CQFD

Brèves du 89


paru dans CQFD n°89 (mai 2011), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 14/05/2011 - commentaires

par LL de MarsPetit signe > « Dans cette guerre, rendre visible la vie qui s’invente, c’est un front en tant que tel », annoncent les blogueurs du site setrouver.wordpress.com, présents en Tunisie, Égypte et Libye. Baptiste est l’un d’entre eux : le 25 avril, dans une rue de la ville libyenne de Misrata, il a été grièvement blessé au cou par une balle… Un grand salut !

Anthropie > Lundi 2 mai, 20h36. La sirène d’alerte de la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) se met à hurler dans le pays. Appliquant à la lettre les consignes du Plan particulier d’intervention établi par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire – demandant aux populations de s’enfermer chez elles et de calfeutrer portes et fenêtres –, les habitants du village voisin se sont rués en masse dans les rues. Ce qu’il y a de pénible, avec l’animal humain, c’est qu’il est trop humain…

Des astres > Mais que s’est-il donc passé en divers endroits de la planète en cette fin avril-début mai ? C’est simple : Mercure a rétrogradé dans la conjonction lune-vénus, pendant que Mars et Jupiter manifestaient leur influence. Voilà qui explique clairement les magnifiques déferlantes de populace à Londres pour le wedding, à Rome pour le futur saint et à New-York et Washington pour fêter la justice. Trois jours de communion et d’allégresse collective à vous donner un moral d’acier !

Justice niveau 1 > Le 27 octobre 2005, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), pour échapper à une horde de policiers lancée à leur poursuite, trois gamins se réfugient dans un transformateur électrique. « S’ils entrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau », dit un gardien de la paix à la radio. La mort de Zyed et Bouna va provoquer trois semaines d’émeutes dans les banlieues. En 2007, les deux flics sont mis en examen pour « non-assistance à personne en danger ». Mais, le 27 avril dernier, ils ont bénéficié d’un non-lieu prononcé par la cour d’appel de Paris. L’avocat des familles s’est déclaré scandalisé devant l’attitude d’une « justice de peur », alors que le frère de l’une des victimes parlait d’une décision « inhumaine et inadmissible ». Las, une nouvelle procédure devrait être relancée contre, cette fois, la quinzaine de policiers concernés par les faits… D’ici là, justice est faite !

Permis de tuer international > Ah ! Ces amerloques ! Tous des cow-boys qui défouraillent à tout va dès que la patrie est insultée. Et ces Navy Seals ! Des tueurs professionnels à la solde de la CIA qui ont cartonné la gueule à un Ben Laden désarmé. Voilà le refrain classique entonné par les thuriféraires de the pays of les droits de l’homme qui oublient que les escadrons de la mort US ont été formés par des conseillers bien de chez nous, comme le tristement célèbre général Aussaresses. Ils omettent également le fait que, des tueurs patentés, la France en a eu aussi, tel le Onzième Choc, bras armé du service action de la DGSE mis en cause dans l’élimination, une balle dans la tête, des Kanaks preneurs d’otages de la grotte d’Ouvéa en 1988. Pour les droits de l’homme, on ne sait pas, mais pour l’hypocrisie, c’est sûr, la France est vraiment number one.

C’est reparti ! > Début mai en Tunisie : grèves, affrontements, des milliers de personnes dans les rues du nord au Sud pour « faire une deuxième révolution », disent-ils… Hommage !

Faire parler les morts > « Les rappeurs se prennent pour Brassens quand ils s’en prennent à la police. Brassens, aujourd’hui, s’en prendrait aux rappeurs », soutenait la très droitière journaliste Élisabeth Lévy dans Libé du 15 avril. Élisabeth, Brassens est mort depuis trente ans. Fous-lui donc la paix, s’il te plaît.

Confiance atomique > Pour notre ministre de l’Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, l’après-Fukushima sera consacré à « la construction des équilibres énergétiques de demain : le développement des économies d’énergie, une part croissante des énergies renouvelables et des installations nucléaires de confiance. » (Libé, 15 avril 2011) Ha ? Parce que les centrales nucléaires d’aujourd’hui ne sont pas « de confiance » ?

Justice niveau 2 > L’inadmissible harcèlement que subissait le transparent Charles Pasqua vient enfin, pour l’instant, de s’achever. Le 29 avril, la cour d’appel de Paris l’a relaxé des ignominieuses accusations portées contre lui dans l’affaire d’un trafic d’armes avec l’Angola. Il était lâchement accusé d’avoir remis la médaille du mérite agricole (!) à un proche des services russes soupçonné d’avoir fourni des armes au gouvernement angolais. Deux jours auparavant, le récipiendaire avait versé l’équivalent de quelque 230 000 euros sur le compte d’une association dirigée par l’intègre homme d’État français. Le caractère purement accidentel de cette coïncidence n’a pas échappé à la vigilance impartiale du tribunal… Justice est faite !

Justice niveau 3 > Relaxés en appel, encore, les deux derniers scientifiques prévenus dans le cadre de l’affaire dite de l’hormone de croissance. Il y a plus de vingt ans, Fernand Ray était responsable d’un laboratoire de l’Institut Pasteur et Elisabeth Mugnier, pédiatre, était en charge de la collecte d’hypophyse sur des cadavres humains. Près de deux mille enfants ont reçu des injections de la mixture, et cent dix neufs d’entre eux en sont morts. Et ce jusqu’en 1988, alors même que l’alerte avait été lancée par les États-Unis et l’Angleterre dès 1984, après les premiers décès. Il aura donc fallu attendre cette date mémorable du 4 mai 2011 pour qu’enfin l’Institut Pasteur soit lavé de tout soupçon. Justice est faite !



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts