Tu me soutiens, je te soutiens

Quelle surprise ! Voilà que… votre journal préféré, celui dont vous ne pourriez un seul instant vous passer, lance un appel à l’aide et annonce qu’il a quelques menues difficultés. Étonnant non, après ces presque dix ans, à tenir, dressés que nous sommes sur nos principes anti-pub, anti-hiérarchiques et anti-chapelles ! Il est qu’on a bien l’intention de continuer encore quelques siècles avec vous, vos contributions, vos propositions et les gains récoltés après que vous ayez mis en vente les quelques biens dont vous disposez. Vous aurez donc lu partout qu’on souhaite rassembler pas mal de caillasse pour vous – et nous satisfaire – encore et avoir les moyens de réaliser reportages, enquêtes, articles en étant un peu moins à l’étouffe. Même si l’on sait bien que l’air du temps est chargé de grosses difficultés, votre participation, quelle qu’elle soit, à CQFD répond aussi d’une mise en commun. Ici, à Marseille, depuis notre grotte, on gratte, on s’acharne et s’échine. Ils n’ont pas fini d’entendre parler de nous tous. Un grand merci à toutes et tous.

PS : dernière vilenie, le prix de votre mensuel est passé à 2,5 euros…

Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paru dans CQFD n°108 (février 2013)
Dans la rubrique Ça brûle !

Par l’équipe de CQFD
Mis en ligne le 15.02.2013