CQFD

Au sommaire du 128


paru dans CQFD n°128 (janvier 2015), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 02/01/2015 - commentaires

Et c’est reparti comme en 14 ! Enfin... en 15. CQFD commence l’année 2015 avec un nouveau format, un dossier tout BD, une Une signée Tardi et sur les chapeaux de roue !

En kiosque à partir du vendredi 02 janvier.

Le chien rouge vous souhaite une bonne année de critique et d’expérimentation sociale.

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

En Une : Dans les tranchées avec Dominique Grange et Tardi par Tardi (pdf à télécharger pour affichage chez par chez vous ci-dessous).

Le Dossier : CQFD illustré

« Un poilu entièrement équipé » > La pluie tombe dru sur la verrière de chez Tardi et Dominique Grange, dans le 20e arrondissement de Paris en ce jour de décembre. A peine arrivés dans la grande salle qui sert de bureau au dessinateur, on s’intéresse à un fusil Lebel de la guerre de 14-18, posé négligemment contre une poutre. Illico, Tardi défouraille d’autres flingots démilitarisés, dont un revolver de la guerre de 1870  : « Ils avaient les mêmes sous la Commune de Paris. » « Ça, c’est la documentation, cela me paraît indispensable. » Et le voyage commence, avec Dominique Grange et Jacques Tardi, autour de la guerre de 14-18, de la Seconde Guerre mondiale, de la mémoire, de la lutte, de la transmission.

JPEG

Sani, un Nigérien à Angoulême > En prélude à leur très considérable festival de bandes dessinées, les Angoumoisins ont fait une découverte inattendue. Sani Djibo, un Africain, casquette de marlou et allure de matou, est venu rejoindre les bataillons d’auteurs « en résidence » qui battent le pavé du centre-ville.

Topor : L’art et la matière > Roland Topor n’a plus chié depuis le 16 avril 1997. Depuis, rien, nib… Il continue pourtant à foutre la merde.

Trapier et Ristorcelli : « Retrouver ce néant au cœur de l’image » > Stéphane Trapier et Jacques Ristorcelli viennent de sortir aux éditions Matière, deux ovnis littéraires, respectivement Tarzan contre la vie chère et Les écrans. Des œuvres bien différentes mais qui jouent sur un décalage entre image et histoire. Entretien croisé.

Ceci n’est pas un coloriage antistress pour adulte > Non, c’est un page pour les mômes, les minots, les moutards... Offerte par Le vilain petit canard !

Peutit Keupon a 30 ans > Interviou dessinée exclusive pour CQFD.

Rémy aurait pu être mon fils > Un page BD de Baudoin.

Et autres surprises...

Les articles

Précarité : Une colère à contenir ? > Mardi 9 décembre, 7 h 15, ça caille sévère à Marseille. Devant le portail de l’Accueil de jour Marceau (ADJ), près de la Porte d’Aix, une petite foule de « sans » – sans-abri, sans-emploi, sans-Sécu, sans-papiers, sans-famille, etc. – attend patiemment l’ouverture de la grille.

Droit d’asile : Petits papiers d’Arménie > Depuis le rejet de leur demande d’asile, la famille Boyadjyan est sous le coup d’un ordre de quitter le territoire français (OQTF) et le Centre d’accueil de demandeurs d’asile (Cada) Saint-Charles, à Marseille, les pousse dehors. Pourtant, en Arménie comme en Russie, leur vie serait en danger. La solidarité s’organise.

Victor-Hugo rejoue les Misérables > Le ministère de l’éducation a trouvé que les Zones d’éducation prioritaires dataient. Elles ont trente ans. On allait donc les rebaptiser REP comme les régiments étrangers parachutistes. Ici où là, certains établissements, pourtant remplis de Gavroches boursiers et de Cosettes en haillons, passeraient à la trappe suite à la réforme.

Tourisme : Faux marché provençal pour vrais Chinois > L’industrie ? Liquidée. L’agriculture ? Moribonde. Ne nous reste plus qu’à vendre notre quotidien en souriant ostensiblement. Devenir le parc d’attractions du monde. Dans le Luberon, en juillet dernier, un faux marché provençal a été organisé pour près de 250 touristes chinois.

Littérature : « Si tu ne déconstruis pas le genre, il ne peut pas y avoir de révolution. » > « La vie se joue souvent en deux manches  : dans un premier temps, elle t’endort en te faisant croire que tu gères, et sur la deuxième partie, elle repasse les plats et te défonce. » L’auteure de King Kong Théorie revient avec une trilogie trash, les aventures de Vernon Subutex. Rencontre avec Virginie Despentes.

Les rubriques

Mais qu’est-ce qu’on va faire de… la Charte des socialistes pour le progrès humain ? > Le socialo nouveau est arrivé… Et il a toujours le goût d’eau.

Je vous écris de l’usine : Six Feet Under > « Quand je tousse, je me demande tout le temps si c’est une bronchite ou… » Dominique laisse sa phrase en suspens mais on comprend tout de suite de quoi il est question...

Queen Kong : La gynécologie n’est pas un dîner de gala > Même avec toute la bienveillance du monde, on ne peut s’empêcher d’avoir régulièrement l’impression diffuse que loin de nous émanciper, la gynécologie sert surtout à exercer un drôle de contrôle sur les femmes et leur sexualité.

Chronique du monde-laboratoire : Grothendieck : hommage au défunt ? > Beaucoup ont découvert Alexandre Grothendieck à l’occasion de l’hommage médiatique, écologiste et présidentiel qui vient de lui être rendu suite à son décès le 13 novembre dernier.

Cap sur l’utopie : « Là où nul n’obéit, personne ne commande »

Ma cabane pas au Canada : ZAD en Chambaran > Une nouvelle ZAD s’est nichée à Roybon, dans les Chambaran, entre Grenoble et Romans-sur-Isère. Son objectif  : empêcher la construction d’un Center Parcs qui bétonnerait une zone humide. Las, travaillés par des promesses d’emplois, la plupart des habitants du village se liguent violemment contre ces opposants « même pas de chez nous ».



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts