CQFD

Au sommaire du 98


paru dans CQFD n°98 (mars 2012), rubrique
mis en ligne le 15/03/2012 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

Édito ø « Matière épistolaire » ø Brèves ø Chien méchant

« Acier trompé » > Sauver le Made in France, qu’ils disaient ? Les métallos en grève de Florange voient défiler sans illusion les candidats en campagne. Mais ils ont des idées : « ArcelorMittal a racheté Gandrange pour un euro. Nous aussi, on a un euro : on le lui donne ! » Chiche ?

« Berger à lier » > « La brebis pare-feux », c’est ainsi qu’Alain, jeune berger, a choisi de nommer son activité lorsqu’il s’installe dans les Cévennes, entre Les Vans et Villefort. Mais son mode de vie un brin anarchique a entraîné des conflits avec des autorités locales, jusqu’à son internement en psychiatrie…

« Caméras cassées à Bayonne » > Comme son papa, maire de Bayonne avant lui, le député Jean Grenet finance à perte la corrida – 400 000 euros de déficit en 2011 –, et multiplie les subventions afin de valoriser la fierté locale qu’est le club omnisport de la commune, l’Aviron Bayonnais.

« On avait mal fermé la porte » > On a eu beau transformer l’espace public en désert sans bancs, vidéo-surveillés et traversés au pas de course par les veinards qui ont su se vendre à un patron, c’est peine perdue. Les pauvres prolifèrent. Histoire vécue par un éduc’ de l’association des Cités du Secours catholique.

« Mais qu’est-ce qu’on va faire… …des experts de la traçabilité » > Ce vieux bouc de Lénine ne s’était pas trompé, lorsqu’il annonçait joyeusement la fin du politique, et le débarquement de hordes d’experts (...). L’un des points communs entre l’URSS et l’Occident est la délégation du geste politique, ainsi que de tout ce qui concerne la vie quotidienne, aux experts de tout poil.

« La numérisation des SDF » > Rationaliser le coût des pauvres, tel est l’objectif permanent de la gestion du social. Et pour ce faire, on peut compter sur la mise en place de machines à gaz bureaucratiques et inefficaces. Un exemple nous est donné avec l’indigente prise en charge des sans-abri.

« Garzón, l’addition ! » > Quarante ans après Franco, l’Espagne peine à exhumer les exactions de la dictature. À la tête de ce combat mémoriel, le célèbre juge Baltasar Garzón ferraille contre l’amnésie générale. Et il y met autant d’ardeur que lorsqu’il envoyait au trou des militants basques…

« Statistiquement précaire » > Si les français ont le moral dans les chaussettes, que dire de celui des enquêtrices de l’Institut national de la statistique et des études économiques ?

« L’Arevafrique » > Dossier. Le nucléaire, c’est l’indépendance énergétique de la France, c’est une énergie propre ! Vraiment ? Et l’uranium des centrales françaises, d’où vient-il ? Dans quelles conditions est-il exploité par Areva ? Qu’est-ce qui se cache tout au bout de nos prises électriques ? CQFD a rencontré Raphaël Granvaud, auteur d’un bouquin tout juste sorti en librairie : Areva en Afrique – Une face cachée du nucléaire français (éditions Agone, 2012).

« Le cul des autres » > Chronique les Entrailles de Mademoiselle. Sandrine et Héléna grappillent toutes les deux le Revenu de solidarité active (RSA). Sandrine a un enfant de huit ans, vit en couple et travaille quelques heures par jour dans le « service à la personne ». Toute la journée, elle court entre la maison, les courses, le ménage, la bouffe, l’école et les personnes âgées qu’elle lave, fait manger et écoute se plaindre.

« Le cave dans la truffière » > Rubrique Du côté de chez les rustiques. Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un fusil de chasse chargé, et ceux qui creusent en douce au pied des chênes truffiers pour gagner quelques ronds. Quand les premiers tirent sur les seconds, la justice est coulante et les voisins solidaires.

« Task force sécurité » > Chronique Je vous écris de l’usine. De grands panneaux lumineux ont été installés aux entrées stratégiques de l’usine, comme il en existe déjà plein dans d’autres boîtes. S’affichent les heures et les jours sans accidents du travail, ainsi que des slogans sécuritaires martelés par des Big Brothers au petit pied : « Mettez votre casque », « Respectez le code de la route, même à l’intérieur de l’établissement », etc. Les abords de l’usine, trottoirs, parkings, bordures gazonnées ont été relookés. Des arbres ont été plantés.

« La crise » > Rubrique Les vieux dossiers. La crise ! Presque quarante ans aujourd’hui que l’expression hante les sociétés, pèse comme une sourde menace, agite le spectre d’une décomposition imminente du présent et semble soumettre le monde à des flux incontrôlables et incontrôlés.

« Allumons-nous les uns les autres ! » > Chronique Cap sur l’utopie. S’il y a une jeune maison d’édition rebelle que j’entends soutenir bec et griffes, c’est bien Wombat avec son palmarès de textes couillus et poilants signés Robert Benchley, Takeshi Kitano, DDT, Topor ou S.J. Perelman, le dialoguiste de proue des Marx Brothers. S’il y a, d’autre part, un dessinateur pamphlétaire à qui je voudrais rouler une galoche dans son sépulcre, c’est bien le grand Gébé.

« La patrouille du bon son » > Composé de Rootystep, de Mac Gyver et du toaster Pupajim – dont certains amateurs connaissent peut-être déjà les remarquables et entêtants titres « Business of war » et « TV addict » – le sound system Stand High Patrol, qui tourne déjà depuis une dizaine d’années, vient de sortir son premier album de dub breton, Midnight walkers, autoproduit sur leur label Stand High records.

« Salade de squats » > A Toulouse, squatteurs et travailleurs sociaux se sont acoquinés pour faire vivre des lieux hors-normes où les sans-logis peuvent trouver un toit. Entre substitut aux carences institutionnelles et expérience autogérée, cette alliance erroriste casse les briques. Reportage.

« Théâtre de l’ombre » > À Naples, pendant dix ans, la compagnie Liberanti, formée par des taulards et des ex-taulards, a porté son théâtre jusqu’au-dehors des prisons. Une évasion par la culture ? Non, quelque chose de beaucoup plus enthousiasmant, sanglant et amer. Alessandra, qui fut à l’origine du projet, a raconté l’intense expérience à CQFD.

« Notre-Dame-des-Landes : Le projet d’aéroport pourrait s’écraser en vol » > « Il y fait bon vivre », est-il convenu de dire de Nantes, cette « ville de culture et de fêtes », dernière commune française détentrice de l’émouvant triple A. Son maire, Jean-Marc Ayrault, aurait donc créé une espèce d’éden auquel ne manque qu’un pharaonique aéroport international pour la faire entrer triomphalement dans la globale modernité.

« Un agneau, un minot : deux numéros » > Le 17 février dernier, une journée de mobilisation contre l’identification électronique du vivant a eu lieu dans plusieurs villes de France (Quimper, Digne, Foix, Toulouse, Albi). Dans le Tarn, cela s’est traduit par l’occupation de différentes administrations, en opposition à la mise en place du Livret personnel de compétences dans l’Éducation nationale, et au puçage électronique des moutons.



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts