CQFD

Au sommaire du 126


paru dans CQFD n°126 (novembre 2014), rubrique , illustré par
mis en ligne le 07/11/2014 - commentaires

CQFD n°126, en kiosque à partir du 07 novembre 2014.

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

En Une : Le dit des trois morts... par L.L. de Mars (pdf à télécharger pour affichage chez par chez vous ci-dessous).

PDF - 16.2 Mo
Le dit des trois morts... par L.L. de Mars.

Dossier : La mort qui tue

Y-a-t-il une vie avant la mort ? > La conscience de la mort est, avec la pensée, le langage et le rire, le propre de l’homme. Nous voilà bien vernis, car à part la certitude que la vie, dans son enveloppe corporelle, a une fin certaine, on ne sait pas grand-chose de cette finitude. Face à la grande égalisatrice, il n’y aurait pas d’autres options que l’esquive philosophique – « Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est trop tard », aurait proféré Sénèque en reprenant des moules – ou la croyance en l’immortalité de l’esprit. En exclusivité, CQFD vous révèle enfin la vérité sur cette expérience définitive.

Par L.L. de Mars. {JPEG}

Transhumanisme : La mort dans l’âme > Convaincus que les technologies seraient à même de libérer l’homme de ses limitations physiques et intellectuelles, les transhumanistes ont toujours été obnubilés par la quête de l’immortalité. Au bout du tunnel, il y a de la lumière  : un joli tube de néon à la durée de vie scientifiquement calculée…

Deuil > Lola, le crabe et les perdants magnifiques

Numérique : Poussière tu étais, pixels tu seras ! > C’est bien connu, le numérique est une hydre infernale qui investit jusqu’aux pores du vivant. Et voilà qu’il s’attaque au repos éternel de nos chers défunts. Virée non exhaustive sur la toile d’une mort devenue virtuelle.

Service réa : Entre la vie et la mort > Sauver une vie ou accompagner un patient vers sa fin, c’est le quotidien de Rémi (le prénom a été changé pour respecter le « devoir de réserve »), infirmier dans le service de réanimation d’un grand hôpital. Confronté à la mort au turbin depuis deux ans, ce grand gaillard trentenaire n’en est pas pour autant devenu blasé.

Du berceau à la tombe : Gardienne du dernier repos > Il y a 2 635 cimetières en France. C’est dans l’un d’eux que CQFD a rencontré Nadine. Adjoint technique à la mairie de Perpignan, voilà trois ans qu’elle est gardienne. Un job qui lui plaît  : « Ici, c’est calme et on rencontre du monde.  »

Pompes funèbres : Même les morts paieront > Le croque-mort dans Lucky Luke était peut-être âpre au gain, mais il aimait le travail bien fait. D’après Jérôme (le prénom a été changé), employé dans l’une plus grosses entreprises du secteur des pompes funèbres, les choses ont bien changé.

Les articles

ZAD du Testet : Chronique d’une mort annoncée > Beaucoup d’encre et de larmes ont coulé depuis la mort de Rémi Fraisse, étudiant ­botaniste, sur la ZAD du Testet. Loin d’être purement accidentel, ce décès est le résultat d’un patient acharnement politique et policier. Retour sur cette mobilisation sous tension à travers une visite pastorale de la vallée du Tescou.

Sautes-frontières : Gare aux gares ! > Avec ou sans le déclenchement d’opérations spectaculaires à l’échelle européenne, la chasse aux clandestins va bon train à Marseille. Pour accélérer les flux d’expulsions, le tribunal, chargé d’emballer la chose avec un minimum de formalisme juridique, est situé en plein cœur du centre de rétention du Canet. Retour sur une routine administrative qui se veut toujours plus discrète.

Kurdes : «  Nous vivons sous la menace d’un génocide. » > CQFD a rencontré Aydin, porte-parole de l’Association du centre démocratique des Kurdes à Marseille alors que la ville de Kobanê en Syrie menaçait de tomber entre les griffes de Daesh. L’occasion de revenir avec lui sur l’effervescence révolutionnaire et la tragédie qui secouent le Rojava.

Massacre : Le Mexique dans tous ses démons > « Au Mexique, c’est tous les jours le jour des morts », affirmait une banderole lors d’une manifestation d’étudiants, profs et parents des 43 normaliens disparus le 26 septembre à Iguala, dans l’état du Guerrero.

Greenwashing : Et BNP Paribas refit le monde > Un prédateur de la finance qui fait l’éloge du partage et de « l’économie inclusive », ça se passe comme ça dans le monde magique de la science amusante.

Littérature : God save John King > Auteur de six romans traduits en français, John King était invité au festival littéraire « En première ligne » d’Ivry-sur-Seine le 19 septembre dernier. Rencontre avec une figure rare de la littérature britannique.

Variétés : Poète à chien > Daniel Hélin ? Un poète en forme, à la fois chanteur dégagé, comédien énervé, musicien aléatoire et écrivain épais. En disque ou en live, il n’a pas le bon format, le bon accord ni le bon costume de scène. Et c’est ça qu’est bon !

Usine occupée : Les ouvriers prennent de la graine > Il y a un an, les Grands Moulins Maurel (GMM), à Marseille, cessaient leur activité. Mais la moitié des soixante salariés licenciés refusent d’abandonner l’usine. À la recherche d’un repreneur, ils veulent empêcher le groupe Nutrixo de démanteler le site. CQFD est passé derrière les barricades.

Les chroniques

Machine arrière > Fessenheim, Nogent… et la banalité des becquerels

Media : (Presque) insoumis > Jour après jour, les éditorialistes de l’hebdomadaire Valeurs actuelles (HVA) squattent tous les plateaux, des chaînes d’information jusqu’à « C dans l’air » où ils occupent une fort honorable quatrième place en nombre d’invitations. Leur qualité ? Banaliser les outrances d’un discours ouvertement ultra-libéral et extrême-droitier.

Je vous écris de l’usine : « Bonjour chez vous » > On s’aperçoit depuis quelque temps, dans les usines de l’industrie chimique, de l’arrivée ou de la remontée aux affaires d’un syndicat qui passe pour ringard, à savoir la CFTC. C’est encore marginal, mais le mal semble bien revenir.

Cap sur l’utopie > Machines à saloper ou à détourner ?

Ma cabane pas au Canada : La magie du cirque > Assis en l’air, en équilibre sur les pieds tendus de Maxime, Youssef a les yeux qui pétillent et le sourire aux lèvres. Ce minot sourd savoure son heure de cirque « adapté » au sein de l’association Zimzam, installée au cœur de Marseille.



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts