CQFD

CQFD n°124, en kiosque à partir du 17 juillet 2014.

Numéro d’été, avec un supplément de 16 pages : bédés, nouvelles, fiches cuisines, playlists... Tout pour passer un été à l’abri de l’ennui !

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

En Une : Déstockage massif par Cynicom.

Dossier école

Vivement la rentrée des classes ! « Éduquer, ce n’est pas remplir un vase ,c’est allumer un feu », disait un certain Montaigne (un rappeur sans doute ?). Enseignant depuis 1995, Grégory Chambat participe à la revue N’Autre école, publiée par la CNT Éducation qui explore les chemins buissonniers d’une « révolution sociale, éducative et pédagogique », et plus récemment au site Question de classe(s) qui fonctionne comme une agence de presse afin de donner des outils à une pédagogie socialement critique, ancrée dans le quotidien des enseignants, des agents de l’éducation, des parents et des élèves. Oral de rattrapage pour les cancres de CQFD avec un pédagogue de combat.

De l’école alternative… L’éducation conditionne nos vies. Nous avons tenté de savoir modestement à quoi pouvait ressembler une école différente, hors des notes, des évaluations, des programmes, une école qui apprendrait la liberté. ÀTerre d’Éveil dans le Puy-de-Dôme, nous avons rencontré une expérience sociale débutante autour de la citoyenneté et de l’environnement. Alors, lecteur de CQFD, pose ta bière et range ton ballon… on retourne en cours jusqu’en septembre.

…à l’alternative à l’école Il y a aussi ces parents qui prennent la décision de faire l’école à la maison. D’affreux cathos qui conditionnent leurs mômes à longueur de journée ? Des contestataires un peu perchés qui rejettent tout ce qui vient de la société capitaliste ? Ou des parents jaloux de l’épanouissement de l’enfant à l’intérieur du cocon familial ? Quelques rencontres en Haute-Loire avec ces « autres » parents d’élèves.

Les articles

Chiapas : Marcos est mort… Vive l’autonomie zapatiste ! Le 24 mai 2014, le sous-commandant Marcos a annoncé sa propre fin : «  Je déclare que je cesse d’exister. » Ultime pirouette d’une icône altermondialiste ou réelle avancée du sentiment collectif aux dépens d’un culte de la personnalité résiduel ? Quel sens donner à cette mort symbolique ?

Culture : De la monoculture en Avignon À qui profite le festival d’Avignon ? Aux Avignonnais ? Aux compagnies ? Aux saisonniers de la restauration ? De la même manière que les nouveaux accords Unedic nuisent à tous, le festival repose sur une débauche de précarité. Par ricochet, une grève des comédiens met en lumière combien la ville est pieds et poings liés à l’industrie touristique. « Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous », disent les grévistes. Pensent-ils si bien dire ?

Greenwashing : Des assises de la biodiversité en béton Tout oppose le rouleau compresseur des aménageurs de territoire au fragile équilibre des milieux naturels. Lors des quatrièmes Assises nationales de la biodiversité les 23 et 24 juin à Montpellier, les bonimenteurs de l’ingénierie écologique ont tenté de muer bétonneurs en sauveurs des petites bêtes…

Extrêmes droites : La Nouvelle Droite dans la face Depuis près de quarante ans la – plus tellement – Nouvelle Droite voudrait brouiller les schémas classiques de l’extrême droite à force de puiser des arguments dans la critique socialiste, anti-industrielle et écologique. Elle va jusqu’à titrer un numéro de sa revue Éléments : « La Nouvelle Droite est-elle de gauche ? », profitant des faiblesses de la gauche lâche et moribonde pour prétendre la doubler… sur sa gauche. Mais en grattant le vernis de la complexité intellectuelle réapparaissent vite les vieilles lunes anti-égalitaires et identitaires. Stéphane François qui a publié Au-delà des vents du Nord : L’extrême droite française, le pôle Nord et les Indo-Européens (PUL, 2014) revient sur l’influence réelle de ce courant.

Scène : Les artistes ne sont pas tous autistes, mais tous les autistes sont des artistes Ce Blanche Neige est un spectacle que peu verront. Joué en grande partie par des acteurs en situation de handicap mental, peu de salles lui ouvriront leurs portes. Rencontre avec le théâtre du Cristal, une compagnie pas comme les autres, certes, mais qui voudrait l’être un peu plus.

Fret SNCF : « On regarde travailler la concurrence » Ouvert à la concurrence depuis 2005, le fret ferroviaire aiguise les appétits de sociétés privées peu regardantes sur le droit du travail et les normes de sécurité. À Cerbère (Pyrénées-Orientales), la gare de fret prend des allures (...)



Par Berth. {JPEG}



Radio France vient de fermer la boutique à Mermet. Nombreux sont ceux qui regrettent déjà Là bas si j’y suis et on le comprend bien, même si, après avoir épinglé dans nos colonnes les méthodes managériales du lider maximo des ondes publiques, le bonhomme, rancunier et peu magnanime, a toujours ostracisé CQFD. On peut s’attendre à voir fleurir les pétitions, les cris de « censure ! Et la liberté d’expression ? » ainsi que les appels au sauvetage d’une émission radio de « service publique »… Schizophrénie qui nous pousse à mordre et lécher la main qui nous nourrit. Dans le même temps, les médias indépendants, critiques, sans pub, sans fonds publics et sans guère de soutien financier, crèvent la gueule ouverte dans un silence assourdissant. Radio Canut lance une campagne de financement pour pouvoir continuer à émettre (voir p 6). Qui en cause ? Il se dit que Article XI va peut-être arrêter de sortir en kiosque. Qui s’en émeut ? CQFD comme à son habitude a failli ne pas pouvoir imprimer le numéro que vous avez entre les mains… Et combien d’autres ? Rustica et Le Chasseur Français tirent la langue… (ok on s’en fout !) Mais de quelle liberté d’expression parle-t-on ? De celle de qui ? Ah, c’est vrai, nous ne sommes pas des professionnels de la profession des médias médiatisées. Qui le regrette ?

Sinon, au risque de bousculer vos habitudes, CQFD change de date de parution. Fini le « 15 du mois ou à peu près ». À présent,votre journal paraîtra chaque premier vendredi du mois. Prochain numéro, le vendredi 3 octobre, qu’on se le dise ! Nous espérons donc vous retrouver nombreux à l’automne prochain pour continuer à critiquer et à expérimenter.

JPEG

P.S : sans pub mais pas sans tee-shirt à 16 euros pour nous soutenir, alors n’hésitez pas à regarnir votre (...)




En 1978, le « Processus de réorganisation nationale » est en marche en Argentine depuis le coup d’état de mars 1976. Pour le Front national, qui affiche un apolitisme à géographie variable, no problem d’aller jouer dans un pays à partir du moment où l’uniforme n’affiche pas d’allégeance à Moscou ou Pékin. Pourtant à l’époque, dix-huit ressortissants français, parmi lesquels deux religieuses, ont déjà été victimes de la junte au pouvoir. Du côté de la gauche, on compte les « desaparecidos » qui s’élèveront à 30 000 durant la période de la dictature qui court jusqu’en 1983. De manière générale, les coupes du monde ont un effet paradoxal : en même temps qu’elles divertissent – au sens de divertissement et de diversion –, elles attirent l’attention sur les situations politiques et sociales des pays organisateurs. Ainsi, si le projet de Coupe au Qatar se maintient, on peut espérer malgré tout qu’il permette aux esclaves des gaziers qataris de saisir l’occasion de se soulever contre leurs maîtres.

JPEG(...)


Bringueur et antihéros au football flamboyant – aux antipodes des calculs mesquins ayant cours aujourd’hui sur les terrains –, « Mágico » González a laissé peu de traces dans l’histoire officielle. Mais dans le cœur des supporters du Cadix CF, il est immortel.

« Diego, tu es un magicien du ballon », lance un journaliste à Maradona. Celui-ci répond : « Je ne connais qu’un seul magicien qui joue au football, il vient du Salvador et il s’appelle Jorge González. » Cela se passe en 1984, au lendemain d’une rencontre amicale entre le Barça et l’équipe brésilienne du Fluminense. « Mágico » González a marqué deux buts, Maradona un. Les Brésiliens, vexés par leur défaite, déclenchent l’alarme incendie dans l’hôtel des Catalans et tout le monde se précipite dehors, sauf González, qu’on retrouve endormi dans les bras d’une prostituée. Le Barça, qui l’avait pris à l’essai sur les conseils de sa star argentine, le renvoit d’où il vient, en Andalousie.

D.R. {JPEG}

Jorge González a été l’une des révélations du Mundial 82, célébré en Espagne, et ce malgré un parcours calamiteux de la sélection salvadorienne – défaite sans précédent 10 à 1 face à la Hongrie, à l’issue de laquelle « El Mago » fut malgré tout élu joueur du match. À la fin du tournoi, les clubs espagnols se l’arrachent. Mais sa (...)


Un p’tit tour au Canada où l’inexténuable Francis Dupuis-Déri multiplie les études acérées sur l’anarchisme à travers les âges et les continents.

On vous a déjà ardemment recommandé son histoire minutieuse du mot Démocratie et son portrait des Black Blocs, parus l’un et l’autre chez Lux [1]. Le bougre, depuis, n’a pas tiré au cul. Son À qui la rue ? (Ésociété) fait le point sur les répressions policières s’étant abattues en Europe et en Amérique du Nord sur le mouvement alternatif. Rien que pour les événements du Printemps d’érable, on a relevé 4 500 arrestations. À noter que ce qui est neuf depuis 2010 au Québec, c’est moins l’extrême sauvagerie des charges de cognes que celles des termes employés dans la presse bourge pour dépeindre les manifestants. Tous des «  scumbags », soit des sacs à foutre, lit-on dans le Toronto Sun. Ou alors des «  bastards » et des « violent slugs » (de violents mollusques). Une leçon à retenir. Le sac à foutre Manuel Valls ou le mollusque violent Copé, ça sonnerait pas mal.

JPEG

Dans L’Anarchie (...)


Ils ont pour étendard un œil grand ouvert sur fond jaune. Disposés aux endroits stratégiques du quartier, les logos informent la canaille adepte de rapine : attention, cette zone est sous l’étroite surveillance des « voisins vigilants ». « Si je n’alerte pas la police… mon voisin le fera, » fanfaronne avec entrain le site voisinsvigilants.org. Sur le portail communautaire, une carte de l’Hexagone situe les quelque trois mille points d’implantation. Un nombre qui ne veut déjà plus rien dire à l’heure où vous lirez ces lignes puisque chaque journée écoulée acte l’enrégimentement de 150 nouveaux voisins vigilants. Et pourquoi se priver quand le ministère de l’Intérieur annonce que l’expérience aurait déjà fait baisser les cambriolages de 20 à 40 % dans les zones auto-surveillées. Exit l’œil inquisiteur de la bignole et puis le high-tech des caméras de vidéosurveillance c’est du pipo, rien ne vaut une vraie coordination d’épieurs planqués derrière leurs persiennes, carnet à croquis sur les genoux et numéro de la gendarmerie (...)


« J’ai connu l’époque où pas une grande réunion du Parti ne se tenait sans “table de littérature” offrant brochures et livres, et où chaque section se devait d’avoir sa petite armoire à livres », déclare le philosophe Lucien Sève, ancien responsable des Éditions sociales de 1970 à 1982, dans l’ouvrage collectif Le Parti communiste français et le livre. Écrire et diffuser le politique en France au XXe siècle (1920-1992). On sait la place privilégiée – instrument d’émancipation, objet de formation continue – qu’a toujours détenue le livre au sein du mouvement ouvrier international. On connaît moins bien l’histoire de l’édition communiste en France, en particulier depuis 1968.

L’édition liée au PCF a d’abord été marquée par la figure de Boris Souvarine, animateur de la Bibliothèque communiste et de la Librairie de L’Humanité (qui publia jusqu’à 60 titres par an au cours des années 1920). Rapidement repris en main, ce secteur est ensuite divisé en deux entités : le Bureau d’édition, de diffusion et de publicité (BEDP) et les (...)


Photo : Yann Levy, 2013. {JPEG}

Lorsqu’on demande aux filles du Ramallah First Group pourquoi elles sont meilleures que les autres équipes palestiniennes, elles répondent : « Parce qu’on joue en short et T-Shirt, on a l’avantage ! »

Photo : Yann Levy, 2013. {JPEG}



Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts