CQFD

Sur le corps des petites filles


paru dans CQFD n°102 (juillet-août 2012), rubrique , par Mademoiselle, illustré par
mis en ligne le 22/08/2012 - commentaires

Une brune est assise sur le sol, ses jambes nues sont étendues devant elle. Ses cheveux ondulés lui tombent aux épaules, son menton est relevé, elle regarde au loin dans un demi-sourire. Elle ne porte qu’un soutien-gorge et une culotte coordonnés. Le catalogue vante les « quelques centimètres de dentelle en finition » du produit. Quelques pages plus loin, le modèle est cette fois-ci une blonde, arborant un soutien-gorge triangle et sa culotte assortie. Ses yeux sont bleus. Sur ses épaules, deux mèches de cheveux tombent, s’échappant d’une queue-de-cheval que l’on devine. Elle se déhanche légèrement, appuyant son bassin et sa main sur une par Tanxxx {PNG}chaise, posée près d’elle. Elle penche la tête sur le côté et sa bouche légèrement entrouverte laisse apercevoir une dentition particulière : il lui manque une dent. Anormal ? Non, elle a simplement perdu une dent de lait, c’est une enfant. Elle pose dans un catalogue de vente par correspondance bien connu, à la rubrique « Enfants », « Filles 2-14 ans ». Les soutiens-gorge y sont pléthore. Les licornes, princesses et chatons jouxtent les dentelles et les froufrous. Certains « dessous », pour lesquels « on fond », selon le catalogue, arborent des « coussinets amovibles », pour rembourrer le soutien-gorge, ou des armatures pour « soutenir » une poitrine… à la taille 70 A.

Les pages défilent. Après la lingerie, vient la rubrique été. Parmi les maillots de bain, on compte surtout des « deux pièces ». Les petites filles sont invitées à « imiter maman sur la plage », dans des maillots « très girly » ou des slips « tanga » extrêmement échancrés afin de se « jeter à l’eau en beauté ». Sur les photos, les petites posent comme des stars, ondulant du bassin, le sac à main jeté sur l’épaule. Poses suggestives, regards séducteurs… seule une bouée en forme de canard rappel incidemment l’enfance. Une enfance qui sera entravée par les attaches, agrafes, bretelles, boucles, nœuds, broderies et divers liens de ces maillots de bain qui ne sont pas faits pour bouger, jouer, courir… mais pour s’offrir à la vue des autres, être jolie. Il faudra prendre garde à ce que le haut du maillot ne remonte pas, que la culotte ne bouge pas, échancrée comme elle est… Il faudra supporter ce lien qui agace le cou, cette bretelle qui tombe, ces agrafes qui blessent le dos. Entraver les corps, pour entraver les têtes. Le dressage commence tôt. Gageons qu’il cognera bien plus fort que le soleil, cet été, sur le corps des petites filles.



6 commentaire(s)
  • Le 22 août 2012 à 10h54, par Vervaine -

    Merci de ce coup de gueule salutaire ! Enfin je ne suis pas la seule à m’énerver contre les rembourrages des soutifs pour la taille 65 A, et pas non plus la seule à m’être agacée en voyant ces gamines de 5- 6 ans à la plage avec des 2 pièces. Quelle hypocrisie ! Je me sens moins seule...

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2012 à 21h17, par ginkgo -

    salut ouf ! je me sens moins seule, j’suis pas totalement ringarde et trop vieille ! en allant chercher des vêtements pour ma nièce qui s’habille en 10 ans, je suis restée perplexe , quel était dans le magasin le rayon enfant et celui des adultes, mêmes fringues pour les deux, c’est assez terrifiant et pour les adultes et pour les enfants.....

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2012 à 09h25, par andoni -

    Complètement d’accord avec ce rédactionnel. A cela près que j’ai vu cet été sur la plage bien peu de ce type de maillots sur les filles... qui optent généralement pour des tenues de bain plus pratiques. A se demander qui achète ce type d’article... La féminité est un art de combat

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2012 à 19h28, par André Tanguay -

    Il aurait fallu nommer cette revue sinon on parle de quoi ? Ces gens sont tellement de mauvaise foi que non seulement l’article ne s’adresse pas à eux mais qu’il soulève leur indignation.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2012 à 23h07, par Olivier D. -

    Bonjour du pays où il fait frais ! Peut-être plus judicieux le terme de denture même si le trou dans la rangée des dents est due à la dentition. C’est comme la musculature qui est due à la musculation. Poil au menton. Il est vrai que, pour un essayage de chaussure, la démarche prise par une de mes proches de l’age de 8 ans était la même que celle des mannequins de défilés. Fermons les postes de télévision !!!!!

    Ken@vo !

    Répondre à ce message

    • Le 30 août 2012 à 17h44, par régis -

      Sobre, pertinent et sans contestes efficace. Excellent article.

      Répondre à ce message

Ajouter un commentaire

Par Mademoiselle


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts