CQFD

Dieudonné

La sinistre farce des quenelles


paru dans CQFD n°116 (novembre 2013), par Mathieu Léonard
mis en ligne le 17/12/2013 - commentaires

MDR. Dire qu’il y a des gens qui croient encore que Dieudonné est un comique, le « meilleur de sa génération » même, dont la provocation de trop lui vaut d’être ostracisé depuis une dizaine d’années aux marges du showbiz. Mais comment ne pas voir derrière ses mimiques l’expression achevée d’une dérive antisémite et homophobe [1] ?

Tout compte fait, Dieudo n’aura eu besoin de personne pour s’enfoncer dans son enfermement mental d’antisémite obsessionnel. Depuis 2004, il a eu néanmoins recours aux services de quelques éminences grises, refoulées hors du débat public, qui l’ont aiguillé vers l’irrémédiable : Serge Thion, ancien militant anticolonialiste passé à l’écurie négationniste [2], puis Robert Faurisson lui-même que Dieudonné fit monter sur scène et jouer dans ses sketches ; et bien sûr son mentor : Alain Soral, ancien ramasse-miettes des plateaux télé et écrivain ambitionnant le statut d’intellectuel, devenu gourou du site Égalité et réconciliation, qui, se réclamant de la « droite des valeurs et de la gauche du travail », n’en oublie pas moins sa particule pour animer des conférences de l’Action française. Ultime mauvaise fréquentation, cet été, Dieudo a pu pactiser avec Serge Ayoub, chef des nationalistes révolutionnaires, autour du cadavre de Clément Méric en concluant, rictus aux lèvres : « Nous avons un même ennemi. » Même pour des admirateurs un peu myopes, il est devenu impossible de ne pas constater que, sur la photo de famille, il n’y a que des fachos, des conspis et autres amoureux de régimes autoritaires – la Libye de feu-Khadafi, la Syrie de Bachar (dont l’ex-gudard Frédéric Chatillon est l’ambassadeur officieux) ou la Russie de Poutine [3]

De façon incompréhensible, Dieudonné passe encore parfois chez certains pour un militant antiraciste, un justicier de la traite négrière, un défenseur de la cause palestinienne… Illusion calamiteuse propre à notre époque de confusion, où la critique sociale se voit souvent réduite à un discours binaire anti-impérialiste, contre l’oligarchie financière mondialiste, discours simplifié et dévoyé à son tour par Dieudo et consorts sous l’appellation d’« antisionisme ». Il s’agit en l’espèce du recyclage pur et simple des vieilles obsessions du complot judéo-maçonnique, sataniste et pédophile sur les bords. Malgré le tour de passe-passe consistant à faire passer pour révolutionnaire une pensée paranoïaque et réactionnaire, il n’y a aucun mystère sur cette filiation idéologique, comme en atteste la propagande diffusée par les éditions Kontre-kulture de Soral : Ils sont bien les héritiers de l’abbé Barruel, d’Édouard Drumont et d’Henry Coston [4].

JPEG - 62.6 ko
Frédéric Chatillon, Dieudonné et Robert Faurisson en 2009 au théâtre de la Main d’or.

Pour prendre la mesure de la duplicité de Dieudonné, il faut visionner son intervention sur la chaîne francophone iranienne Sahar TV en 2011, où il évoque pieusement Ahmadinejad, le prophète Mohammed, l’exemplarité de la révolution iranienne, le Christ « prophète de l’Islam », le «  Malin » (=le sionisme) et déplore qu’en Occident « la religion [ait été] remplacée par les valeurs du sionisme » sous l’influence notamment des manuels scolaires puisque « Fernand Nathan était un sioniste (sic) » ! Cet examen de passage, où l’on sent le « combattant de l’humour » – comme il se nomme lui-même – légèrement tendu et confus, s’inscrivait dans un contexte de recherche de financements pour ses films. Car, faute d’être financé par Babylone, Hollywood ou Jérusalem, le métier d’artiste est âpre sans pognon, il lui fallait donc en chercher à Téhéran, chez les meilleurs ennemis de ses ennemis. Soral lui-même, à force de s’étaler sur le web, a involontairement contribué à faire enfler le bruit d’une subvention iranienne de trois millions d’euros perçue par la liste antisioniste lors des élections de 2009, que d’anciens colistiers lui reprochent aujourd’hui d’avoir tout simplement détournée [5].

Mais si l’ambiguïté sur le personnage persiste, cela est surtout dû à sa capacité, reliquat d’un savoir-faire de saltimbanque et de vedettariat, à mettre les ricaneurs de son côté. Pointer le doigt en l’air en plissant les yeux (« Au-dessus c’est le soleil !  ») ou faire le geste de la quenelle suffit à faire croire à son fan-club – constitué de quantité de nerds, d’authentiques nazebroques, mais aussi d’un public arabe et noir [6] qui pense voir en Dieudonné et Soral des alliés antiracistes, là où il n’a que des rabatteurs pour le Front national – que s’accomplit un geste séditieux.

À l’heure où Dieudonné s’apprête à faire crouler de rire les zéniths de France, des avalanches de quenelles déferlent sur le Net. On peut croire que pour beaucoup, il ne s’agisse jusque là que d’une forme de pied-de-nez potache sans réel sous-entendu : on « glisse » des quenelles sur Facebook entre collègues de bureau, dans les vestiaires du commissariat, en patrouille de chasseurs-alpins devant une synagogue, chez les sportifs de haut niveau (Yannick Noah, Teddy Riner, Tony Parker), même chez les jeunes Umpistes ou en posant avec une vedette politique tout en faisant le geste à son insu pour se moquer d’elle. Pour d’autres en revanche, c’est un geste chargé d’un message authentique contre l’oligarchie, comme le chante une certaine Mérée Drante sur l’air de La Bohème de Charles Aznavour : « Se payer des élites, plus elles sont connues, plus les bras sont tendus […] On n’a plus peur de rien du tout. » Surtout pas de la honte ni du ridicule…

Le rappeur « muslim » Médine est une des récentes « vedettes » en date à s’être livré à cette pitrerie sur sa page Facebook. Suivi de près par le suprématiste blanc norvégien Varg Vikernes le jour de sa comparution au tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Peu avant, Gollnish et Jean-Marie Le Pen, hilares, mimaient ce geste « antisystème » à Strasbourg aux côtés de jeunes « issus de la diversité ». Une belle brochette de rigolos, en vérité ! De même, cela ne gêne pas nos apprentis dissidents de voir Soral déblatérer ses commentaires politiques sur Youtube vêtu d’un polo de l’administration pénitentiaire, de la police ou du Raid que lui ont envoyé ses admirateurs au sein des corps coercitifs ; de même quand Dieudonné, sûr de ses soutiens dans l’armée et la police, en appelle – pour rire bien sûr – à l’éventualité d’une « révolution par la quenelle », il reproduit dans la farce le vieux rêve des fanatiques de l’ordre, à savoir renverser martialement la démocratie décadente.

JPEG Photo de famille datant de 2006 où l’on peut reconnaître entre autres : Alain Soral, Bruno Gollnish, Dominique Joly et Frédéric Chatillon (deux anciens du GUD), Jany Le Pen et Dieudonné. (Sources : reflexes.samizdat)

Dernier fait d’arme, lors de l’audience du 17 octobre du TGI de Paris, où le « combattant de l’humour » se voit poursuivi par la Licra (étonnant, non ?) pour sa subtile chanson « potache », « Shoah ananas », une centaine de ses partisans entonnent une Marseillaise tonitruante face à une poignée d’excités de la Ligue de défense juive, groupuscule sioniste d’extrême droite violent, rebaptisé par Dieudonné sur son site « ligue des forces d’occupation ». Chapeau bas et garde-à-vous !

Au final, ce qu’il y a d’affligeant et de nuisible dans le cas Dieudonné, ce n’est pas tant qu’il soit devenu ce qu’il est, mais le fait que sa posture de comique maudit, assez lucrative par ailleurs [7], puisse passer pour une révolte dissidente contre l’organisation actuelle du monde alors qu’il ne contribue qu’à la renforcer par le discrédit antisémite. :-[


Notes


[1« Le mariage gay est un complot sioniste », déclarait-il en avril 2013, lors d’un déplacement en Algérie. Son navet infâme L’Antisémite et sa nouvelle pièce Le mariage pour tous appuient lourdement sur cette lubie.

[2Serge Thion participait au site Lesogres.org fondé par l’humoriste en 2004 et disparu depuis.

[3Sur les réseaux dieudonnistes, lire Jean-Paul Gautier, Michel Briganti et André Déchot, La Galaxie Dieudonné : Pour en finir avec les impostures, Syllepse, 2011.

[4L’abbé Barruel (1740-1820) était un jésuite contre-révolutionnaire qui imputait les causes de la Révolution française à un complot franc-maçon et illuminati. Drumont (1844-1917) était un polémiste, surnommé l’Ogre, qui connut un grand succès avec son pamphlet La France juive en 1885. Son continuateur, Henry Coston (1910-2001), fur vice-président de l’Association des journalistes antijuifs sous Vichy.

[5Sur cette ténébreuse affaire, voir « Alain Soral et le « butin de guerre » de la liste antisioniste », et aussi de Jean-Baptiste Bernard, « Petit idéologue et grand épicier », Article 11, novembre 2013.

[6On ne peut pas, hélas, négliger le sentiment antijuif qui circule et s’exacerbe à chaque fois que l’État d’Israël bafoue les droits des Palestiniens. Les « antisionistes » du type de Dieudonné portent une lourde responsabilité en encourageant l’amalgame, responsabilité partagée en partie du moins par les sionistes du type Crif qui font barrage à toute critique vis-à-vis de la politique israélienne.

[7Fin 2012, Dieudo, tracassé en raison de quelques étourderies fiscales, a réussi à lever une souscription personnelle d’un montant de 600 000 euros. Sur l’aspect vénal du loustic, voir « Dieudonné - Antisémite et réalités » dans les Dossiers du Canard – Les nouveaux réacs, n°129, octobre 2013.



36 commentaire(s)
  • Le 17 décembre 2013 à 10h04, par Mézigue -

    Que de plus en plus de gens prennent conscience que Dieudonné met son "talent" au service de causes pas très reluisantes et de gens dont il faut être aveugle pour ne pas savoir quelles ont leurs idées, est réjouissant. Bravo ! Quelques têtes à connaître ICI et un dossier sur la grande brêle cocaïnomane ICI qui lui apporte son soutien logistique

    • Le 18 décembre 2013 à 06h04, par Mézigue -

      Tout savoir sur Dieudonné : Article en dix-sept parties du site quebécois "Centpapier" Les sept prmières parties ICI

    • Le 18 décembre 2013 à 14h36, par C.GOBY -

      Cqfd était ce matin sur le barrage de Lfoundry à Rousset. Les quenelles c’était nous ! Trève de plaisanterie, Dieudonné n’était pas là, ni l’êxtreme droite qui a progressé dans les bleds comme Brignoles. Il y avait là des ouvriers de la chimie dégoutés du pauvre pompier Montebourg, incapable notoire. Mais pas moins incapable que les ouvriers de s’opposer au pillage de leur usine et de leur savoir faire. 630 ouvriers licenciés bloquaient les accés à la ville. CQFD reviendra sur cette affaire dans un prochain numéro pour démontrer comment les actionnaires allemands ont pillé la technologie en jetant le petit personnel. A vous le Cognac.

  • Le 17 décembre 2013 à 11h45, par Camp-Volant http://campvolant.wordpress.com/ -
  • Le 17 décembre 2013 à 12h41 -

    Rien de très plausible là-dedans, et ça fait un peu mal de voir CQFD s’embarquer dans cette croisade, à la suite de tous les médias mainstream. Et vogue la galère ! Et dire que dans le même numéro, il y a aussi un article sur la xénophobie de Finkielkraut, et un autre sur le "réac" Lorant Deutsch...Ca vous intéresse donc à ce point, que vos lecteurs pensent bien ? Alors rebaptisez votre canard : CQFP ! Ce voisinage est emmerdant, on voit moins les bonnes pages avec des infos et des reportages, toutes ces flicailleries bien torchées, mais bon marché, ressortent du lot. Et sont en couv’, comme par hasard. Oh, le gentil chien-chien à sa mèmère, attrape la baballe !

    • Le 17 décembre 2013 à 12h52, par Dominique Macé -

      Le gars anonyme ci-dessus n’a pas visiblement pas l’air d’avoir bonne conscience. Merci CQFD pour pour le cordon sanitaire et salutaire avec ces dissidents en carton.

      • Le 17 décembre 2013 à 15h09 -

        Avoir bonne conscience, nous y voilà. Il s’agit bien de ça : avoir (et se donner) bonne conscience, en dénonçant les "dérives" et autres déviationnismes des affreux du bistrot d’en face. Mais bordel, même un curé est censé respecter le secret des consciences...Et voilà qu’on se mettrait chez les bouffeurs de curés à surveiller les arrières-pensées des comiques, des philosophes, des apprentis historiens ? Et merde ! Même moi, lecteur de CQFD, je sais lire, et je n’ai certainement pas besoin qu’on me colle les points sur les "i", ni qu’on me dise quand je peux rigoler ou quand, au contraire, "ce n’est pas bien". Merde à la bien pensance, d’où qu’elle sorte, à bas les curés masqués !

        • Le 17 décembre 2013 à 18h34 -

          Paf ! Merci :)

        • Le 18 décembre 2013 à 09h05, par ML -

          Vive la liberté et à bas les directeurs de conscience ! Soit. Cela dit, il faut croire que tout curé a les tartuffes qu’ils méritent. D’ailleurs on ne comprend pas bien votre position : vous ne trouvez pas "plausibles" les liaisons dangereuses de Dieudonné avec l’extrême droite, ou faut-il taire ces dérives - qui sont partout livrées à la publicité de façon éhontée par les protagonistes même ? Autrement dit, ces dérives ne sont pas "plausibles" ou ne sont pas "avouables" (et rester dans le secret des alcôves des esprits dissidents) ? Pour CQFD, il s’agit ici moins de sonder des prétendues arrière-pensées mais de savoir dans quel courant s’inscrit Dieudonné et de quoi est porteur son discours. Et à notre humble avis, ça sent pas bon... mais chacun son odorat, hein ?

          • Le 19 décembre 2013 à 12h59 -

            Alors, c’est l’odorat du lecteur que vous prétendez éduquer ? Je vois d’ici le tableau : avec CQFD, apprenez à distinguer un vulgaire relent d’égout mal fermé d’une authentique et nauséabonde remontée brune. Ça promet ! Ce qui n’est pas plausible, ce ne sont pas les faits rapportés : ils sont avérés, et Dieudonné est tellement pisté qu’une recherche un peu poussée sur internet permettra à tout un chacun de vérifier les "infos" que vous nous donnez si généreusement. Le compagnonnage avec Jean-Marie Le Pen et Robert Faurisson est même revendiqué par l’humoriste, non pas dans des officines fascistes à débusquer fiévreusement, mais sur scène, pendant ses spectacles - qui ne vous font pas rire, on aura compris. Non, ce qui n’est pas plausible, c’est votre posture de franc-tireur libertaire alors que vous vous joignez par cette attaque à Manuel Valls, Harlem Désir, et quasi toute la classe politique, l’ensemble des médias mainstream, les associations "antiracistes" comme la Licra et SOS Racisme, les magistrats,... C’est vrai que ce tir déjà nourri avaient tellement besoin de votre appoint... Ce qui n’est pas plausible, c’est de voir chez vous un un jeu de mots à la Libération en titre d’un article qui aurait pu être aussi dans Libération. Ce qui n’est pas plausible, c’est de vous voir jouer les indignés et les bonnes consciences morales sous couvert de journalisme, alors que ce soi-disant journalisme se résume à bien torcher son papier pour faire avaler à votre lectorat les couleuvres qu’ils ont refusé d’avaler ailleurs. Désolé, mais c’est raté. Les directeurs de conscience, non merci. Quant aux couleuvres, ça fait mal au ventre. Mais les odeurs, me direz-vous, les odeurs !

    • Le 17 décembre 2013 à 17h26, par Alain Solal -

      Tu peux meme ajouter "au dessus c’est le soleil" en fin de ta phrase et "Marine lutte contre l’oligarchie sioniste bancaire qataro-trotskyste " et "ceux qui ne ne sont pas de droite sont des bobos bien pensants" ,comme ca t’aura l’air d’un vrai "dissident" ... Allez ,a plus et "Vive ce bon monsieur Poutine ,authentique resistant au capitalisme cosmopolite"

  • Le 17 décembre 2013 à 13h48, par Nico -

    Encore une attaque personnelle, d’une longue série, qui démontre la faiblesse de l’argumentation pour contrer Dieudonné. Il n’y a pas besoin d’être fin connaisseur de l’âme humaine pour savoir que Dieudonné s’est volontairement entouré d’indésirables parce que blessé de son éviction des médias. Allons au fond des idées, et dialoguons avec Dieudonné et tous ces indésirables. Qui oui, ne sont pas des fachos. Le fachisme étant un mouvement idéologique qui a existait en Europe entre les années 20 et 50. SVP, il suffit de cette rhétorique à base de termes moisis comme ’nauséabond’ teinté d’indignation piètrement joué et qui consiste à jeter des anathèmes anti-sémite, facho, raciste...sans échanges d’idées. Il faudrait réellement un délit d’accusation injuste d’anti-sémitisme pour avoir enfin des échanges publiques de qualités. Perso, mes amis juifs ne sont pas choqués de s’entendre dire que les français juifs en étant moins d’1% de la population sont surreprésenté dans les média. Nul haine ou autre accusation débile c’est un constat. Comme dire que la population d’origine maghrébine est surreprésentée dans les prisons de France. Ne pas s’accorder sur ces constats c’est tout simplement du déni.

    • Le 17 décembre 2013 à 14h14, par Dominique Macé -

      Il suffit d’appuyer sur le bouton "Dieudonné" pour les voir s’enfoncer. Avec des avocats comme vous, Nico, l’humoriste n’a rien à craindre des attaques personnelles. Le "fachisme" a vécu certes comme moment historique, comme vous dites en fin politologue. Mais comment vous appelez les gens qui entourent Dieudonné sur la photo ? Comme Frédéric Chatillon, Paul-Éric Blanrue, ou ce sympathique grade-du-corps affrété par Serge AYoub : http://quartierslibres.wordpress.com/2013/12/16/ou-est-charlie/

      • Le 17 décembre 2013 à 15h38, par Nico -

        Dominique Macé, Je ne comprends pas la ton narquois avec lequel vous répondez à mon post. Je n’ai pas la prétention d’être avocat de Dieudonné. Vous semblez aussi répondre de manière partisane sans répondre au fond de ma remarque. Dieudonné et tous ses prétendus amis ont plus que le droit, ont la possibilité naturel de s’exprimer. Libre à vous de les écouter ou pas. Jeter des anathèmes antidatés comme facho, raciste ou les 2 comme ’anti-sémite’, c’est contre productif et un politiquement correct qui est en train d’atteindre ses limites. Pour répondre à votre question oratoire : oui, ces personnages sont d’extrême droites. Et alors, faut-il discuter qu’avec ceux qui sont d’accord avec nous-même ! Et puis je trouve ce procédé, ressortir les photos d’un personnage en compagnie de tel ou tels autre individus ambiguë, facile et ridicule. Il est possible pour tout personnage publique de retrouver des photo compromettante. Ca ne veut pas dire grand chose. Enfin ça veut aussi dire quelque chose : depuis le retour récent de Dieudonné sur la scène médiatique, on peut interpréter ce genre d’article comme faisant parti de la vaste une campagne médiatique de dénigrement. C’est un peu comme tirer sur l’ambulance.

        Mon avis personnel sur Dieudonné : J’ai vu les spectacles de Dieudonné et j’ai pu rire franc, gras, noir, gêné. Tout le monde en prend pour son grade. Je n’ai pas été d’accord avec lui assez souvent et, oui, il en fait des tonnes sur les juifs. Excès que j’attribue sa volonté de provoquer et à cet espèce de sérieux et grandiloquence feinte qu’on certains français-juifs de nos élites et qui n’acceptent pas qu’on puisse se moquer d’eux comme des autres français. Dieudonné reste un bon comique, un comique très grinçant. Et à moins de ne pas aimer l’humour très noir ou de croire qu’aujourd’hui les juifs seraient en dangers France, on ne peut que rire à ses spectacles.

        • Le 17 décembre 2013 à 17h14, par Mézigue -

          Votre bonne foi n’est pas, à priori, en doute. Peut-être est-ce simplement de la naïveté politique ...

          Ou avoir un esprit qui ne fonctionne que sur le mode binaire, ce n’est certainement pas parce que la presse mainstream attaque Dieudonné sur ses très mauvaises fréquentations, qu’il faut se dispenser d’en faire autant. Et ce n’est pas, un de ses proches, Olivier Mukuna, qui me dirait le contraire.

          En tous cas c’est peut-être parce que certains ont insisté et montré que les choses, malgré qu’elles sont complexes, peuvent tout de même être comprises, que des craquements se font entendre dans cette alliance contre-nature entre un Dieudonné et ses véritables amis d’un côté, et de l’autre la bien connue ’extrême-droite raciste, homophobe, antisémite et négationniste

          • Le 18 décembre 2013 à 10h05, par Nico -

            Je ne pense pas faire preuve de naïeveté politique. Je suis fatigué des amalgames permanent concernant les juifs en France. On doit être libre de rire et discuter toute chose avec tous le monde. Non, je ne pense pas que Dieudonné soit antisémite, non je ne pense pas qu’il ait de pulsion de haine, morbide et la volonté de nuire à une partie de la population juive. C’est même plutôt même le contraire qui s’est passé. Et parce que je considère les juifs qui sont mon entourage et mes amis comme les autres, je me permets même de critiquer le lynchage communautaire dont ils ont fait preuve à l’égard de Dieudonné et ne peut accepter ceci. Et non parler avec Soral et d’autre parias politiques d’extrême droite ne fait pas de vous quelqu’un d’extrême-droite. Ce trivial à dire, ça fait juste de vous quelqu’un qui parle avec ! Encore une fois tous ce détournement fait qu’on ne parle pas d’une des choses que Dieudonné caricature et pourtant visible comme le nez au milieu e figure, de la même façon que le visage de la France a changé pour le meilleur et pour le pire, que les français juifs, <1% de la population sont surreprésentés dans les média et les pouvoirs ! Non, je ne suis ni pas facho (de gauche), ni antisémite (plutôt philosémite), ni raciste (je crois pas au races) et ne suis pas ’nauséabond’ et encore moins la ’bête immonde’ ! Je constate que de plus en plus de postes de pouvoirs et stratégiques de mon pays sont occupés par des français-juifs ! J’ai le droit de m’interroger sur cette évolution, d’en rire, et n’accepte pas qu’on m’interdise de faire ce constat en jouant de ma prétendu mauvaise conscience sur des faits du passé que je n’ai pas commis en invoquant ma prétendu haine ou mon soit disant racisme. Le plus simple droit de penser de d’échange ! Est-ce si compliqué à obtenir en France en 2013 !?!?

        • Le 17 décembre 2013 à 18h05, par Davesnes -

          "Excès que j’attribue sa volonté de provoquer". Mais oui, mon con, et quand on commencera à péter les vitrines des magasins tenus par des juifs, tu diras à ceux qui râlent qu’ils n’ont pas le sens de l’humour. Décidément, contre la connerie il n’y a pas d’armes.

          • Le 18 décembre 2013 à 09h45, par nico -

            Exactement qu’on en sera a de tel excès, on, interdira. Non, j’exagère bien sûr. Mais je ne puis accepter encore un parallèle sur la seconde guerre mondiale. Vous ne pouvez avancer un tant soit peu sérieusement qu’aujourd’hui en France, au delà du fait divers, les commerces juifs seraient attaqués façon années 30 avec SA et chant bavarois en fond. C’est ridicule et ne justifie certainement pas qu’on a pas le droit de rire des juifs comme tous le autres. Je pense même que dans que c’est l’opposé, que le réflexe communautaire d’une partie de juifs rigidse prenant des postures excessives qui ostracisent ceux qui ne font que se poser des questions où qui font de l’humour ! Il y a une différence entre la caricature humoristique (et féroce) et l’agression physique. Toutes communauté en France se fait caricaturer sur ses prétendus tares et préjugés. Ca doit tous simplement être le cas pour les juifs, quelque soit le poids de l’histoire on ne doit que regarder qu’en avant et considérer tous le monde de la même façon. Pour moi ceci est non négociable. Il s’agit du propre de l’Homme de désamorcer et conjurer les conflits par l’humour, quelque soit le poids de l’histoire.

    • Le 17 décembre 2013 à 14h47, par Camp Volant -

      moi aussi je suis évincé des medias avec des millions d’autres !!! je ne suis pas devenu fasciste, antisémite, négationniste ! Camp Volant

    • Le 17 décembre 2013 à 14h55 -

      Ce sont effectivement de simples constats de bon sens mais qui peuvent nous péter au nez ! La preuve étant la disparition totale de Dieudonné des Médias, après son simple constat de bon sens : Isra Heil !

    • Le 17 décembre 2013 à 16h53, par moule_de_clavier -

      "Le fachisme étant un mouvement idéologique qui a existait en Europe entre les années 20 et 50"

      Franco et Vidella sont mort en quelle année déjà ?

      Non je déconne, retourne like et cliquer mdr kikoolol.

    • Le 17 décembre 2013 à 19h10, par Mescresent -

      Nan c’est sûr, M. Serge Ayoub (dit Badskin) est bien connu pour son empathie inter-ethnique, M. Soral pour ses positions progressistes et M. Faurisson pour ses compétences historiques. Dialoguons donc avec ces braves gens…

      Ok, ne parlons pas "fascisme", n’empêche que l’extrême-droite agit comme elle l’a toujours fait. Elle terrorise et théorise, récupère les icônes et quelques propos "révolutionnaires" bien sentis, vous mixe tout ça dans une bouillie pseudo-révolutionnaire, crypto-facho, à l’instar de NSDAP d’Hiltler qui pris comme logo un symbole mystique hindou pacifiste (la svastika ou "c’est bien" en sanscrit), maté d’une pointe de rouge pour attirer à lui le monde ouvrier avec du "socialisme" et du "travailleurs" rien que dans le nom (Parti national-socialiste des travailleurs allemands).

      Profitant de la corruption intellectuel du monde politique et du vide qu’elle entraîne, elle place ses billes et son discours nauséabond.

      Ce qui ce passe aujourd’hui est réellement inquiétant dans la mesure où des personnes sincèrement révoltées par notre société, se jettent dans ses bras sans prendre aucun recul sur la nature de ses partisans…

      Soyons vigilant(e)s et ne lâchons rien. Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !

  • Le 17 décembre 2013 à 17h00, par Michka -

    Durant la traite négrière aux USA, dans les plantations des grands propriétaires, les maitres d’esclave en choisissaient un pour intégrer la maisonnée et parfois pour gérer à la manière des Kapos des camps nazis "le parc humain" des domaines agricoles.

    Malcolm X les appelait les "Oncle Tom", des domestiques servant à justifier leur domesticité aux esclaves des champs.

    Si vous avez vu "Django Unchained", c’est exactement le personnage incarné par Samuel L. Jackson et comme Jean-Marie Le Pen se défendait d’être raciste car il emploie des domestiques "de couleur".

    Dieudonné c’est ça, un Oncle Tom, un mec qui a vendu ses fesses au pire du nationalisme français en échange d’une audiance, de réseau et d’une fréquentation ; qui détourne l’attention sur des faux problèmes juste pour ramasser du fric tout ayant sûrement intégré une partie de son délire aussi.

    • Le 17 décembre 2013 à 23h52, par Petra -

      Monsieur Michka, j’aime bougrement bien votre parallèle.

      Oncle DieuTom...

      Merci à CQFD pour cet article et leur boulot.

      Continuez !

  • Le 17 décembre 2013 à 19h56 -

    j’avais culpabilisé à l’époque parce que j’avais annulé mon abonnement à cqfd parce que j’avais plus les moyens, du coup je culpabilise un peu moins.

    • Le 18 décembre 2013 à 00h00, par Justin -

      Oh non ! Pauvre CQFD ! A cause de cet article ils vont perdre des adonnés chez les illuminés anti-sémites dieudonisiaques... Je pense qu’ils tremblent de peur à Marseille ! Ils vont sans doute faire un article pro-soralien pour sauver leurs finances, puis des unes comme celle du Point ou de Charlie Hebdo, pour se gaver de pognon !

      Ah ? Attendez... Non... en fait je pense pas. Je pense même qu’ils s’en foutent anarchiquement de votre "pseudo" culpabilité et que vous soyez abonné ou non.

  • Le 17 décembre 2013 à 22h16 -

    Pas mal...Mais dire qu’on glisse des quenelles sans sous-entendus dans les jeunesses UMP, c’est allé un peu vite. Qu’on se le dise, Soral et Dieudonné ont bien des fans pleinement conscient à l’UMP et trouvant porte ouverte rue de la Boétie. La preuve en images...

    http://olivierpechter.wordpress.com/2013/12/02/antisemitisme-ump/

  • Le 18 décembre 2013 à 09h35 -

    A mon avis, il y a eu une consigne au sommet des sages de sion pour que toute la presse s’acharne au diapason contre Dieudo et Soral. Merci CQFD de nous avoir révélé votre vrai visage

  • Le 18 décembre 2013 à 12h59, par keler -

    voici un article des plus interressant :

    http://2ccr.wordpress.com/2013/11/28/le-pen-dieudonne-soral/

  • Le 19 décembre 2013 à 12h57, par Jimturbo -

    merde alors !
    On pense comme ça a "CQFD" ? on enfonce des portes ouvertes ? on suit le courant ?
    Les boules, il ne vous reste plus qu’a bosser pour canal plus, faire de la contestation bankable..
    Bien sur, le fil est fin, et le doute aura envahit tout le monde sur ce comportement douteux..Mais soyons tous d’accord, si dieudo sort du Paf, pourquoi garde t’on Zemmour et Nauleau ? (desolé si je l’ai mal orthographié), il y aurait donc du bon et du mauvais caca ?
    Il faut reconnaitre le talent quand on le croise, dieudo a du talent, beaucoup de talent, et s’il n’était que le miroir de vous, de moi, d’une société cynique ?
    Vous allez me faire acheter le figaro avec vos conneries...

    • Le 19 décembre 2013 à 20h19, par Un vrai lecteur de CQFD -

      Du talent ? oui. Le camelot qui vend son epluche légume sur le marché en a tout autant ! Bon, le camelot vend un attrape couillon et Dieudo vend... Ben, tiens ! Pareil ! Des idées réactionnaires et anti-sémites déguisées sous la posture de la révolte du pauvre (pourtant bien financé) paria des média (pourtant bien visible et "star" de youtube aka le médium des gros rebelles).

      CQFD en parle ? C’est dommage sans doute... Mais il faut dénoncer, dans cette presse là aussi, l’arnaque Dieudo/Soral : le détournement vers l’extrême droite de ceux et celles qui devraient s’unir contre le capitalisme (dont jouissent Soral et Dieudo), les médias dominants (comme youtube, dont profitent Dieudo et Soral), contre l’état autoritaire (dont bénéficient Dieudo et Soral).

      Que je sache, Dieudonné peut aller faire ses blagues lourdes et racistes sur scène, sur youtube, au tribunal, sans interdiction (sauf appel à la violence) alors que les vrais opprimés et les vrais révoltés (vers Nantes, en banlieue ou ailleurs) n’ont comme relais médiatiques que les journaux assez confidentiels comme CQFD ou Fakir ou autres.

      Prétendre que ce type est une victime du système... c’est être vraiment méprisant envers ceux et celles qui ont de vrais problème ne serait-ce que pour manger tout les jours, pour être libre et pour exprimer leurs idéaux.

      Messieurs les Diodonnélâtres, je ne vous salue pas.

  • Le 19 décembre 2013 à 15h31, par Tiftuf -

    eh ben, ça c’est un article à charge vraiment trèès équilibré..

    Aucune caricature, pas de raccourcis du tout...

    soral et Dieudo n’ont que des défauts, c’est bien tu es du côté du bien Léonard...

    • Le 19 décembre 2013 à 20h27, par Un vrai lecteur de CQFD -

      C’est vrai qu’il faut TOUJOURS équilibrer ses propos : critiquer ET dire du bien.

      Par exemple : la bière c’est bon, mais faut pas en abuser. Le nazisme, c’est mal, mais quand même ça peut servir. La colonialisation a eut des aspects positifs. Les noirs savent danser mais sont bêtes. Les arabes voleurs mais rigolos. Les juifs sionistes mais c’est dans leur sang. Diodonné un rabatteur du FN mais marrant. Les blancs sont gentils mais des fois un peu moins.

      Super !

      Non, Tituf, il y a des choses et des gens, des fois, dont on a rien de bien à dire. Mais je suis sûr que Dieudonné est sympa avec certains enfants et certains chiens.

      T’as choisi ton camps ? C’est pas celui de M. Léonard, ni le mien.

  • Le 19 décembre 2013 à 20h33, par ML -

    Visiblement l’article ne passe pas auprès du fanclub de l’impayable Dieudo. Faut pas toucher à l’idole (des jaunes).

    Pourtant ce papier "tellement à charge" ne fait que rappeler des collusions que n’importe qui d’un peu de bonne foi aura observé depuis longtemps, notamment depuis le livre La Galaxie Dieudonné.

    @Jimturbo. Vous croyez vraiment qu’à CQFD on a quelque chose à foutre de la bienséance du PAF ? C’est sans doute que vous ne lisez pas bien assidument ce journal. Par-contre, on ne voit pas au nom de quoi on devrait avoir de la complaisance vis-à-vis d’un irresponsable acoquiné avec l’extrême droite, quand bien même il aurait du talent. Et on ne voit pas bien en quel honneur vous seriez dépositaire de la bonne contestation. Si cela vous dérange, c’est, qu’à force, défendre Dieudonné ou Soral devient effectivement gênant mais cela nous importe peu que vous le soyez.

  • Le 20 décembre 2013 à 09h56, par riff -

    c’est marrant de voir à quelle vitesse les partisans de dieudo/soral dégainent pour défendre leurs maîtres à penser contre des critiques légitimes. C’est même particulièrement drôle de les voir reprocher à CQFD de rejoindre la presse mainstream, et de les entendre reprocher à un journal ouvertement libertaire de s’en prendre à des des idées qui sont foncièrement opposées à celles qu’il défend. Cet article n’est en rien un signe de la soumission de CQFD à une quelconque cabale "impérialiste-trotskyste-sioniste" ou autre idiotie soralienne, juste l’expression des son opinion sur les idées véhiculées par dieudo, et je ne pense pas que l’equipe du zine ait eu besoin de "l’establishment" pour lui signaler la dérive extrême droitière (quelque peu évidente) du bonhomme.

Par Mathieu Léonard


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts