CQFD

Dossier Turquie

Réfugiés, conflit kurde, autoritarisme... Les sales guerres d’Erdogan


paru dans CQFD n°140 (février 2016), rubrique , rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 17/02/2018 - commentaires

Février 2016 : CQFD consacrait son dossier du n°140 à la Turquie d’Erdogan. Deux années de "guerre contre le terrorisme", de "coup d’État" et de scandales politico-financiers plus tard, on ne peut pas dire que les choses se sont arrangées.

Voici ce dossier publié in extenso sur le site de CQFD. Un petit retour dans le temps pour mieux comprendre le présent et garder espoir en l’avenir.

Par Magali Dulain. {JPEG}« La Turquie et la France sont d’accord sur tous les points de discussions, y compris le terrorisme », déclarait le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en visite chez le calife Erdogan, le 5 janvier 2016. Mi-décembre, en plein début d’offensive contre plusieurs villes kurdes du Sud-Est anatolien, l’Union européenne se félicitait de la reprise des pourparlers pour l’entrée de la Turquie en Europe. Ces jeux de dupes et petits arrangements diplomatiques habituels voudraient nous masquer les collusions à plusieurs niveaux du pouvoir ottoman avec Daech et sa responsabilité dans la reprise des hostilités contre la population kurde – tout cela sur fond de chantage à la politique migratoire que l’Europe sous-traite à Ankara avec le renfort de milliards d’euros. « Chaque centime qui est donné par l’Union européenne à l’État turc retombe sur les Kurdes sous la forme de bombes et de balles », estimait Yunus un militant kurde d’Istanbul.

Au-delà des affres de la realpolitik française et européenne, le climat d’intimidation et de guerre civile qui sévit actuellement en Turquie nous concerne à plus d’un titre : crise des réfugiés, guerre sans nom et sans fin contre le « terrorisme », interventions des grandes puissances au Moyen-Orient. Le durcissement du champ politique turc n’est pas étranger aux raidissements que nous vivons sous des formes plus sournoises dans l’Hexagone. Il y a un siècle, la guerre mondiale ouvrait la voie aux régimes totalitaires… L’antiterrorisme a-t-il ouvert une nouvelle ère des tyrannies ?

Au sommaire :

Turquie : « Il existe une triste chaîne de violences d’État depuis 1915 »

Erdogan : Une syntaxe de brute

Reportage au cœur de la guerre contre les Kurdes à Sur : Avec Amed la rebelle

Istanbul : Gazi, quartier rouge

Les travailleurs du cuir d’Izmir : De la xénophobie à la lutte des classes

L’Europe sous-traite la question des migrants à la Turquie : « Loin des yeux, loin du cœur »

Bonus : des articles plus anciens et plus récents

Taksim, place des fêtes : une « révolte sentimentale » (CQFD n°113)

Ma cabane pas au Canada mais en Turquie : Des pulls sans patron (CQFD n°130)

A Suruç, Erdogan fait sa sale guerre (CQFD n°135)

Réfugiées syriennes à Istanbul (CQFD n°136)

Fantasme d’unité nationale et résistance à l’hégémonie culturelle : Fièvre ottomane, fictions nationales (CQFD n°136)

Tentative de coup d’état : Le « cadeau du ciel » à Erdogan (CQFD n°146)

Bédé : « L’extermination des chiens a été la “répétition générale” de celle des Arméniens » (CQFD n°132)



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts