CQFD

Mais qu’est-ce qu’on va faire de...

Laurent Wauquiez ?


paru dans CQFD n°141 (mars 2016), rubrique , par Iffik Le Guen
mis en ligne le 08/05/2018 - commentaires

Le nouveau n°2 du parti Les Républicains (LR) [1] semble prédestiné à cette rubrique. Lisez plutôt ce bout de portrait que L’Obs lui a consacré en 2014 : « À seulement 39 ans, Laurent Wauquiez traîne une solide réputation de faux ami. » Et c’est en ouverture d’un paragraphe intertitré «  Opportuniste, individualiste, démago »… Hormis ces assertions qui, convenons-en, pourraient s’appliquer à la plupart des ambitieux grenouillant dans les appareils partisans français, ce n’est pas tous les mois que, dans les pages de CQFD, on peut se payer une vraie buse de politicard-prêt-à-tout-mais-bon-à-rien. Dans le même article, on apprend que Sarkozy, en fin connaisseur, ne s’y est pas trompé en le recrutant comme bras droit : « Alors, Laurent, tu t’es bien foutu de ma gueule, hein ? » Wauquiez venait de griller l’hyper-président pendant la campagne de 2012 en annonçant le sauvetage par ses bons offices de l’entreprise Lejaby. La coopérative issue du dépôt de bilan du fabricant de dessous chics à la française a été liquidée en février 2015. Tous ne pourront être sauvés comme Laurent Wauquiez.

Story telling

L’homme à la parka rouge et aux vieilles godasses veut faire « peuple » et « France qui se lève tôt ». C’est un peu normal quand on crache l’essentiel de son venin en direction des « élites politiques », toutes coulées dans le même moule, et de « l’assistanat, cancer de la société ». Quitte à réécrire sa biographie là où d’autres se seraient simplement inventés un ami imaginaire. Et voilà notre Lolo national qui se forge une enfance cévenole, un père modeste employé de banque et un engagement humanitaire aux côtés de sœur Emmanuelle dans les bidonvilles du Caire. Oubliées les années passées dans le luxueux appartement en face de Matignon. Oubliée la soubrette qui venait servir en tablier les potes de l’ENS puis de l’ENA invités à goûter par le jeune Lolo. Disparu le père directeur de la banque Indosuez, d’abord à Lyon, puis en Suède. Quant à la petite nonne des pauvres, elle n’est plus là pour confirmer ou infirmer quoi que ce soit.

« Je ne juge pas, je ne critique pas les électeurs du FN [2] »

Vous avez un problème avec votre banque concernant la renégociation de vos crédits pour payer les études du petit dernier ? Wauquiez a la solution : « Ce n’est pas à la France de s’adapter aux étrangers, c’est aux étrangers de s’adapter à la France. » Certes, mais mon crédit ? « Nous croyons au travail, aux bourses au mérite, à l’effort, et nous en sommes fiers ! [3] » D’accord, d’accord, m’sieur Wauquiez, pas la peine de s’énerver pour un petit retard de remboursement !

Vous avez un problème avec votre patron à propos d’un stupide oubli de décompte de vos heures supplémentaires ? Wauquiez a la solution : « Je suis fier de 1789, des droits de l’homme, de nos racines chrétiennes. » C’est-à-dire ? « La France, ce sont aussi nos crèches dans nos mairies, que personne ne nous fera retirer, car c’est une partie de l’identité française. » Et avec la traduction simultanée, peut-être ? « Les terroristes ont choisi de tourner les armes contre le pays qui leur avait donné tant, qui leur avait trop donné. [4] » Là, au moins c’est clair : c’est pas la faute du patron.

Vous avez un problème avec votre direction des impôts s’agissant du calcul automatique de vos revenus par Internet ? Wauquiez a la solution : « Je suis maire, engagé contre la dépense publique et les impôts. [5] » Ah, on se rapproche ? Mais non, pas du tout. Lolo, la première chose qu’il décide quand il se retrouve bombardé à la tête de la super-région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est d’octroyer une subvention de plus d’un million d’euros à une filiale du géant minier Euramet (800 millions de chiffres d’affaires).

Vous avez un problème avec Pôle emploi au sujet de la (future) dégressivité de vos allocs chômage ? Wauquiez a la solution : « Être payé par la sécurité sociale quand on est malade, ce n’est pas très responsabilisant. [6] » Aïe, rechute ! Cancer de l’assistanat généralisé…

Et l’on vous épargne les déclarations énamourées à Finkielkraut, Houellebecq et Zemmour ! De même que la vice-présidence régionale dédiée à « sécurité, chasse, pêche, partenariats internationaux » qui a été confiée à son ami Philippe Meunier, bien agité du bulbe de droite lui aussi. Bref, si vous n’avez besoin de rien, vous voterez Wauquiez aux présidentielles de 2022.


Notes


[1En 2016... Depuis il devenu calife à la place du calife, n°1, le big boss, le chef d’escadrille... (Note du webmaster.)

[2Meeting entre deux tours des régionales à Saint-Étienne.

[3Meeting à Paris le 14 février dernier.

[4Meeting à Lyon début décembre 2015.

[5Dans « Rue89lyon », le 28 janvier dernier.

[6Dans « Rue89lyon », le 14 décembre 2015.



Ajouter un commentaire

Par Iffik Le Guen


Dans le même numéro


1 | 2 | 3 | 4

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts