CQFD

Au sommaire du n° 203 (en kiosque)


paru dans CQFD n°203 (novembre 2021), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par , illustré par , illustré par , illustré par
mis en ligne le 05/11/2021 - commentaires

En couverture : « Et la mort elle est à qui ? Elle est à nous ! », de Katja Bot

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner...

Actualités d’ici & d’ailleurs

- Une réforme antisociale – Chômeuses go on ! – Le nouveau mode de calcul de l’allocation chômage est entré en vigueur le 1er octobre. Dans les mois à venir, les personnes alternant périodes travaillées et chômées verront leurs indemnités baisser drastiquement. Si les hommes sont statistiquement légèrement majoritaires dans les rangs des demandeurs d’emploi, cette réforme impactera aussi de façon notable les femmes, a fortiori les mères, fréquemment abonnées aux carrières fractionnées et aux emplois à temps partiel.

Photo Louis Witter {JPEG}

- Calais, tunnel sous l’humain – Cinq ans après le très médiatique démantèlement de la « grande jungle », les personnes exilées continuent d’affluer à Calais et dans ses environs, les yeux rivés sur l’horizon anglais. Pour accueil, le froid, la boue et un harcèlement policier quasi quotidien. Reportage.

- Face à la militarisation de la police : « Trouver les brèches dans l’édifice répressif » – Des émeutes de 2005 au mouvement des Gilets jaunes, de la mort de Rémi Fraisse à la gestion policière de la crise sanitaire, l’État n’a cessé de s’enfoncer dans la brutalité. Engagé dans des collectifs de mutilés et chercheur en sciences sociales, Pierre Douillard-Lefèvre vient de publier une saisissante radiographie de ce durcissement durable du maintien de l’ordre. Paru en septembre chez Grevis, Nous sommes en guerre – Terreur d’État et militarisation de la police tente également d’esquisser des pistes de résistance. Entretien.

- Révoltes palestiniennes : Zakaria Zubeidi et les fantômes de la deuxième Intifada – Le 6 septembre 2021, six prisonniers palestiniens s’évadent de la taule de Gilboa, dans le nord d’Israël, après avoir creusé un tunnel à l’aide de cuillères. Parmi eux, une célébrité : Zakaria Zubeidi. L’homme vient de Jénine et c’est dans le soulèvement des camps que s’est forgée son histoire.

Par Théo Bedard

Dossier « Mort : c’est la lutte finale »

- Cette mort qu’on nous vole – Deuils confisqués, inégalités sociales face à la mort, inégalités sociales jusque dans les cimetières, business des pompes funèbres : comment peut-on se réapproprier la mort ?

- « Merci pour votre humanité » – Hospitalisé au début du premier confinement, Jean, 89 ans, est parti sans que les siens puissent lui dire adieu. L’histoire de son décès en plein lockdown sanitaire est ici racontée par son fils, qui la met en contraste avec une fête des Morts vécue quelques mois plus tôt au Mexique. Il est question de déshumanisation du monde sous l’emprise de l’économie, mais aussi de résistance vitale.

- Joseph, ou le choix du suicide assisté – Interdit en France, le suicide assisté est autorisé en Suisse. C’est là que Joseph s’est rendu pour mourir volontairement, moyennant finance, le 20 août 2020, jour de son 72e anniversaire. Atteint d’une maladie dégénérative qui lui faisait peu à peu perdre son autonomie, ce personnage déroutant nous avait raconté pendant deux mois sa démarche, ses souffrances et son soulagement à l’idée de cet ultime aller simple. Reportage photo.

- « HLM de la mort », au parking des allongés – Longtemps marginale en France, la sépulture en caveau à étages (enfeu) se développe un peu partout, sous la pression de l’explosion du prix du foncier. Plus ou moins admise culturellement, cette pratique promet aux cimetières un avenir vertical triomphant, et surtout low cost.

- « Ne pas être enterré comme un chien » – La pauvreté et l’isolement se poursuivent jusque dans la tombe. De nombreuses personnes en grande précarité ou à la rue sont ainsi privées de funérailles décentes. Une situation qui n’émeut pas grand monde en dehors d’une poignée d’associations. De Rennes à Paris en passant par Marseille, leurs membres se démènent pour organiser des cérémonies dignes pour celles et ceux dont l’existence a été volée par la galère.

- Qui y a-t-il de faux dans une fausse couche ? – 15 % des grossesses se soldent par une fausse couche. Si l’événement est souvent banal du point de vue physiologique, il l’est parfois moins pour le moral des premières concernées. Tout près de nous, des femmes le vivent ou l’ont vécu. Une amie, une mère, une collègue. Certaines font face à la douleur de la perte, au deuil à entamer. Parce que ces souffrances sont encore trop souvent passées sous silence, les femmes qui témoignent ici ont pris la parole pour briser le tabou.

Photo Patxi Beltzaiz {JPEG}

Côté culture

- Médias : l’écho des luttes – Basta !, Politis, Radio Parleur. Trois médias réunis micro en main autour d’une émission mensuelle : « Penser les luttes ». Où l’on entend témoignages bruts et analyses fines des combats qui se mènent d’en bas.

- « Confessions d’un rebelle irlandais »... chantées debout au comptoir – Dans le mythique Confessions d’un rebelle irlandais, récemment réédité en français, le combattant indépendantiste irlandais Brendan Behan, disparu dans les années 1960, contait à mots chantants une vie de lutte et de bringue.

- Luttez fluo ! – Novembre 2018. Les Gilets jaunes essaiment au fil des samedis, des ronds-points aux péages en passant par les artères bourgeoises des grandes villes. Quelques ouvrages ont documenté cette irruption et les violences d’État qui l’ont accompagnée. Parmi eux, le vibrant Péage Sud de l’ami Sébastien Navarro, publié en 2020 aux éditions du Chien rouge – extension de CQFD dans le monde du livre. À l’approche du troisième anniversaire du mouvement, il est fort conseillé de se replonger dans ces pages qui racontent la ferveur humaine et politique née autour de braseros qui n’attendent qu’une chose : reprendre du service. Extrait.

- Cap sur l’utopie : besoin d’évasion – Dès qu’on se documente sur les journées incandescentes de juin 1848 et leurs suites répressives, on se réfère aussitôt aux récits d’exil de Victor Hugo et aux souvenirs du fer de lance de la Commune, Charles Delescluze. Grâce aux éditions Anamosa et au tatillon professeur Michaël Roy, nous avons désormais sur les événements un témoignage choc : celui du comptable insurgé Léon Chautard qui fut coffré lors des troubles et « transporté » de Montmartre à Belle-Île, puis en Algérie et au bagne de Cayenne dont il parvint à s’évader.

- Sur la route de l’abolitionnisme pénal – Comment imaginer un monde sans flics, sans juges et sans prisons ? Paru au printemps, le petit livre Crimes et peines donne la parole à des penseurs ayant très sérieusement envisagé la question.

- Jean Meckert, l’anar du polar – Romancier contempteur de toutes les dominations, Jean Meckert voit ses œuvres rééditées, et c’est une bonne nouvelle. Viennent de paraître un recueil de reportages, Chez les anarchistes (éd. Joseph K.), et un roman, La Ville de plomb (éd. Joëlle Losfeld).

- Docu’ radiophonique : coup de gnôle dans le poste – Marc, ses deux alambics, sa tournée des villages. Dans le podcast « Bouilleur de cru », le réalisateur Benoit Bories traîne ses micros dans le Tarn-et-Garonne, et dresse un portrait sensible d’un monde paysan qui prend le temps.

Les chroniques

- Je vous écris de l’Ehpad, épisode 12 : « Les pigeons, ils valent mieux que vous ! » – Quand notre aide-soignant Denis L. manque d’être giflé par une pensionnaire...

Putain de chronique #1 : « Je ne suis pas la pute que vous croyez » – Yzé Voluptée est travailleuse du sexe. Elle est à la fois escort, camgirl, réalisatrice et performeuse porno-féministe. Elle chroniquera désormais dans ces colonnes son quotidien, ses réflexions et ses coups de gueule. La réalité d’Yzé n’est pas celle des personnes exploitées par les réseaux de traite ou contraintes par d’autres à se prostituer. Son activité est pour elle autant un moyen de subsistance qu’un choix politique.

- Pratikopratik : mini-émetteur radio et grands projets – Premier épisode d’une chronique régulière, le « pratikopratik » dans lequel on aborde des sujets par le côté le plus concret possible. Cette fois-ci, on explique comment fabriquer un émetteur radio de courte portée pour pirater les ondes..

Par Iris Tubert

Et aussi...

- L’éditoSous sous le tapis / Ça brûle !CQFD peut diminuer l’afflux sanguin et provoque l’impuissance / Les bonnes nouvelles du mois

- Horoscope / Abonnement (par ici)


PDF - 1.1 Mo
La Une du n°203 de CQFD en PDF

JPEG

- Ceci est le sommaire du numéro 203 de CQFD, en kiosque du 5 novembre au 2 décembre 2021.

  • Ce numéro est disponible chez près de 3 000 marchands de journaux partout en France. Pour retrouver les points de vente près de chez vous, cliquez ici.
  • Pour recevoir les prochains numéros dans votre boîte aux lettres, vous avez la possibilité de vous abonner.


Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir





Anciens numéros



Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts ø Affichage pour mobiles