CQFD Mensuel de critique et d'expérimentation sociales, en kiosque le premier vendredi du mois (4 €)

Détartrer le capitalisme avec Olivier Cyran
Dents la galère

paru dans CQFD n°197 (avril 2021), par Emilien Bernard

Passé un certain âge, rares sont les personnes à nʼavoir pas connu dʼavanies dentaires plus ou moins graves. Mais Olivier Cyran le rappelle dans son ouvrage Sur les dents, ce quʼelles disent de nous et de la guerre sociale (La Découverte, 2021) : les ratiches qui trinquent en premier lieu, ce sont dʼabord celles des pauvres. Business is business... et la dentisterie en est un. Entretien.


Début mars, des révoltes populaires d’une ampleur inédite ont secoué le Sénégal. Aux origines profondes de cette colère, une situation sociale et économique catastrophique, empirée par la pandémie. C’est cette même précarité doublée d’un avenir obstinément bouché qui pousse de nombreux jeunes à prendre la mer en direction de l’Europe, par les Canaries. Un périple trop souvent meurtrier. Des militants et voyageurs sénégalais nous ont parlé de cette route atlantique, de ses dangers, et de ce qui pousse tant de personnes à braver la mort.


De la colonisation de lʼAmérique latine à la révolution industrielle anglaise en passant par la chasse aux sorcières, les corps des « dominés » nʼont cessé dʼêtre accaparés par les puissants. Que subissent aujourdʼhui ces mêmes corps dont les deux pieds pataugent dans le capitalisme ? La parole est à la sociologue Jules Falquet.


Après le carnaval de la Plaine
Marseille : la chasse aux fêtards

paru dans CQFD n°197 (avril 2021), par Clair Rivière

Il y a vingt ans, ça n’était qu’une petite fête de quartier marseillais. Cette année, le carnaval de la Plaine a réuni des milliers de personnes en quête d’une bouffée d’air libre : comme un cri de révolte joyeuse au milieu d’un océan de restrictions sanitaires et d’une persistante épidémie de mesures autoritaires et anti-pauvres. Depuis, les pères-la-morale et les tenants du tout répressif sont à la fête. Leur effigie sera-t-elle brûlée en place publique l’année prochaine ?


Dans le numéro qui débarque en kiosques ce 2 avril, il y a un dossier sur les corps dans la guerre sociale ; ce qu’ils encaissent, ce qu’ils subissent, ce qu’ils intériorisent. Mais aussi ce qu’ils peuvent mobiliser pour repousser les assignations. En voici l’introduction.


Ceux « qui distinguent les gens en fonction de leur peau nous mènent vers des choses qui ressemblent au fascisme, c’est extrêmement grave ». Une fois n’est pas coutume, on a failli être d’accord avec Jean-Michel Blanquer le 19 mars dernier quand il a lâché cette phrase sur BFM-TV. Sauf qu’évidemment, le ministre de l’Éducation nationale ne parlait pas de crimes et de discriminations racistes, mais plutôt de personnes les subissant au quotidien...


Pendant le deuxième confinement, seuls les chasseurs ont profité de l’« approche différenciée » promise par le Premier ministre Jean Castex. Les autres n’avaient qu’à bien se tenir, obligés de rester à la maison ou d’aller docilement travailler... Échos des Pyrénées, récoltés en novembre 2020.


Parti début mars de l’Odéon, à Paris, le mouvement d’occupation des théâtres a essaimé dans plusieurs régions. Et notamment en Alsace, où le Théâtre national de Strasbourg est occupé à son tour. Trois questions à Quentin, étudiant comédien.


Crabe de merde
Feu Ubi

paru dans CQFD n°196 (mars 2021), par Emilien Bernard

Bordel de fuck, la tristesse : Ubi a pris la tangente en ce moche février, avalé par un crabe à 42 ans. Beaucoup le connaissaient sous le nom de Joseph Ponthus, pseudo ornant la couverture de son roman À la ligne – feuillets d’usine. Perso je préfère Ubi, ou Ubifaciunt, le blase qu’il dégainait dans Article11, canard cousin de CQFD ayant sévi quelques années en kiosque et sur la toile. Retour sur sa comète.


Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, des millions de minots sont séparés de leurs parents. À travers l’Europe, des communautés se forment pour les accueillir. Appelées « républiques d’enfants », certaines doublent leur vocation humanitaire d’une utopie pédagogique. On y défend l’autonomie et l’autogestion des mômes, qui élisent leur propre maire, élaborent leur propre système de justice… Mais l’enfant, censé être placé au centre du dispositif, n’est-il pas finalement l’instrument d’un projet de société pensé par et pour les adultes ? Co-autrice du livre L’Internationale des républiques d’enfants (1939-1955), l’historienne de l’éducation Martine Ruchat dresse ici un tableau contrasté de cet épisode méconnu de l’histoire.


En couverture : « La bataille des corps dans la guerre sociale » (par Adrien Zammit)

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner...

Actualités d’ici & d’ailleurs

- Après le (...)



État d’urgence technologique. Voilà le titre aussi parlant qu’alarmant du dernier ouvrage du journaliste Olivier Tesquet. Il y décrit comment la surveillance généralisée a étendu son emprise à la faveur de la pandémie, avec d’étranges acteurs aux manettes. Zoom, en sa compagnie, sur cinq entreprises méconnues du grand public qui propagent le germe du flicage technologique à vitesse grand V(irus).





@CQFDjournal sur Twitter CQFD Mensuel sur Facebook @CQFD sur SeenThis
S'abonner au journal papier par carte bancaire
Articles en ligne à prix libre

Don Paypal






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts ø Affichage classique