CQFD

Au sommaire du 94


paru dans CQFD n°94 (novembre 2011), rubrique
mis en ligne le 14/11/2011 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

« Déambulation dans l’Égypte – post ? – révolutionnaire » > Dossier. Neuf mois après le départ d’Hosni Moubarak, et à quelques semaines des premières élections législatives qui devraient avoir lieu le 28 novembre, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) tient toujours le pays en coupe réglée : assassinats de manifestants, arrestations et condamnations lourdes contre des protestataires, interdiction de toute critique à son rencontre, et perpétuation de la torture. Dans un jeu de cache-cache mêlant violence et simulacre démocratique, les militaires ne cessent de repousser la date où ils abandonneront les rênes de l’État. « Nous sommes dans le brouillard », « On s’est fait voler notre Révolution », disent des Égyptiens rencontrés dans les rues du Caire fin octobre. Des hommes et des femmes qui, pourtant, continuent de se battre. La colère et la rage ne s’expriment plus dans de gigantesques manifestations. Ce sont, pour l’heure, des milliers de résistances qui, loin des médias et des effets spectaculaires, entretiennent la flamme. Déambulations et rencontres dans la capitale égyptienne.

« La fabrique du chaos » > Passées les pyramides de Gizeh, la cité du Six-Octobre semble surgir du désert. Dans cette ville satellitaire du Caire, le 25 octobre dernier, des hommes organisés et armés se sont emparés de plus de 1 800 appartements vides et s’y sont installés avec leurs familles. Pour les médias, ces hommes sont forcément des baltageya. Intoxication médiatique ? S’agit-il là de gens décidés à régler par eux-mêmes la question de leur logement ou de ces hommes devenus célèbres, au-delà des frontières égyptiennes, le 2 février, lorsque la chaîne al-Jazira a retransmis en direct ceux qui ont violemment attaqué les occupants de la place Tahrir ?

« L’islamisme utile » > Pour le sale bon sens populaire, appuyé, développé et renforcé par les artilleries des propagandes médiatiques, politiques et militaires occidentales, il est devenu une évidence que l’Islam se confond définitivement avec l’islamisme, composé des figures effroyables de Ben Laden, des massacreurs algériens, des terroristes kamikazes, etc.

« Ici, bientôt, un barrage anti-Castor » > Le nucléaire ? Mais c’est fini ! Heu… pas tout à fait : fin novembre, un train Castor de déchets radioactifs partira de La Hague pour rejoindre Gorleben, en Allemagne. Sur son chemin, il devrait rencontrer quelques opposants. À commencer par ceux de Valognes, dans la Manche…

« Piloter l’essaim antiterroriste » > Ces dernières années, des espèces mutantes sont apparues dans le sud de la péninsule arabique et la Corne de l’Afrique, de drôles d’insectes ailés qui portent des noms de super-méchants de comics books. Chronique À l’arrach’.

« Tout flic fliqué flippe » > La maison poulaga ne daigne point subir ce qu’elle inflige ! Le 14 octobre dernier, le tribunal de grande instance de Paris ordonnait la fermeture de copwatchnord-idf.org, site qui recense frimousses et méfaits de policiers en civil. Tour d’horizon de cette pratique salutaire…

« Réclame le champ ! » > Oh, le beau monde ! Y en a qui potagent collectivement entre Grenoble et Chambéry avec des habitants d’une cité du coin et font même leur miel. D’autres cultivent une terre coincée entre deux bretelles d’autoroute à Marseille… Reclaim the fields is back again in la France profonde !

« Ta gueule, Bernard Thibault » > J’étais là, peinard, en train de fumer une clope et de siroter un Coca, rien de vraiment brutal, quoi, et tout d’un coup je me suis dit, allez, zou, soyons fous, je vais carrément regarder le jité de France 3 – et sur qui je tombe, au jité de France 3 ? Chronique Rage dedans.

« Ni bonnes, ni connes ! » > Depuis le 6 octobre, les femmes de ménage et des équipiers de nuit d’un sous-traitant du groupe hôtelier Accor sont en grève au Novotel de Paris-Les Halles. Si les tauliers leur envoient police et huissiers, les grévistes, elles, provoquent un sacré remue-ménage !

La victoire idéologique de Charlie Hebdo > En ces temps de crise, de désarroi et de division, il est bon que la France se rassemble autour d’une grande cause nationale, qui est aussi un enjeu de civilisation : le droit de dégueuler sur les musulmans.

« Personne en face » > Chronique Les entrailles de Mademoiselle. « Défoncée », « démontée », « explosée », « aspergée », « matraquée », « martelée », « ramonée », « pilonnée », « bourrée », « déglinguée », « décapsulée », « déboîtée », « limée », « fistée », « laminée », « tringlée », « embrochée », « tronchée », « baisée ».

« Ascenseur rural » > Du côté de chez les rustiques. La France des campagnes connaît aussi ces parcours à la Bernard Tapie, parti de rien, arrivé nulle part. Pas tout à fait quand même, puisque leur impudique démonstration de nouveaux riches réussit à les faire accepter dans le cercle très restreint des notabilités locales. Portrait ouvertement impressionniste de l’un de ces spécimens.

« Pedro… On ne veut plus de vous. » > Chronique Je vous écris de l’usine. Dans le précédent numéro de CQFD, je vous racontais la dernière catastrophe qui a secoué l’usine, cette explosion qui a provoqué un incendie et pas mal de casse. Heureusement, il n’y avait personne dans les parages, et les collègues ont réussi à maîtriser le feu et à stopper les installations à temps. Encore un vrai coup de chance. Le quatrième en deux ans, ça commence à bien faire.

« L’hommage du vice à la vertu » > Vieux dossier. Luc Chatel, actuel titulaire du portefeuille de l’Éducation nationale et ancien VRP de luxe pour L’Oréal, avait fait son petit coup médiatique lors de la rentrée de septembre en annonçant le retour des cours de morale à l’école. Ainsi, l’enseignant était invité à commencer la journée par un commentaire de maximes célèbres du genre de celle-là : « Bien mal acquis ne profite jamais ». Prenons le ministre au mot et illustrons cette vérité éternelle avec un destin bien français, celui du notable et entrepreneur de BTP nantais André Morice dans les années 1940 et 1950.

« Des utopies bandantes “assorties de conscience critique” » > Chronique Cap sur l’utopie ! En s’aventurant dans De l’utopie ! (éditions de l’Incidence), y a de quoi avoir les fumerons : son fricasseur, le crack de philo rattaché au CNRS (oyayaïe !) Pierre Macherey, a boulonné jadis avec le funeste enculeur de moucherons Althusser.

« 1fatigable, L’1nconsolable » > Et si c’était le flow le plus cool depuis MC Solar ? Peu de chance pourtant d’entendre l’1consolable sur Skyrock ou France Inter… Sur une base de guitare minimaliste ou de contrebasse jazzy, ce frêle garçon déroule des diatribes incompatibles avec la guimauve radiophonique.

« Fête tes morts ! » > On n’allait pas laisser les morts au petit Jésus, si ? Sur l’île des Pendus, au « large » de Marseille, une bande de zigues vendus au diable a débarqué en canoë pour brûler l’ennui, le rance, et un totem mortuaire. Au son de l’orgue de barbarie.

« Une ville dans le viseur » > À Marseille, la série noire des règlements de comptes entre dealers de cités – prétexte initial à l’envoi de renforts policiers – continue de plus belle. Mais l’esprit du flic est ailleurs. Il est le bras armé de la reconquête urbaine, avec comme horizon immédiat une hypothétique réélection de Sarkozy en mai 2012, puis Marseille 2013 qui grimera la ville en capitale européenne de la culture. L’agenda est décidément bien chargé !



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts