Jusqu’à la paix

Antiterrorisme vs Pays basque

Dans le podcast Comment finir une guerre, Myriam Prévost retrace le démantèlement de l’ETA du point de vue de militant·es et fait entendre une version de cette histoire peu connue au nord des Pyrénées.
Un podcast Arte Radio

Le 20 octobre 2011, l’ETA annonçait « la fin définitive de sa lutte armée ». L’organisation Euskadi ta Askatasuna (pour « Pays basque et Liberté », en euskara, la langue basque), classée comme terroriste par l’Union européenne, luttait depuis 1959 pour un État indépendant et socialiste.

Comment finir une guerre, série de podcasts de Myriam Prévost et réalisée par Anna Buy (Arte Radio, 2023), raconte le processus de paix depuis les points de vue d’ancien·nes membres de l’ETA et de militant·es de la société civile basque. Au fil des témoignages, on comprend que si le processus patine pendant plusieurs années, c’est surtout parce que les États espagnols et français rechignent à la tâche.

Clandestinité, négociations qui ne démarrent pas, luttes de la gauche abertzale patriote », indépendantiste), législations antiterroristes appliquées à l’ensemble du mouvement, détentions, torture… En 8 épisodes qu’on écoute d’une traite, Comment finir une guerre détaille entre autres l’action rocambolesque et courageuse, de militant·es qui ont débloqué le processus de désarmement, obligeant l’État français à se positionner. Tel le militant abertzale écologiste Txetx Etcheverry s’adressant au gouvernement français : « Nous, de toute façon, on va procéder au démantèlement de l’arsenal de l’organisation ETA. »

Ce documentaire sonore contribue à réparer un silence français qui aurait voulu «  qu’on mette le couvercle sur une histoire et qu’il n’en reste plus rien sauf qu’un camp a perdu et donc l’autre a gagné  », résume le paysan et artisan de la paix Michel Berhocoirigoin, qui explique ainsi sa démarche : « Les États s’étaient approprié, aussi, le mot paix. […] Et donc je me suis dit “il faut que nous aussi on soit pour la paix en disant : qu’est-ce que c’est la paix ? Comment on la construit ?” »

Par Régis Arriet
Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cet article a été publié dans

CQFD n° 227 (février 2024)

Ce numéro 227 signe le retour des grands dossiers thématiques ! « Qui sème la terreur ? », voici la question au programme de notre focus « antiterrorisme versus luttes sociales ». 16 pages en rab ! Hors-dossier, on décrypte aussi l’atmosphère antiféministe ambiante, on interroge le bien-fondé du terme « génocide » pour évoquer les massacres à Gaza, on retourne au lycée (pro) et on écoute Hugo TSR en cramant des trucs.

Trouver un point de vente
Je veux m'abonner
Faire un don