CQFD

La Kuizin ne se vend pas, elle se reprend


paru dans CQFD n°105 (novembre 2012), rubrique , par Nicolas Arraitz
mis en ligne le 16/11/2012 - commentaires

« Il vaut mieux dormir dans la cuisine que dans le couloir », estime une jeune mal logée, passagère du bus 49 en route vers la Belle de Mai. Dans ce quartier marseillais parmi les plus paupérisés de France, on trouve depuis 2006 un lieu pas comme les autres, la Kuizin (lire CQFD n° 41). Accueillante et bien équipée, cette cantine associative, qui assure une restauration régulière et une activité de traiteur à la commande, est sur le point de plier boutique. Dans une zone promise à la « reconquête » par l’établissement public Euroméditerranée, la joyeuse bande peut se vanter d’avoir accompli quelques prouesses : lien fort avec les mamans et les enfants du coin (certains minots sont partis en vacances à Berlin pour une colo autogérée) ; jardin collectif et fêtes populaires sur la butte Gibraltar (avec l’association L’Artichaut) ; hébergement sur le tas de familles roms expulsées (là où même les squats hésitaient à ouvrir leur porte) ; divers ateliers mis à disposition des habitants… Le tout conçu comme une critique en actes de la rénovation urbaine en cours. Voilà pourquoi, même si la lassitude a fini par gagner les organismes, l’équipe ne baisse pas les bras : « Nous cherchons des collectifs et des personnes intéressées par la reprise du bail. Elles et ils pourront y mener de nouvelles aventures, autonomes et différentes, et, nous l’espérons, en accord avec les désirs et idées qui ont habitées ce lieu jusqu’ici. Nous proposons d’imaginer ensemble des conditions de reprise, que nous envisageons sous forme d’échange. » À bon entendeur : reprise@lakuizin.org ou 04 91 05 97 03.



2 commentaire(s)
  • Le 26 décembre 2012 à 22h50 -

    Bonjoir, lol, ça commence bien !

    Toujours le même texte, à chaque fois que l’on veut poster un commentaire sur un article : En réponse à ..."extrait du post"

    Puis : Ce forum est modéré a priori (et piano piano) "Ça signifie que ta contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par le Chien rouge... ...Et puis il lui arrive aussi, pour déconnecter un peu, de clore les commentaires sur un article, auquel cas il l’annonce sur la page concernée."

    Traduction : "Jactes si tu veux, je ne répèterai que ce que je veux, et puis si ça me fais chier parce que j’ai finalement autre chose à foutre que d’écouter tes complaintes, et bien je ne prendrai même pas le temps de les lire !"

    Sympa pour vos potentiels lecteurs à 2€40 le mois qui n’ont finalement que le droit à la censure (rajout, voir la fin) En plus, vous les tutoyez !

    Je ne vois pas pourquoi vous ne publieriez pas les commentaires des internautes en "direct". Ça donnerai vie au site et ça permettrait l’échange et le débat d’idée(s), d’y créer une communauté.

    Je ne suis pas un pro en informatique, mais je pense qu’il doit exister des logiciels "intelligents" permettant de filtrer les publicités, et autres pensées "dépotoirs"... Injures, insultes, "termes" racistes et autres ? Votre site corrige bien les fautes d’orthographe en temps réel (mais pas de grammaire ni de conjugaison)...

    Mais l’idée que ces quelques phrases se fassent dépecées par les dents de la mâchoire tenace du Chien rouge, comme vous aimez le répéter à chaque publication, me donne des frissons. Mais bon, s’il faut en passer par là pour avoir Tribune, je suis prêt à affronter Baxter s’il le faut !

    Je comprends cependant le nombre peu élevé de commentaires sur votre site (Il doit vraiment être méchant !).

    Si j’étais sûr et confiant quant au message que je transmets, je ne vois pas pourquoi j’aurai peur de l’intérêt qu’il suscite, bien au contraire ! Je n’aurai même pas besoin d’un chien de garde ! J’aimerai que les personnes, désirant exprimer leur opinion, puissent réagir, de façon contradictoire ou non, mais toujours dans un esprit de dialogue et de compréhension de l’autre. Mais bon, il faut apparemment que cela passe d’abord par la compréhension d’une seule "personne ?", avant que le message, si il est "adoubé", n’atteigne les esprits des lecteurs... le Chien rouge !

    Pour ma part, je n’aime pas qu’on me dicte ce que je veux lire...

    J’allais terminer par une petite citation, quand en relisant le début de mon message, j’ai vu que CQFD (souligné en rouge par votre "correcteur" d’orthographe... ai-je fait un faute ?) était un "mensuel critique et expérimentation sociales"... Tout un programme ! Pour la modique somme de... 2.40€ par mois. D’où la censure internet... CQFD. Quand j’utilisais l’expression "CQFD" à l’école, c’est que je pensais avoir transmis l’idée que mon raisonnement était INDISCUTABLE suivant la démonstration que je venais de faire. La réponse était alors juste ou non. Mais qui est ICI le prof, pour dire si j’ai tort ou raison ? (je pose la question, mais je le sais, c’est le mystérieux et intriguant "Chien rouge"...)

    Je n’ai plus envie d’écrire bénévolement... mais bon, ce texte est là, c’est une pensée formulée, certainement une bouteille jetée à la mer... mais que j’aie bu, pour oublier !

    Je pense que ces lignes ne seront pas publiées... (Baxter... GrrrRRRrrr) Et si elles le sont, elles le seront au nom de la "sacro-sainte" liberté d’expression, selon le frère Chien rouge...

    Mince, je viens de me tirer une balle dans le pied... pourtant je suis sincère !!!

    La Panthère Noire a.k.a Felix le chat, vive la liberté !

    PS : Au moins vous, vous l’aurez lu ! :) Si vous voulez publier ces lignes, transmettez les en entier s’il vous plait. Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2012 à 12h53, par le Chien rouge -

      Salut la Panthère noire

      Eh oui, le Chien rouge tutoie, et dit même « salut » : sale habitude que la camaraderie hein...

      Il n’existe pas de logiciel qui puisse détecter un discours religieux, habilement marketing, ou facho : il faut un humain pour ça, et après tout ça n’est pas plus mal. Quant à modifier le texte d’un commentaire à notre guise, il n’en a jamais été question.

      Ce Faux-ami de 2011 répond en partie au reste. Mais que le choix de la modération mette en colère une partie des lecteurs, ou refroidisse la publication de commentaires, on comprend. Quand des infos ou des coups de gueule nous parviennent malgré ça, ça nous fait plaisir. Parfois, on les publie même dans le canard suivant, 2€40 en kiosques effectivement, rubrique Courrier des lecteurs.

      On est contents d’avoir fait ce choix, d’une part parce que ça ne semble pas du tout empêcher le débat (comme le prouve ce forum-là par exemple), et d’autre part, parce que ça nous évite cette inquiétude et cette fébrilité électroniques que les administrateurs de forums connaissent et que les community managers recherchent. Mais nous, on ne manage aucune communauté. On éteind l’ordi, on ouvre un livre ou on part se balader, c’est aussi simple que ça.

      Répondre à ce message

Ajouter un commentaire

Par Nicolas Arraitz


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts