CQFD

Au sommaire du 101


paru dans CQFD n°101 (juin 2012), rubrique
mis en ligne le 15/06/2012 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

par Plonk & ReplonkÉdito ø « À la grecque ! » ø Agenda ø Brèves ø Chien méchant

« L’or, l’argent et le plomb » > Dossier. La Toma est un village de chercheurs d’or artisanaux du Cauca, au sud-ouest de la Colombie. Ces descendants d’esclaves des mines de la Couronne espagnole continuent à extraire le minerai de la montagne selon des méthodes ancestrales. Ailleurs, comme dans le Sur de Bolivar, les techniques sont plus polluantes, mais les petits producteurs sont tout aussi menacés par les multinationales minières et la pression conjointe de l’armée et des paramilitaires. Aujourd’hui, près du tiers du sous-sol colombien est donné en concession – environ 70 % de la partie andine, plus encore dans certaines régions. Reportages.

« Une caravane contre un blocus » > Dossier. Le Sur de Bolivar pourrait être un havre de paix de 1,8 million d’hectares au cœur de la région la plus peuplée et développée de Colombie. Mais cette zone montagneuse, contournée par les grands axes et peuplée par quelques dizaines de milliers de paysans et de mineurs artisanaux, est un territoire très riche en minéraux. Et les ennuis commencent.

« Faut pas prendre les Hellènes pour des poires » > Alors que les foudres de l’Union européenne et des institutions financières mondiales continuent de s’abattre sur le pays de Socrate, de plus en plus de Grecs semblent décidés à reprendre les affaires de la cité en main. Exemples de ces héroïques expérimentations sociales…

« Que d’ondes, que d’ondes » > Nouveau coup dur pour les opposants à la floraison chaotique d’antennes relais sur notre territoire : le 14 mai dernier, sur commande du Conseil d’État, le tribunal des conflits se prononçait sur la juridiction compétente – tribunal de grande instance ou tribunal administratif (TA) – en cas de contentieux entre un riverain et un opérateur de téléphonie mobile. Ce sera donc le TA. Détail juridique ?

« Les mineurs espagnols pas encore enterrés » > Cinq jours avant que le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, ne supplie l’Europe de sauver les banques ibériques, dix mille mineurs ont envahi les rues de Madrid afin de protester contre la réduction de deux tiers des financements publics alloués à l’industrie minière.

« Sous les pavés, l’érable » > « Notre bonbon, c’est de fesser dans le tas », jubile le flic québécois en ces temps de fronde sociale. Sauf qu’à force de coups de bâton et de lois scélérates, la lutte, loin de se tarir, s’arroge des ambitions rimant avec sédition : la révolte étudiante a pris ses aises, et c’est toute la société qui s’agite. CQFD a contacté quelques erroristes d’outre-atlantique.

« Mittal de fer dans un gant d’acier » > Le candidat socialiste avait promis : une fois élu, il tenterait bien de faire quelque chose pour Florange. Mais pour les « mitallos » sur place, le doute subsiste : les gouvernements européens auront-ils la volonté de contrer le magnat de l’acier qui a pour coutume de profiter des largesses des pouvoirs publics ?

« Mais qu’est-ce qu’on va faire de... Stéphane Hessel » > Spécialiste pendant trente ans de la coopération et du développement, et défenseur de relations plus justes avec les pays du Tiers-Monde, le petit père de l’indignation Stéphane Hessel s’est intéressé à l’Afrique tout au long de sa carrière. Mais, depuis son premier séjour au Congo en 1953, alors qu’il travaillait pour les Nations unies, jusqu’à ses voyages au Burkina Faso dans les années 1990, ses aventures africaines apparaissent comme une succession de déconvenues.

« Le serment de Toto » > Le dernier film de Bernard-Henri Lévy (BHL) traite un peu de la Libye et – paraît-il – beaucoup de lui-moi-je. Malgré une campagne médiatique agressive, même les salles obscures fuient ce tout-à-l’ego. Nous ne saurons donc pas si l’œuvre élude certaines questions, comme celle que posent les relations entre le président soudanais – recherché pour génocide – et le Tripoli nouveau.

« Soldats de paix, humanitaires de guerre » > Quelles relations existe-t-il entre de tendres impétrants prêts à aider leur prochain et des militaires entraînés à pacifier des populations exotiques ? Derrière l’enseignement des rudiments de survie se cache une perspective bien plus sérieuse : l’action militaro-humanitaire.

« Libération surveillée » > Chronique les Entrailles de Mademoiselle. C’est bien connu, l’été arrivant, tous les magazines féminins parlent un, de régime, deux, de cul. En les feuilletant, on apprend notamment que la contraception aurait libéré Lafâme, cette dernière s’étant réapproprié une sexualité qui se serait détachée de sa fonction de reproduction (tout cela ne concerne évidemment que Lafâme svelte, l’autre, la grosse, devant préalablement se libérer de ses kilos).

« Il faut biffer pour bouffer ! » > Histoires de sautes-frontières. Entre répression policière et saillies hypocrites des élus locaux, le « marché libre » de Barbès n’est plus. Si la gentrification du quartier poursuit son cours, les biffins n’ont toutefois pas dit leur dernier mot, survie oblige. Troisième et dernier volet de nos périgrinations dans ce quartier parisien.

« Quelques dizaines de mètres d’élan » > Chronique Rage dedans. À l’époque, point si lointaine, où le ministre de l’Intérieur s’appelait encore Claude Guéant, il avait coutume de répéter, toutes les semaines environ (et toutes les trois heures en période électorale), qu’il n’était pas question qu’il reste les bras croisés à se gratter les yeuks comme si de rien n’était quand plusieurs milliards d’étrangers (dont plusieurs milliards de sectateurs fanatisés de la religion musulmane) s’apprêtaient – clairement – à déferler sur la Frââânce.

« Où il n’est pas question du taulier mais de la taule » > Chronique Je vous écris de l’usine. Ce mois-ci, j’étais peu à l’usine. J’ai bradé mes congés de l’année pour aller présenter mes bouquins à travers la France. Parmi ces déplacements, je me suis retrouvé à intervenir au centre de détention de Val-de-Reuil (Eure). Ce n’est pas la première fois que j’interviens en prison, je sais que ce sont des moments forts et, du coup, j’accepte toujours les invitations à l’intérieur des murs. Je sais que je n’y vais pas pour rien. Je sais aussi que je n’y vendrai pas de livres, mais ce n’est pas le but. Je sais enfin que c’est facile d’intervenir en taule quand on en ressort le soir.

« Les “hommes couverture” » > Les vieux dossiers. 1972, blocs H de la prison de Long Kesh en Irlande du Nord. Une quarantaine de militants de l’Irish Republican Army (IRA), emmenés par Billy McKee, se lancent dans une grève de la faim pour obtenir le statut de prisonniers politiques. L’obtention d’un tel statut, outre qu’il permet de s’affranchir des règles pénitentiaires ordinaires et de porter des vêtements civils, vise à une reconnaissance du combat politique porté par les Républicains en lutte pour l’unification de leur île.

« Sous les feux de l’atome » > Après Elf, la pompe Afrique, Nicolas Lambert a enquêté pendant deux ans sur l’industrie nucléaire. Le résultat ? Sa nouvelle pièce, Un Avenir radieux, une fission française retrace l’histoire du programme nucléaire depuis de Gaulle. Entretien avec un homme de théâtre. Et de conviction.

« Punk’s not dead yet ! » > Dans l’offensive généralisée des autorités municipales pour aseptiser la turbulente Marseille, les petites salles de concert sont en première ligne. Spéciale dédicace à nos camarades de l’Enthröpy, éjectés provisoirement à la fin du mois…

« L’art de vivre comme ça nous boume » > Chronique Cap sur l’utopie ! Deux bouquins récents de l’Harmattan s’attaquent à l’utopie. Approchons-nous d’eux à petits pas méfiants car ils sont fristouillés par des grosses têtes universitaires. Le livre Anarchie éclairée du professeur de philosophie du droit Matthias Kaufmann et l’étude collective L’Utopie. Art, littérature et société.

« Petit pogrom électoraliste » > Jeudi 24 mai, accompagnée d’une quarantaine d’énergumènes, Nora Remadnia Preziosi, candidate UMP dans la troisième circonscription des Bouches-du-Rhône, a fait irruption dans un campement rom installé depuis janvier sur un terrain vague de Château-Gombert. « Pour que Marseille incarne le bien vivre ensemble », promet-elle dans un clip électoral…

« Expressions déviantes » > Chronique revues : Amer, élaborée par les Âmes d’Atala, et Hey !.



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts