CQFD

Les brèves du n°157


paru dans CQFD n°157 (septembre 2017), rubrique , rubrique , par Bruno Le Dantec, l’équipe de CQFD, illustré par , illustré par
mis en ligne le 12/02/2018 - commentaires

Manifs post-attentats : Barcelone n’est pas Paris

Un demi-million de personnes ont manifesté le 26 août à Barcelone, en réponse aux attentats perpétrés sur les Ramblas et dans la cité balnéaire de Cambrils. «  No tinc por » (« Je n’ai pas peur ») était le sobre mot d’ordre déployé en tête de cortège, soutenu par des infirmières, des chauffeurs de taxi, des policiers municipaux, des pompiers, des riverains : celles et ceux qui, le jour du drame, ont apporté les premiers secours aux victimes du fourgon fou. Les autorités marchaient derrière et, par-dessus leurs têtes, on pouvait voir une deuxième banderole bleue, énorme, qui leur soufflait une vérité dérangeante à l’oreille : « Vos politiques, nos morts ».

Le roi s’est fait siffler et des manifestants ont tendu des pancartes vers lui : «  Felipe, qui veut la paix ne fait pas de trafic d’armes ». En allusion à « l’amitié » du souverain avec les monarchies du Golfe sur fond de contrats juteux. D’autres affiches clamaient « La seule réponse, c’est la paix » et « Non à l’islamophobie ». À Ripoll, localité catalane d’où venaient les kamikazes, la sœur de deux d’entre eux, en foulard et en pleurs, a déclaré au micro devant la foule que seule la société unie pourra mettre en déroute le fanatisme.

Saisissant contraste avec la multitude parisienne de 2015, muette et désarmée derrière la brochette d’hypocrites boutefeux du Proche et Moyen Orient que le gouvernement français avait eu l’indécence d’inviter à venir se laver les mains dans le sang encore frais. Et aussi avec la une du 22 août de Charlie Hebdo.

D.R. {JPEG}

Bruno Le Dantec

Les calottes sont cuites

Cherchez l’intrus. « L’été 2017 a été le deuxième plus chaud depuis... 1900. » / «  Des pics de chaleur de plus de 50 degrés pourraient survenir à la fin du siècle. » / « Le dégel du permafrost pourrait libérer des milliards de tonnes de dioxyde carbone et de méthane ainsi que des virus pathogènes oubliés. » / « Au moins un millier de personnes sont mortes en Asie du Sud-Est après les pluies torrentielles. » / « Nicolas Hulot au gouvernement : “Je reste tant que je crois qu’on peut changer collectivement les choses.” »

Marseille, saison 2

Par Soulcié. {JPEG}

#DéboulonnonsBugeaud

Après les affrontements meurtriers mi-août à Charlottesville – causés par des suprémacistes protestant contre la volonté de la municipalité de déboulonner la statue du général confédéré Robert Lee –, plusieurs déboulonnages, parfois sauvages, de statues de sudistes et d’esclavagistes ont eu lieu à Durham, Boston, Lexington ou Baltimore. La vague iconoclaste contre les statues esclavagistes et coloniales peut-elle toucher la France ? Sur Facebook, un collectif a lancé une page #DéboulonnonsBugeaud, en référence à ce maréchal qui a cautionné les tristement fameuses « enfumades » lors de la conquête de l’Algérie. Cette vieille baderne galonnée, morte en 1849, n’hésitait pas non plus à prodiguer quelques conseils anti-insurrectionnels sur la façon de fumer le prolétariat lyonnais ou parisien. Il a pourtant droit à sa statue à Paris et à deux autres dans le Périgord. Il n’est pas le seul, et la liste des affreux pourrait être élargie. Colbert l’esclavagiste ou la colonne Vendôme mériteraient bien d’être mis à bas… Mais un problème se pose : sur qui chieront les pigeons ?

Make fascism great again

Par Soulcié. {JPEG}

Néonazi = abruti

À l’occasion d’un débat électoral réunissant quatre candidats à la mairie de Völklingen en Allemagne, la candidate d’un parti satirique a voulu taquiner le candidat d’extrême droite. Et lui a signalé que, «  à Völklingen, les numéros de maisons [étaient] en chiffres arabes ». Malgré l’hilarité du public, le candidat du NPD a répondu gravement : « Attendez que je devienne maire. Je vais changer ça. Il y aura des chiffres normaux. » En caractères gothiques, certainement ?

Météo des plages

Par Soulcié. {JPEG}

Siècle des Lumières

En Turquie, Tolgay Demir, président d’une branche jeunesse de l’AKP (parti islamiste au pouvoir) d’un district d’Istanbul, a prétendu que la terre était plate et que ceux soutenant le contraire étaient des francs-maçons. Cas isolé ? Malheureusement pas. «  En accord avec les valeurs turques », le conseil de l’enseignement a décidé de retirer des manuels de troisième la théorie de l’évolution, jugée « trop compliquée à comprendre pour les élèves ». La faculté de médecine de Marmara a également supprimé les références aux théories de Darwin de ses programmes. Et Abdurrahman Dilipak, intellectuel organique de l’AKP, a sérieusement déclaré que le Vatican, organisait « des escouades d’esprits malins (des djinns) ». Jusqu’au maire d’Ankara, Melih Gökçek, qui a expliqué que les tremblements de terre étaient dus à un complot étranger. Obscurantisme ou déconstruction décoloniale du savoir ?

Les petits gestes qui comptent

Par Nicolas de la Casinière. {JPEG}

Question de syntaxe

35 euros pour écouter Renaud à la Fête de l’Huma, c’est en gros le prix de l’abonnement pour notre journal qui préfère embraser les flics.



Ajouter un commentaire

Par Bruno Le Dantec


Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts