CQFD

Édito-sommaire

Au sommaire du n°150


paru dans CQFD n°150 (janvier 2017), rubrique , rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 06/01/2017 - commentaires

En kiosque !

En une : "Quand la musique cogne" de Bruno Bartkowiak.

Un article sera mis en ligne, chaque semaine. Les autres articles seront archivés sur notre site quelques mois plus tard. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

2017, jusqu’à quand ?

Pour notre prospective 2017, nous avons convoqué le vieux père Peinard et l’avons bombardé expert en géopolitique :
« Trump, Erdogan, Al-Sissi, Poutine, Assad, Duterte, Netanyahu, etc. Les aminches, v’là la flopée de patibulaires testostéronés qui va régner en 2017, façon j’te pose les alibofis sur la table.
En Syrie, avec l’aide des Russkofs et des milices chiites, le boucher de Damas a pu reprendre le dessus dans la douleur. Ça fait chialer dru, c’est fatal… Cela dit, y a une dose de tartufferie dans l’indignation de la dernière heure : ça fait combien de piges que les Syriens se prennent des barils de TNT sur la tronche ? En 2012, la ville de Homs était déjà réduite à un tas de gravats, non ?
La grande hypocrisie, on la doit aux jeux des alliances et surtout au retournement de veste du sultan d’Ankara qu’est allé taper dans la main du tsar du Kremlin, genre : “Je lâche mes petits copains rebelles d’Alep et tu me laisses dessouder du Kurdos pépèrement”. In fine, ces bons bougres de Kurdes risquent d’avoir les uns sur le rable et se faire trahir par les autres, rapport à ce que degun n’entrave leur volonté de vivre à leur sauce. Va encore y avoir de la bolognaise sur les murs !
Sur le front anti-État islamique, ça patine dans la semoule dans la prise de Mossoul. Même si ces tarés de daechiens voient leur délire de Califat réduit en cendres, comme d’hab’, ce sont aussi les civils qui morflent… en Irak, comme à Berlin ou à Istanbul ! De l’autre côté de la grande mare, la moumoute orange qui va prendre ses fonctions à Washington a fini de nous faire gondoler avec ses airs de pitre. “Imprévisible”, disent en chœur les cornichons des plateaux télé, mais vu le casting de hautes canailles – pétroliers, cagoulards, militaros et autres banquiers – qu’il a mis aux affaires, on est avertis que ça s’ra pas Woodstock.
On est trop serrés niveau place pour bien causer de Netanyahu et de l’autre atrabilaire de Liberman, prêts à faire du barouf rapport à la décision des nationzunies de temporiser la conquête des visages-pâles à kippa dans les territoires de peaux-rouges à keffieh. Une engatse vieille comme mes robes, celle-là aussi ! Pas le temps non plus, de trop jacter sur l’autocrate Poutine, qui sort en grand cador du bazar général…

Basta cosi les ami.es, on a pigé, il fait un temps de chiottes sur la planète… Mais jusqu’à quand les bourrés d’oseille, les fouteurs de guerre et les ratichons de tout poil feront-ils la météo, foutredieu ? »

Dossier : "Quand la musique cogne... Quand elle ne triche pas..."

La musique sur la chaîne de montage > Hits ! Enquête sur la fabrique des tubes planétaires (La Découverte/La Rue musicale, 2016) du journaliste John Seabrook sonne comme un long mix soigneusement articulé qui nous promène de Suède en Corée, des années 1990 jusqu’au début des années 2010.

« Le DIY est une révolution à mener aussi envers soi-même » > Le DIY (Do It Yourself), l’autoproduction totale, est un dur combat qui peut parfois casser des briques. Démarche militante ou loisir de riches ? Fred Alpi, chanteur et guitariste de The Angry Cats, nous fait part de son regard avisé sur une scène qu’il fréquente depuis plus de trente ans.

Qui veut la peau des skins ? > Entretien avec Gildas Lescop, sociologue, auteur d’une thèse sur le mouvement skinhead, qui décortique comment a été créé le cliché skins=nazis.

Du blues au dancehall : musiques en résistance > Les musiques « noires » ou « afro-américaines » désignent les musiques élaborées au sein des diasporas des Africains déportés sur le continent américain et dans les Caraïbes. Musiques de résistance nées dans l’esclavage et développées dans la ségrégation, elles se sont brassées et diffusées à travers le monde à la fois comme conscience transnationale et langage universel. Discussion avec Jérémie Kroubo Dagnini, chercheur et spécialiste des musiques jamaïcaines, qui a coordonné le recueil d’articles Musiques noires : l’histoire d’une résistance sonore (Camion blanc, 2016).

Femmes du jazz > La lecture, en tant qu’homme, de Femmes du jazz. Musicalités, féminités, marginalisations de la sociologue Marie Buscatto vous apprend des choses le milieu du jazz français – aussi. On y apprend surtout sur soi, homme hors du jazz. Sur les barrières qu’on impose sans y penser, les violences qu’on exerce par habitude.

Planète Mars > Marseille a été l’un des fers de lance du mouvement hip-hop en France. L’envie de faire le point nous a pris. Rencontre au bistrot avec Pak’Dj Een, Labo Klandestino et K-Méléon, de La Méthode, groupe phocéen arpentant les scènes depuis le début des années 2000.

L’esprit du flamenco > « Quand je chante bien, j’ai un goût de sang dans la bouche. » Tía Anica la Piriñaca

À chaque bled son synthé > Un samedi soir, nous dérivons jusque dans un cabaret oriental de la rue de Lyon. Dans ce décor sombre, intime et sans esthétique particulière, nous nous lançons dans une longue tchatche autour des claviers kitsch qui nappent la vie nocturne des Balkans et du Maghreb. Ici, c’est Marseille.

Trop de teufeurs tuent la teuf > Au début des années 2000, les free parties sont victimes de leur succès. Les grands rassemblements attirent des dizaines de milliers de personnes, rendant caduques les valeurs du mouvement – autogestion et autonomie. Une triste période pour les teufeurs, pourtant riche d’enseignements politiques.

Et aussi, Fréhel, du punk, des musiques occitanes, de la wah-wah et de la musique kurde.

Enquêtes et reportages

Le feu à La Plaine > Par deux fois, en décembre, les forains de La Plaine ont paralysé une partie du centre de Marseille pour protester contre un projet de rénovation de la place qui condamne le plus populaire des marchés de la ville. La bataille, qui s’annonce rude, ne fait que commencer.

Les Hommes du progrès > Versant oriental de la Silicon Valley, Boston se dévoue tout entière au culte de « l’économie du savoir ». Douce utopie d’une marée « d’innovations disruptives » et de « travail créatif » qui soulèverait tous les bateaux… à l’exception des moins qualifiés.

La Silicon Valley est le cimetière du vivant > Après La Vie algorithmique paru en 2015, le philosophe Éric Sadin poursuit son travail d’analyse de la déferlante numérique. Dans La Siliconisation du monde, c’est le tableau d’une colonisation du vivant qu’il dresse. Entretien.

Papier d’Arménie > Juillet dernier, Erevan, capitale de l’Arménie. Une « bande de Tordus », aux allures de vieux soldats dépareillés, prend d’assaut la plus importante caserne de police du pays et tient un siège de quinze jours. Un épisode éclipsé dans nos médias par l’actualité du massacre niçois et du coup d’État en Turquie. Qui étaient ces « Tordus du Sassoun » (Sasna Tzrer) ? Que voulaient-ils ? Pourquoi des milliers de personnes sont-elles venues les soutenir quotidiennement dans la rue ? Simple poussée nationaliste ? En voyage dans cette ex-république soviétique du Caucase au moment de la reddition des « Tordus », des correspondants de CQFD pour l’occasion ont pu approcher d’un peu plus près la réalité compliquée qui ronge l’Arménie actuelle.

22, v’là la COP ! > Loin du foin médiatique de sa précédente édition, la 22e Conférence sur le climat (COP) s’est tenue à Marrakech du 7 au 18 novembre dans une étourdissante discrétion. 2016, année la plus chaude ? Pas assez pour passer à l’action… !

Askavusa :un contre-récit de la frontière > Sur le port de Lampedusa se trouve un musée particulier où l’on expose ce que certains voudraient cacher. Il s’appelle Porto M. M comme Migration, mais aussi comme Méditerranée, Mémoire, ou Militarisation.

De Sidi Bel-Abbès à Marseille, itinéraire d’un apôtre du raï > Après son reportage au 3 rue Socrate, dans le nid du Marabout, CQFD y refait un tour en mode portrait. Rencontre avec Momo, naufragé dans l’une des anciennes capitales du raï.



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts