CQFD

Dossier : Conspirationnisme

Internet : Démolir la rumeur


paru dans CQFD n°127 (décembre 2014), rubrique , par Mathieu Léonard, illustré par
mis en ligne le 05/02/2015 - commentaires

La vigilance est l’affaire de tous. Le blog « Debunkers de hoaxes d’extrême droite » (« démolisseur de rumeurs… ») traque les bidonnages nuisibles sur la Toile. On a essayé d’en savoir plus sur ce combat auprès de Sutter Cane, président de l’association des Debunkers.

CQFD  : Comment s’est créé votre site ? Sur quel constat ?

Sutter Cane  : Au départ, c’est une rencontre au hasard de gens qui discutaient de ce qu’il se diffusait sur les forums sur Internet  : des messages de haine, de stigmatisation, des appels au meurtre, aux massacres de masse, etc. Nous avons compilé certains de ces messages pour alerter.

Il est très vite apparu que de nombreuses publications étaient trafiquées  : fausses infos (« Infaux »), photomontages, hoaxes, rumeurs, etc… Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait derrière une volonté consciente de désinformer. Les fameux sites de « réinformation » de la fachosphère sont-ils pires que les médias mainstream ? Ces derniers appliquent des analyses que l’on peut combattre politiquement, mais dans le cas des manipulations de la fachosphère, c’est différent car le fait présenté est mensonger à la base.

Par Felder. {JPEG}

Le hoax est-il systématiquement ­d’extrême droite ?

Le hoax n’est pas forcément politique à la base. C’est principalement une farce, souvent idiote et/ou malveillante. D’excellents sites français comme hoaxbuster.com ou hoaxkiller.fr existent. Mais sur le terrain de la lutte contre la désinformation politique à dessein, à notre connaissance, nous sommes les seuls. L’extrême droite est le quasi seul producteur de hoaxes politiques. D’après l’un des fondateurs de hoaxbuster, 50 % des canulars sur le Net sont islamophobes, c’est dire. Nos calculs sont sensiblement les mêmes. Nous avons trouvé deux hoaxes politiques circulant sur des sites de gauche. Mais après recherche, le premier finalement s’est révélé provenir de sites d’extrême droite, il concernait une supposée interview de Strauss Kahn au journal Tribune juive, qui s’est révélée être un faux. L’autre venait à la base d’un canular selon lequel Sarkozy aurait fait installer un four à pizza dans l’avion présidentiel.

Vous êtes un site participatif et invitez les internautes à traquer les hoaxes. Quelle est la méthode ?

Vous avez plusieurs options  : 1°) Vous lisez une info suspecte ? Vous pouvez nous la transmettre par mail [1] ou bien sur notre page Facebook. 2°) Vous voulez faire vous-même la recherche et écrire l’article. Nous le publions après relecture par notre groupe. 3°) Si vous avez des connaissances précises sur un thème, nous pouvons vous contacter quand nous avons une analyse « fine » à effectuer sur des chiffres ou des faits. C’est ainsi que nous avons des assistants sociaux, des bibliothécaires, etc. Nous avons même un spécialiste des questions militaires. 4°) Enfin, en tant que lecteur, vous pouvez faire circuler les articles que nous diffusons. C’est essentiel.

Quelles sont les intox les plus énormes que vous avez démontées ?

Nous ne sommes pas des chasseurs et nous ne faisons pas cela par amusement. La lecture de toutes ces pages nous donne souvent la nausée. En revanche, nous sommes heureux quand nos travaux sont repris comme exemple, non pour la gloire, mais parce que circule l’idée que les droites extrêmes mentent.

Nous avons été agréablement surpris lorsque « l’affaire Civitas » a été reprise par la quasi-totalité des médias [2]. Un autre travail intéressant a été l’affaire du déraillement de Brétigny. Nous avons écrit trois articles sur ce sujet [3]. En partant d’une phrase prononcée sur Europe 1 [4], nous avons assisté à un véritable déferlement d’infaux, d’interprétations, et de relations de faits toutes basées sur la technique de « l’ours qui a vu l’ours qui a vu l’ours ». La fachosphère a ajouté de l’huile sur le feu en ajoutant de l’émotion à un sujet qui ne méritait pas d’être traité de cette façon. Tout et n’importe quoi a été dit, au point que nous avons compilé dans le troisième article des théories du complot absolument délirantes sur le sujet (complot juif ou écologiste, etc.).

Votre travail permet d’identifier des réseaux clairement connectés entre eux. Quelle est leur importance réelle ?

Pour suivre le maillon de la chaîne de la fachosphère, il faut identifier le bouc émissaire désigné comme responsable de tous les maux de la terre. Le site Égalité et Réconciliation d’Alain Soral/Dieudonné relaye les hoaxes sur les juifs et les francs-maçons. Le site Dreuz, qui a partie liée avec l’extrême droite israélienne, s’attaque aux « gauchistes » et aux musulmans. Le Bloc identitaire et le FN s’attaquent surtout aux musulmans et aux personnalités politiques, c’est chez eux qu’on trouve le plus de hoaxes ad hominem. Mais ils peuvent se relayer les uns les autres lorsque cela rentre dans leur créneau de propagande. Précisons que beaucoup de ces sites d’extrême droite se font du fric sur les rumeurs. Un papier d’Article 11 avait démontré que le business d’Alain Soral atteignait un chiffre de 640 000 euros en 2012 [5]  !

On n’en connaît pas son influence réelle, mais au fil des années cette vente de fausses infos augmente, c’est bien la preuve qu’elle fonctionne  ! Des légendes urbaines comme la rumeur du 9-3 [6] se répandent dans la France entière de manière exponentielle. Les fanatiques de l’extrême droite ont adopté les méthodes du gramscisme visant à l’hégémonie culturelle, y compris à travers la rumeur tous azimuts, et ce de façon absolument consciente.

Cordon sanitaire sur le Net

Les confusionnistes tissent inlassablement leur toile, mais plutôt que de dresser une laborieuse toponymie de la conspisphère, nous vous orientons vers quelques sites qui se sont fait une spécialité de les démonter.

L’Observatoire du confusionnisme politique traque les « figures de la confusion », les collusions rouges-brunes et autres copinages malsains, qui peuvent séduire dans la gôche radicale tout en draguant l’extrême droite la plus crasse.

Quartiers Libres est un collectif de militants de la gauche extra-parlementaire qui vivent ou travaillent en banlieue. Ils effectuent un gros travail pour y contrer l’influence de Soral et consorts.

La Horde est un portail d’infos « méchamment antifasciste » et radical, né à la suite de la mort de Clément Méric.

– On ne présente plus son aîné, REFLEXes, qui enquête depuis près de 30 ans sur l’extrême droite.

– Le blog des Morbacks Véners a été créé parce qu’il y en avait ras le bol de retrouver des partages de contenus en provenance de sites conspirationnistes de « camarades de gauche ». Il publie une « liste non exhaustive des sites/blogs/comptes facebook et twitter animés par des conspirationnistes. »

La suite du complot :

Test-Quiz : « Quel conspirationniste êtes-vous ? »

« On nous cache tout ! »

Résurrection

Théâtre : Le complot jusqu’à l’abîme

Égypte : Complot partout, révolution confisquée

Conspirationnisme en brèves


Notes


[1contact.debunkers@gmail.com.

[2Les ultra-cathos de Civitas avaient fait passer la photo d’un cours d’éducation sexuelle pour adultes au Canada pour une scène prise dans une école française.

[3À l’occasion de l’accident de chemin de fer de Brétigny-sur-Orge du 12 juillet 2013, qui fit 7 morts et 69 blessés, une partie de la droite, pas seulement extrême, amplifia les rumeurs de pillage par des « racailles ».

[4La rumeur de Brétigny trouve sa source dans le témoignage de Nathalie Michel, du syndicat de police Alliance, proche de l’UMP, au micro d’Europe 1 le 12 juillet 2013  : « À 17 h 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres. » Version démentie immédiatement par le gouvernement, le Samu et la Croix-rouge mais relayée abondamment par les twittos.

[6Rumeur selon laquelle des maires de provinces – Niort, Châlons-en-Champagne, Poitiers ont connu cette légende urbaine – font venir des gens du 9-3 par wagons, contre des subventions.



2 commentaire(s)
  • Le 6 février 2015 à 08h27, par Zorb -

    Lorsque l’on se trouve à gauche de l’ échiquier politique et qu’on a la défense du musulman comme d’autres ont la défense des bébés phoques il n’est pas surprenant de rencontrer une grande majorité de hoax d’extrème-droite. Hors , le complotisme au sens large ne se cantonne pas à l’extrème-droite , c’est d’ailleurs une facilité de langage , compréhensible , que de l’y confiner.Mais c’est faux. Il y a énormément de désinfos véhiculées de la gauche et plus précisément de l’extrème. De même qu’il y a pas mal de musulmans derrière les infos les plus folles.Et ces musulmans sont structurés , même si pour moi il y a 10 % d’idéologues qui savent ce qu’ils font et les autres servent d’ auto maintien. Ce sont trois années passées avec eux qui me le font dire et le danger , il est de complaire ces 90 % dans une position victimaire et qu’ils se trouvent des atomes crochus avec l’extrème-droite sans pour autant donner une signification politique aux idées qu’ils véhiculent. Et ça , c’est le fruit du travail de l’extrème-gauche , qu’on le veuille ou non.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2015 à 13h44 -

      Ce qui nous structurait :
      - Critique du capital, désormais dépouillée des médiations partisanes, privée de cadre rationnel.
      - Critique de la société, à présent coupée de sa tradition de libre-pensée, exacerbée par les excès individualistes de la bourgeoisie soixante-huitarde et enfoncée dans le chômage de masse.

      Révolté, on s’en prend maintenant au "système", on cultive l’obsession que les "médias" dirigent le monde, et préviennent toute velléité de justice.

      Les extrêmes (droite, gauche, islamiste), désenchantés par le monde, barbouillés d’une culture historique bricolée devant internet, communient dans la haine de Voltaire et de Jules Ferry. Ils se rejoignent dans la connerie conspi, un culte puritain du "respect" et une sacralisation très formelle du "dialogue".

      Puis, en toute bonne fois, ils produisent et diffusent des pipeautages. Les rétroviseurs multicolores de la voiture des Kouachi, la kalach dans le dos de Coulibaly...

      Le déni commun de base : "on ne peut pas être musulman et faire des saloperies pareilles". Avec ça, sans effort, tu mets d’accord tout le monde. "Les méchants, c’est pas nous", ça marche aussi, mais faut élaborer.

      Répondre à ce message

Ajouter un commentaire

Par Mathieu Léonard


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts