Au sommaire du n° 216 (en kiosque)

Pour ouvrir 2023, un dossier « Développement personnel, régressions collectives ». Avec notamment un long entretien avec le réalisateur du documentaire « Le business du bonheur ». En hors-dossier, on parle de la déferlante législative anti-squat, de la révolte (révolution ?) iranienne (notamment à travers le rôle central des femmes), des indigènes et de la gauche au pouvoir au Mexique, de mares à grenouilles comme outil de lutte du côté de Dijon, de la grève des salarié.es du nettoyage à Lyon Perrache... Deux longs entretiens sont aussi au menu : Jérémy Rubenstein revient sur l’histoire (et l’actualité) de la contre-insurrection à la française et Tancrède Ramonet nous parle de sa série documentaire « Ni dieu, ni maître » consacrée à l’anarchisme. Et comme c’est la nouvelle année, un cadeau : le retour du professeur Xanax de la Muerte qui vous offre votre horoscope 2023 !

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner...

En couverture : « Sois en forme et tais-toi ! », par Junie Briffaz

Actualités d’ici & d’ailleurs

 Virez ce squat que je ne saurais voir ! - Face à la crise aiguë du logement, la droite rassemblée n’a qu’un objectif : traquer tous azimuts les occupations illicites. Une réponse déconnectée des réalités qui trouve aujourd’hui son aboutissement dans une nouvelle « loi anti-squat » qui affaiblit même les locataires en difficulté.

Par Théo Bédard

 « Femme, vie, liberté ! Un slogan qui dit très bien ce qu’on veut ! » - En Iran, des révoltes populaires massives s’organisent depuis septembre dans tout le pays contre le pouvoir en place. Malgré la répression sanglante et les tentatives de diversion des autorités, le mouvement révolutionnaire semble plus que jamais déterminé à revendiquer sa liberté.

 Mexique : la gauche et l’autonomie indigène - Au Mexique, la victoire historique de la gauche aux présidentielles de 2018 promettait un renouveau politique. En dépit d’indéniables avancées sociales et de la reconnaissance du droit à l’autonomie des communautés autochtones, l’armée prend toujours plus de place. Reportage dans l’État du Michoacán.

 La « sale guerre » sans fin d’Erdogan contre le peuple kurde - L’attentat contre un centre culturel kurde à Paris ce 23 décembre, des soupçons d’utilisation d’armes chimiques par la Turquie au Kurdistan… L’actualité nous ramène sans cesse au drame du peuple kurde et à son combat pour l’émancipation. Evîn, militante internationaliste pro-kurde, revient sur les dernières évolutions du conflit.

 Aux Lentillères, les alliances du vivant - À Dijon, pour lutter contre le projet d’écoquartier qui menace les Lentillères, le collectif Reprises de savoirs a adopté une stratégie originale : creuser des mares pour peupler les lieux de crapauds, grenouilles et tritons en tous genres. Deux chantiers collectifs qui ont été l’occasion de penser et d’expérimenter les alliances entre humain·es et non-humain·es. Reportage.

 À Lyon, lutter ou se faire karchériser - Deux mois durant, les salarié·es du nettoyage de la plateforme Lyon-Perrache ont cessé le travail pour tenter de sauver leurs postes. Au nom de l’économie sociale et solidaire, la nouvelle Métropole de gauche a en effet fait le choix de remplacer ces travailleur·ses, en CDI mais en sous-traitance, par des salarié·es en insertion, plus économiques et embauché·es à durée déterminée.

Dossier « Développement personnel, régressions collectives »

 L’intro du dossier - L’énorme succès des ouvrages consacrés au développement personnel n’est pas sans poser question... Est-ce que, comme disait l’autre, il n’y a pas de mal à se faire du bien ? Ou ces ouvrages ne sont-ils pas la tête de gondole d’une idéologie politique plus vaste et surtout nocive qui imprègne nos vies quotidiennes ?

Par 6col

 « Le développement personnel est un instrument de docilité » - Diffusé cet été par Arte, le documentaire Le business du bonheur questionne le courant du développement personnel et son pendant pseudo-scientifique, la « psychologie positive ». Il dévoile une idéologie politique puissante qui, loin de se résumer à des pratiques de bien-être au pire inutiles, est une alliée rêvée du néolibéralisme.

 Quand le développement personnel dépolitise les milieux écologistes - En se répandant dans certains milieux écologistes, l’idéologie du développement personnel contribue à neutraliser l’analyse critique des rapports de domination. Pire, en donnant l’impression de pouvoir agir concrètement, ici et maintenant, il peut détourner de l’exigeant travail de lutte collective.

 « Réformer la vie » au lieu de changer le monde - Dans l’Allemagne du début du xxe siècle, la Lebensreform (Réforme de la vie) mêle végétarisme, nudisme, gymnastique, médecine naturelle, pédagogie alternative et « hygiène raciale » : autant de réponses individuelles aux défis posés par l’industrialisation et l’urbanisation.

 « Être en forme », ou réussir par le corps - Depuis plusieurs décennies, la montée en puissance du développement personnel est allée de pair avec une attention accrue au corps physique. À travers la multiplication des salles de sport, les normes esthétiques dominantes font du corps un marqueur visible de réussite... ou d’échec.

 Repolitiser les pratiques de bien-être - Dans un monde dévasté par le capitalisme, les techniques pour apprendre à l’individu à s’adapter et rester serein se vendent très bien. Face à ce business de l’écoanxiété, des militant·es s’engagent pour se réapproprier des pratiques d’accompagnement et de soin nécessaires à la lutte politique.

Côté chroniques & culture

 « Terreur et séduction » : la contre-insurrection à la française - Dans son ouvrage Terreur et séduction, Jérémy Rubenstein revient sur l’histoire méconnue de la doctrine française de la « guerre révolutionnaire ». Des techniques contre-insurrectionnelles mélangeant terreur et manipulation qui, du management d’entreprise aux groupes mafieux, se sont depuis largement banalisées.

 « L’anarchisme est une histoire mondiale, et pas uniquement une histoire de vaincus » - Raconter un mouvement, ses figures, ses idées, ses moments et ses errements, ses victoires comme ses défaites : telle est l’ambition de la série documentaire Ni Dieu ni maître : une histoire de l’anarchisme. Six années après les deux premiers volets (1840-1945), les deux derniers (1945-2012) sont sortis à l’automne. Entretien avec leur réalisateur Tancrède Ramonet.

Par Colloghan

 « Putain de chronique » #14 : Et surtout : joyeuses fêtes ! – Yzé Voluptée est travailleuse du sexe. Escort, réalisatrice et performeuse porno-féministe, elle chronique dans ces colonnes son quotidien, ses réflexions et ses coups de gueule. La réalité d’Yzé n’est pas celle des personnes exploitées par les réseaux de traite ou contraintes par d’autres à se ­prostituer. Son activité est pour elle autant un moyen de subsistance qu’un choix politique.

 "Aïe tech" #4 : Sainte IA, priez pour nous – Mois après mois, Aïe Tech défonce la technologie et ses vains mirages. 4e épisode sur les méfaits de l’intelligence artificielle, nouveau messie d’apôtres de la tech’ qui la vénèrent autant qu’ils la craignent.

 Mais qu’est-ce qu’on va faire de... Pascale Léglise ? - La chronique « Mais qu’est-ce qu’on va faire de... ? » dresse le portrait en peu de mots d’une tête à claques, d’une crevure, d’un faux-frère, d’un rapace, d’un boursouflé de l’ego, d’un crétin médiatique, d’une star des ordures...

 Spartacus n’est pas mort ! - La doyenne des maisons d’édition militantes disparaît… pour mieux perdurer. Ce 1er janvier, les éditions Spartacus sont devenues une collection chez Syllepse. Une transmission rare et réjouissante.

 Cap sur l’utopie – Rions dangereusement ! – La parution récente aux éditions L’Harmattan d’un brûlot splendidement déraisonnable, Gilets jaunes et littérature, nous permet de réaliser que le scandaleux surréalisme révolutionnaire n’a pas tout à fait avalé sa chique.

 L’horoscope 2023 du professeur Xanax de la Muerte

Et aussi...

 L’édito – « Ce qu’on vœux pour 2023 (et au-delà) »

 Ça brûle ! – « Le jubilé qui vient »

 Les bonnes nouvelles du mois

 Abonnement - (par ici)

La couverture du n°216 en PDF
Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cet article a été publié dans

CQFD n°216 (janvier 2023)

Pour ouvrir 2023, un dossier « Développement personnel, régressions collectives ». Avec notamment un long entretien avec le réalisateur du documentaire « Le business du bonheur ». En hors-dossier, on parle de la déferlante législative anti-squat, de la révolte (révolution ?) iranienne (notamment à travers le rôle central des femmes), des indigènes et de la gauche au pouvoir au Mexique, de mares à grenouilles comme outil de lutte du côté de Dijon, de la grève des salarié.es du nettoyage à Lyon Perrache... Deux longs entretiens sont aussi au menu : Jérémy Rubenstein revient sur l’histoire (et l’actualité) de la contre-insurrection à la française et Tancrède Ramonet nous parle de sa série documentaire « Ni dieu ni maître » consacrée à l’anarchisme. Et comme c’est la nouvelle année, un cadeau : le retour du professeur Xanax de la Muerte qui vous offre votre horoscope 2023 !

Trouver un point de vente
Je veux m'abonner
Faire un don