CQFD

CQFD Illustré

Topor : L’art et la matière


paru dans CQFD n°128 (janvier 2015), rubrique , par Christophe Hubert, Morvan Verron, illustré par , illustré par
mis en ligne le 27/02/2015 - commentaires

Roland Topor n’a plus chié depuis le 16 avril 1997. Depuis, rien, nib… Il continue pourtant à foutre la merde, le Roland. La merde, tiens ! Il en a d’ailleurs fait la matière première de nombre de ses œuvres, tant théâtrales, peintes, gravées, chantées, dessinées, télévisées que romanesques. Il a même sculpté un trône en forme d’étron ( merdre ! ) pour les décors de la pièce Ubu Rex. « Quand la société serre les fesses, les espaces de liberté individuelle rétrécissent », disait Topor.

Excréments, selles, fèces, méconium, chiures, crottes, cordylées ou caca boudins [1], petite topo(r)graphie de la MERDE dans l’œuvre-terrain de jeu de M. Hache (traduction du polonais de son patronyme). Puisse-t-il continuer à nous emmerder et son rire ubuesque de sale gosse nous accompagner.

Topor, le cigare au bord des lèvres. Photo : Ad Petersen, 1975. {JPEG}

Roland Topor (Paris 1938 - Paris 1997)

Artiste à l’œuvre foisonnante : peintre, dessinateur, illustrateur, affichiste, écrivain (romans, nouvelles, poésie, théâtre), auteur pour la radio, le théâtre, le cinéma, la télévision (Téléchat, Merci Bernard, Palace), metteur en scène pour le théâtre et l’opéra…

Hanté par la mort, il a mis toute son énergie et son imagination à recréer la réalité afin de profiter de la vie par tous les moyens (amis, vin, cigares, femmes, rêve, gastronomie) et en rire le plus souvent possible.

French caca, 1979. {JPEG}

« Dire qu’on aime la merde est une pose. Un fieffé mensonge. On l’étale dans ses blagues, on la dessine pour mettre du caviar sur la tartine, on glisse dessus afin de s’enrichir…On est d’dans jusqu’au cou mais si on a le nez fourré dans une vraie merde, c’est tout sauf drôle ! »

(Entretien avec André Stas)

Le diable et l'enfer (pour consoler Anna), 1981. {JPEG}

Dernières parutions sur Roland Topor :

– Alexandre Devaux, Topor, dessinateur de presse, Les cahiers dessinés, 2014. Une compilation exhaustive des contributions d’illustrations de Topor à la presse.

– Rebonjour chez United dead artists, 2013. Superbe florilège à prix modique de linogravures au format 30/40 sur papier Rives 170g.

– Strips panique, éditions WOMBAT 2014. Ouvrage consacré aux bandes-dessinées parues dans Hara-Kiri et divers journaux des années 1970.

JPEG


Notes


[1« Caca boudin/c’est le refrain/des p’tits enfants/et des gourmands », François Hadji-Lazaro détexte Topor.



Ajouter un commentaire

Par Christophe Hubert


Par Morvan Verron


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts