Rachat de La Provence par la CMA CGM

Saadé, marquis de la presse ?

La CMA CGM est surtout connue pour être propriétaire de nombreux porte-conteneurs qui naviguent sur toutes les mers du monde. Dirigée par le milliardaire Rodolphe Saadé et salariant plus de 100 000 personnes, il s’agit de la troisième plus importante entreprise mondiale du secteur. Ses affaires sont florissantes depuis la reprise économique post-Covid. Elle a officiellement racheté le titre de presse régional La Provence et est récemment rentrée au capital d’Air France KLM. Un empire bien peu critiqué.

Qui était là le 29 juin 2018 se rappelle peut-être de sinistres retentissements de cornes de brume s’abattant sur Marseille. Devant le port de commerce, quelques porte-conteneurs, longues bargelles de ferraille sur l’eau, emportant des marchandises invisibles à qui n’a pas l’œil sur le bon de commande. Ce jour-là, le grand patron de la CMA CGM était enterré, après une cérémonie religieuse à la Major.

Contraints ou forcés, certains salariés et marins de la boite étaient venus rendre un « dernier hommage » à Jacques Saadé. Comme dans les familles fortunées, la succession avait été bien ficelée en avance, et son fils Rodolphe Saadé était déjà PDG officiel depuis 2017. Décrits comme « discrets » (ça se discute : quand on est discret, on ne se fait pas bâtir la plus haute tour de Marseille), les Saadé représentent actuellement la cinquième fortune de France. À l’échelle mondiale, la famille est propriétaire du troisième plus gros groupe de transport mondial. Du beau linge ancré à Marseille.

Or, aussi planétaire que soit l’entreprise familiale, ces derniers sont bien intéressés à se garantir des amitiés localement. C’est ainsi que le groupe CMA CGM a pris possession du quotidien régional La Provence. Alignant 80 millions d’euros, quatre fois le prix proposé par son concurrent, la CMA s’est offert la totalité du capital du titre de presse local, rachetant les 11% appartenant à Xavier Niel1 et les 89% du groupe Bernard Tapie.

Une affaire probablement conclue en Algérie, fin août. Rodolphe Saadé y était invité à participer à un déplacement officiel d’Emmanuel Macron, aux côtés de Xavier Niel, son rival pour le rachat du journal. C’est donc sous l’égide du Président français que l’affaire a été ficelée. Sans arrière-pensée ? Pas si sûr, si l’on en croit Mediapart.

Dans un article publié en mai dernier2, le site d’investigation affirme que le rachat de La Provence et l’entrée au capital de la CMA CGM au sein du groupe Air France auraient valeur de contreparties. L’entreprise a en effet laissé passer sans moufter le rachat des concessions portuaires abandonnées par Vincent Bolloré en Afrique de l’Ouest. C’est la MSC, autre compagnie maritime à dimension internationale, qui s’est ainsi retrouvée seule en lice pour la reprise de ces concessions portuaires clés dans le commerce mondial.

Mais à qui cela rend-il service ? Toujours d’après Mediapart, à Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée, membre de la famille du fondateur de la MSC... actuellement jugé pour prise illégale d’intérêts en faveur de l’entreprise, alors qu’il travaillait pour le compte de l’État français. Du beau linge, là-aussi.

L’achat de La Provence n’est pas la seule actualité récente à avoir réjoui le patron de la CMA CGM. Si Saadé a raté le rachat du groupe M6, il peut s’enorgueillir d’avoir enregistré le profit record d’une entreprise française en 20213, devançant même en valeur celui pourtant décrié de TotalEnergies. Autre bonne nouvelle : l’État a décidé d’augmenter le nombre d’officiers de la marine marchande formés. Ceux-ci bénéficiaient jusqu’ici du plein-emploi de leur profession. Un surplus de main-d’œuvre ne sera pas de trop pour calmer les ardeurs des salariés...

Pour finir, comment ne pas évoquer la récente implantation de la CMA CGM Academy, installée au cœur même du site de l’École nationale de la marine marchande, à Marseille ? Cette institution privée aura pour objectif de faire de la formation en interne. L’ouverture de ce pôle de formation, relevant du tentaculaire pôle « d’excellence » Tangram, est annoncée pour septembre 2023. Comme il est écrit sur le site de la CMA CGM Academy : « Les perspectives d’évolutions de nos collaborateurs au sein du Groupe CMA CGM sont sans limites ». À l’instar des perspectives de négociation du groupe avec l’État français apparemment.

À l’heure où tous les regards et les luttes locales convergent vers la croisière, d’autres secteurs maritimes se portent bien, loin des critiques. Le prix du conteneur s’est envolé, de la main d’œuvre fraîche sera bientôt disponible et pas de hausse d’impôts en vue. On a hâte d’avoir le point de vue de La Provence sur la question !

Liang Chén

1 Milliardaire français, connu notamment pour être co-propriétaire du groupe Le Monde, et actionnaire majoritaire de Free.

2 « Rodolphe Saadé : le milliardaire chouchou d’Emmanuel Macron » (Mediapart, 31/05/2022)

3 17,9 milliards d’euros sur l’année. Un chiffre qui s’annonce en forte hausse pour 2022.

Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.