CQFD

Au sommaire du 108


paru dans CQFD n°108 (février 2013), rubrique
mis en ligne le 15/02/2013 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

Édito ø Brèves ø Chien méchant ø Tu me soutiens, je te soutiens ø Agenda

« Pris dans la toile des technologies numériques » > Dossier. Illimité ! Le numérique nous fait brutalement entrer dans l’ère de l’illimité. Le monde résumé à un surf en 3D sur google.map et un présent qui bégaie au rythme des clics de souris. Sommés de nous adapter, nous nous adaptons. Quand les sirènes du techno-business nous chantent « émancipation », des voix, forcément clandestines, nous soufflent « aliénation ». Auteur de L’Emprise numérique aux éditions L’Échappée, Cédric Biagini a entrepris de décoloniser notre imaginaire.

« Le prétendu “livre numérique” représente moins de 0,4 % du marché » > Dominique Mazuet anime la librairie Tropiques, rue Raymond-Losserand, dans le XIVe arrondissement de Paris – un lieu chaleureux où l’on flâne, où l’on peut rencontrer des auteur-e-s et même boire un verre en imaginant un autre futur. Il anime l’Association de défense des métiers du livre et vient de publier un brûlant petit bouquin. Échos d’une colère constructive.

« Appel des 451 : un plaidoyer pour le papier » > Les 12 et 13 janvier, c’est chez le dramaturge anarchiste Armand Gatti, à la Parole errante (Montreuil), et à l’invitation du collectif qui anime la librairie Michèle-Firk, que se sont retrouvés quelque deux cents acteurs des métiers du livre – libraires indépendants, éditeurs, auteurs, bibliothécaires, diffuseurs –, pour un week-end de rencontres studieuses et festives.

« Les moutons ouvrent la marche » > Aux ingurgiteurs de plats préparés : le mouton est une boule à poil laineux montée sur quatre pattes qui se déplace en troupeau. Fin janvier, une « transhumance hivernale » contre l’identification électronique est allée de Mornans (Drôme) jusque sous les fenêtres de la préfecture de Valence.

« Salon malien de l’armement » > Le 13 janvier, quatre avions Rafale décollent de la base de Saint-Dizier en Haute-Marne, volent six heures durant, frappent une vingtaine d’objectifs autour de Gao au Mali et se posent à N’Djamena au Tchad : « Ça, ça intéresse l’Inde », commente le général Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air française. Prouesse technique : neuf heures de mission, sans radars au sol, et cinq ravitaillements en vol, l’armée de l’air indienne est épatée.

« Les junkies de Gengis Khan » > Premier producteur mondial d’opium et d’héroïne, l’Afghanistan connaît également le plus fort pourcentage de population toxicomane au monde. Rencontre à Paris avec Raheem Rezaï, usager de drogues vétéran, et Olivier Maguet, responsable de la mission Médecins du monde à Kaboul.

« Déluge sur la zone humide » > Loin de la boue, des sous-bois et des tirs de grenades, les officines préfectorales tapies dans l’ombre ont, en l’espace de quelques semaines, déversé sur les habitants de la Zone à défendre une véritable pluie d’arrêtés destinées à multiplier contrôles et interdictions.

« Mais qu’est-ce qu’on va faire de... Xavier Beulin » > Si son nom ne vous dit rien, c’est sûrement que vous ne traînez pas assez vos guêtres du côté de chez les rustiques. Xavier Beulin, que certains appellent « l’émir vert », est président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) depuis fin 2010.

« A deux clicks de la paix dans le monde » > Sur le site petitionpublique.fr, on apprend que la pétition est « l’une des plus anciennes méthodes de la démocratie ». Servi par l’industrie numérique, le citoyen du monde peut désormais « agir sur le monde » sans sortir de chez lui. Vertige de l’amour virtuel…

« Marseille 2013 n’aura pas lieu » > « Un pétard mouillé », a avoué Jean-François Chougnet, quelques jours après l’inauguration de l’année capitale. Le directeur de MP2013 avait pourtant placé la barre très haut en annonçant que de l’écho de la Grande clameur – gage de la participation du petit peuple au super show – dépendrait le bon déroulement du reste de l’année.

« Le train-train de la justice industrielle au TGI de Lyon » > Chronique judiciaire. Six mois de prison pour avoir vendu des clopes dans la rue.

« Quoi de plus naturel, en somme ? » > Queen Kong Kronik. Il y en a que ça aide pour draguer, d’autres pour qui c’est un chemin de croix. Il y a ceux qui sont si convaincus qu’ils vont jusqu’à trouver misogyne la description d’une femme laide dans un roman. Il existe mille façons d’être un homme féministe, et autant de difficultés à le revendiquer.

« Ici, on lutte contre les nuisibles ! » > Chronique Du côté de chez les rustiques. La vie des chambres d’agriculture, organes pseudo-représentatifs du monde paysan, ne ressemble en rien à une pastorale bucolique. Le verbe y est haut et parfois exotique. Propos croqués sur le vif au moment où des élections les renouvellent… sans rien changer.

« Droit de réponse » > Conformément à l’Article 13 de la loi du 27/07/1881, modifié par la Loi du 29/09/1919, je vous demande de publier ce droit de réponse, avec mêmes caractères et même emplacement, suite à l’article intitulé « Carpentras, patatras ! ».

« Grandeur de la dignité “socialiste” » > Chronique Rage dedans. Après l’odieux assassinat de l’opposant tunisien Chokri Belaid, Manuel Valls, ministre von Staatssicherheit – le gars, tu sais, qui vient aussi de constater (c’est assez dire s’il n’est point con) que nous vivions des temps de tension(s) sociale(s), et de lancer par conséquent une sévère mise en garde vers les salarié(e)s qui se montreraient trop visiblement allergiques aux immondes saloperies que leur inflige incessamment le patronat – a déclaré – dans un élan où se mesurait que sa « pensée », dans ces matières, semble être faite à parts égales de superficialité abdennourbidarique et de raccourcisme BHListe (ou l’inverse) – qu’il fallait, je cite, « soutenir les démocrates » contre les tenant(e)s du « fascisme islamique qui monte un peu partout ».

« Basta ! » > Chronique Je vous écris de l’usine. C’est un processus qui a mis un peu de temps pour se développer mais, d’un coup, il fallait que ça explose. Comme s’il n’avait plus supporté. C’est quand il a atteint ses 57 ans que Fafa a dit : « Je n’en peux plus ! »

« Belgique : La Grève du siècle » > Les vieux dossiers de Seb. En demi-siècle avant les diktats de la « troïka », la Belgique essuyait déjà les plâtres de plans d’austérité tous voués à l’adoration sado-masochiste du Dieu Marché et de son dogme libre-échangiste. Résultat des courses : durant l’hiver 1960-61, le pays sera paralysé par une grève de cinq semaines, la « Grève du siècle ».

« Squarzoni met le feu à la banquise » > Chronique BD. « J’ai mis la main sur le réchauffement climatique comme sur un fer à repasser. » C’est dire si le sujet est brûlant pour Philippe Squarzoni, qui s’est engagé dans un corps à corps avec le changement climatique.

« Je rocke, donc nous sommes » > Nouveaux venus sur la scène rockab’, The Angry Cats proposent une musique festive et combattive. Rencontre avec Fred Alpi, chanteur et guitariste, à l’occasion d’un concert au New Morning, le 2 février dernier.

« El Comunero » > Sans préalable, l’album du groupe El Comunero, intitulé Sigue Luchando, s’ouvre par « Los Solidarios », chanson écrite par Chico Sánchez Ferlosio (1940-2003) en hommage au syndicat anarchiste espagnol fondé dans les années 1920 par ces figures révolutionnaires que furent Ascaso, García Oliver et Durruti. La voix castillane de Tomas surgit, surfant sur quelques notes d’accordéon.

« Cap sur l’utopie » > A l’inverse des écrits galvanisants de John Holloway et du Tiqqun, la petite synthèse sur L’Anarchisme du prof de l’EHESS Édouard Jourdain, qui sort en ce début d’année à La Découverte, n’apporte pas grand-chose de vraiment neuf sur le sujet. Ce panorama frugal a pourtant pour lui d’être tout à fait sympa, d’être constamment limpide et d’arriver à bien survoler l’histoire des offensives libertaires en tout domaine.

« Le Chien rouge réitère » > Fin 2008, Le Chien rouge, filiale d’édition de notre holding de presse, publiait l’Abrégé du Capital de Carlo Cafiero, livre jamais réédité en français depuis sa traduction par James Guillaume en 1910.

« L’employé de bureau, figure littéraire » > Jim clements est un bienheureux centenaire. Il habite à Harlow dans l’Essex, Angleterre, et il est le plus vieil employé de bureau en exercice au monde. En 1979, à 66 ans, ne supportant plus l’ennui que lui procurait la retraite, il était retourné bosser dans l’entreprise de sécurité qui l’employait, où il continue aujourd’hui à remplir des formulaires, faire des photocopies, répondre au téléphone et préparer le thé pour ses collègues féminines qui le dorlotent en retour.

« Dieu est un canard en plastique jaune » > Ma cabane pas au canada. L’église patolique, vous connaissez ? Léo Bassi en a fondé la première paroisse au monde. Pato signifie canard en espagnol. Dans le local exigu de l’ambassade du Patican, sise dans une ruelle à deux pas de la place Lavapiés, à Madrid, on adore… un canard de baignoire en plastique jaune.



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts