CQFD

Les infiltrés


paru dans CQFD n°84 (décembre 2010), rubrique , par l’équipe de CQFD
mis en ligne le 11/01/2011

Si vous surfez sur Internet et ses « réseaux sociaux », vous avez certainement déjà reçu de la part de vos amis des liens pointant vers des sites comme Mecanopolis, Alterinfos ou Mondialisation.ca et dénonçant le « Nouvel ordre mondial », à base de complot des « sionistes », des « francs-maçons » ou des « illuminati ».

En y regardant de plus près, vous constaterez que derrière les respectables références à des critiques du capitalisme tels que Noam Chomsky ou Jean Bricmont, ces groupes s’appuient sur les « analyses » de personnages peu ragoûtants : Pierre Hillard, intervenant régulier sur la très maurassienne Radio Courtoisie, Alain Soral, bobo-patriote et Conducateur pour nervis rasés, Dieudonné, prêt à tout pour vendre son ego, Thierry Meyssan, le complotiste grand ami des deux précédents, etc.

Car expliquer l’état du monde par le complot des élites juives et franc-maçonnes est la vieille recette à peine réactualisée des fanatiques de l’autorité et du darwinisme social, ne se proclamant « anticapitalistes » que pour mieux concurrencer leurs adversaires sur leurs propres terres. Sous leurs plumes, le « mondialisme » doit être combattu – tout comme son « complice » l’internationalisme – en ce qu’il mettrait en danger, au choix, nos identités nationales, régionales, raciales.

Récemment, certains partisans de ces théories ont été aperçus lors des manifs devant le dîner du Siècle, vouant aux gémonies le groupe Bilderberg – un club de rencontres entre élites internationales fondé en 1952 – et ces « enculés » de francs-maçons qui « mangent les petits bébés ». Il s’agissait de partisans d’Alain Soral, de membres de We Are Change (un réseau international qui sous couvert de ne pas faire de politique aime beaucoup les sus-cités) mais aussi de nostalgiques de la France éternelle comme le Mouvement d’action sociale (Mas) dont le projet politique conjugue sans vergogne les mots « patrie » et « justice sociale », ou les royalistes du Renouveau français.

Dans le même esprit, Géraldine Feuillien, initiatrice de l’appel à un bankrun, se révèle être une partisane de la peine de mort pour les « petits traffiquants » (sic). Admiratrice de Marine Le Pen, et proche du groupuscule Zeitgeist diffusant un gloubi-boulga conspirationniste et technoscientiste, elle annonce la couleur : « Nous ne sommes pas des anticapitalistes et nous savons bien que le capitalisme a fait des choses formidables à travers le monde notamment en matière de santé. » [1]

Les théories du complot peuvent avoir un effet hypnotique en ce qu’elles semblent expliquer aisément l’état du monde. Mais sous leur apparence logique voire complexe, elles sont en réalité fort sommaires : avec elles, volatilisés les exploiteurs qui « sont en train de remporter la lutte des classes » – pour paraphraser Warren Buffett, magnat de la finance. Elles contribuent à entretenir un confusionnisme politique qui ne profite in fine qu’aux forces les plus réactionnaires. Le révolutionnaire allemand August Bebel expliquait au XIXe siècle que « l’antisémitisme est le socialisme des imbéciles ». Nous ajouterons : le conspirationnisme est l’anticapitalisme des imbéciles.

Les commentaires sur cet article sont maintenant fermés (voir en bas de page).


Notes


[1Tous les détails et sources dans deux articles d’Indymedia Paris et leurs commentaires.



Ce forum est fermé (le Chien rouge est parti gambader)
44 commentaires
  • Le 13 janvier 2011 à 06h22, par juliette keating

    Ces théories du "nouvel ordre mondial" et de la conspiration des Illuminati sont prises très au sérieux par un grand nombre d’élèves, ces lycéens auxquels le ministère supprime des heures d’Histoire-Géographie... Les ados n’ont plus besoin de prof, ils savent très bien s’informer tout seuls par le Net et comprendre que, face à des complots de cette ampleur, ils sont bien impuissants à changer l’ "ordre mondial".

    http://juliettekeating.over-blog.com

  • Le 19 janvier 2011 à 18h26

    Ah bon ? Jean Bricmont serait une "respectable référence" de la critique du capitalisme ? Désolé CQDF, mais force est de constater que certains n’ont pas finis de se faire infiltrer.

    Voir ici : http://paris.indymedia.org/spip.php?article4776

  • Le 27 janvier 2011 à 22h05

    Le concept de "nouvel ordre mondial" est-il plus inepte que celui "d’Empire" ?

    Mondialisation.ca dénoncent les illuminatis, les francs-maçons ? Vous avez le droit de ne pas aimez le site, mais essayez d’argumenter un minimum... Que pense CQFD, NPA, PCF et consorts de Chavez ses accolades avec Ahmadinejad (celui là même qui subventionne une partie de l’extrême-droite européenne) ou encore le dictateur biélorusse ?

    Bricmont est effectivement un partisan affirmé de Dieudonné et prétend que les "Droits de l’Homme" sont une "invention des sionistes" pour "casser le monde arabe" (quasiment in extenso, mais de mémoire).

    Attention, tout de même, le sujet est glissant et on a vite fait de disqualifier d’honnêtes militants...

  • Le 29 janvier 2011 à 17h46, par B.Bec

    "Thierry Meyssan, le complotiste grand ami des deux précédents, etc"

    Meyssan a les amis qu’il veut, mais en ce qui concerne le conspirationisme, la théorie officielle étazunienne qui est la "1er théorie du complot" et qui consiste à vouloir faire croire au monde entier qu’un type enturbanné au fin fond d’une grotte afghane aurais cogité tous le bordel avecses potes...

    c’est déjà, pour moi, plus que limite...

    Mais que la colizion de 2 avions de ligne dans 2 tours de béton et d’acier ai pu en réduire 3 en poussière,

    Je n’y crois plus depuis longtemps, pas vous ?

    et c’est quand même Meyssan qui a été le premier à dénoncer l’imposture.

    http://www.bbec.lautre.net/www/spip_truks-en-vrak/

  • Le 30 janvier 2011 à 03h00, par rhum3rivieres

    aie ... Je viens de m’abonner a CQFD et j’espère ne pas avoir a regretter ce choix . Y a largement de quoi débattre sur le sujet, mais article bâclé ..... Tt n’est pas blanc, tt n’est pas noir .... C’est nuancé tout ça ..... J’ai regardé zeitgest, pas de quoi traumatiser un homme lool C’est prendre les gens pr des pigeons que de croire qu’ils n’ont pas de sens critique. Aucune argumentation et en plus de ça..... ça ne fait que les crédité ces fameux "infiltrés" .... Même le plus gros des cons/attardés nationaliste a mort ( attardé a mes yeux, je le suis surement aux siens ) reste un être humain .... C’est très prétentieux le "nn, c’est mon combat pas le tiens " =) ( je parle des "gens du peuple", pas des gros "fének" qui font ça par "vue sur le pouvoir" )

    L’article a la limite ferais mieux de se concentrer sur les principales différences qui peuvent exister entre les différentes argumentations selon de quel "bord" on voit les choses. Expliquer un peu le pourquoi .... Faire un parallèle genre attention complot = attention aux fachos c’est un peu facile quand même ...... Enfin bref osef, un article a deux centimes .......

  • Le 30 janvier 2011 à 22h17, par Thomas Richardson

    Comme si "dénoncer les sionistes" et "se méfier d’une institution parallèle" discréditait la critique antimondialiste. Il paraît aussi étrange de juger des personnes en se fiant uniquement à leurs relations privées avec untel ou untel. Ça fait vraiment donneur de leçons autoproclamé. C’est peut-être la frustration de voir que Soral et Dieudo font un joli boulot fédérateur, au moins à leur échelle. Gardez la pêche, leur combat est le bon. =)

  • Le 31 janvier 2011 à 09h29, par CPPN

    C’est important d’être gentil. De fréquenter les bonnes personnes, les gens qui pensent bien, qui sont justes et respectables.

    Et qu’importe si cela nous fait perdre des luttes, l’important c’est de rester pur. C’est vrai qu’on sait depuis longtemps qu’il faut obtenir des effets de masse pour faire craquer le pouvoir en place, mais on ne va pas sacrifier notre belle intégrité au succès de nos luttes quand même !

    Si sur la question des prisons, il faut s’allier avec les catho tendance Boutin pour espérer quelque chose, ne le faisons pas ! On restera minoritaire, la situation ne bougera pas mais nous resterons entre gens bien. Si sur le mariage homosexuel, il faut obtenir la collaboration d’asso homo à la con qui appellent Sarko à faire régner l’ordre dans les banlieues (parce qu’on siat bien que c’est là qu’ils sont les hmophobes), refusons ! Si pour empêcher la prochaine guerre, il faut mobiliser large et accepter dans les cortèges des islamistes et l’extrème droite : qu’on laisse les bombardier lâcher les bombes. On l’a déjà très bien fait pour le Kosovo, quand pétitions et contre-pétitions circulaient mais surtout ne s’unissaient pas. Grand succès !

    De toute façon, c’est bien connu, dans les grèves contre la contre-réforme des retraites, tous les manifestants étaient bons, justes, antiracistes, antisexistes, laïcs, tolérants, ouverts et beaux ! Le refus du TCE n’a collecté que des votes émanant de gens justes et bons (qui ressemblaient beaucoup aux gens ci-dessus d’ailleurs).

    J’en ai marre de cette petite quête de pureté imbécile. Bien sûr qu’il y a des conneries qui sont dit par untel ou untel qu’on fréquente dans des mobilisations collectives. Bien sûr qu’on trouve des trucs délirants dès lors qu’on laisse la parole à beaucoup de gens. Mais, en même temps, on demande à personne d’épouser ses gens ni leurs thèses. On demande simplement : sur UN SEUL SUJET, de TEMPS EN TEMPS, est-ce qu’on peut s’entendre et discuter pour faire avancer les choses dans une direction qu’on souhaite ?

    En 1997, à Strasbourg, il y avait une manif géante contre le FN à l’occasion de son congrès. J’y étais. Le Bétar aussi. Personne ne les a viré. On savait qu’ils étaient tarés mais on voulait montrer que la mobilisation anti-faf était large. Dans les cortèges sociaux, on sait tous que la CFDT, la CGC, l’UNSA et beaucoup d’autres sont des syndicats jaunes. On sait aussi qu’on ne peut rien espérer sans eux.

    Laissons la presse gentille et respectable lancer des anathèmes contre les uns et les autres, mais par pitié, ne nous lançons pas dans les mêmes conneries. Ou alors, faisons le sous l’angle "T’es un connard sur tel ou tel point, mais on est d’accord là dessus, alors là dessus - et rien que là dessus - on bosse ensemble".

  • Le 31 janvier 2011 à 12h52, par Marie-Anne Boutoleau

    @ 19 janvier 2011, 18 :26 :

    Vous avez tout à fait raison concernant Bricmont. Cette imprécision dans l’article est regrettable, mais nul doute que la rédaction a conscience du problème. Un article sur le sujet est d’ailleurs dans les cartons depuis quelques semaines. En attendant et pour apporter les précisions manquantes dans l’article, voici quelques liens sur les problèmes que pose le cas Bricmont :

    - Sur Bricmont lui-même :
    - Les trois formules du professeur Bricmont > http://paris.indymedia.org/spip.php?article4776
    - De la liberté d’expression en général, et du cas Bricmont en particulier > http://paris.indymedia.org/spip.php?article4635
    - Contre leur liberté d’expression > http://luftmenschen.over-blog.com/article-contre-leur-liberte-d-expression-62123539.html

    - Sur ses amis :
    - Procès Dieudonné - Faurisson : la Cour des Miracles négationnistes !! > http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article444
    - Blanrue plagiaire et reproducteur servile > http://paris.indymedia.org/spip.php?article2808
    - Faut-il briser le cordon sanitaire autour des néo-fascistes et de leurs amis ? (sur Michel Collon) > http://paris.indymedia.org/spip.php?article1469
    - La crise économique en France (un paragraphe en gras sur Collon et Bricmont) > http://paris.indymedia.org/spip.php?article1872

    Marie-Anne Boutoleau, collaboratrice régulière de CQFD.

  • Le 31 janvier 2011 à 12h55, par Marie-Anne Boutoleau

    @ 22 janvier 2011, 22 :05 :

    Sur Mondialisation.ca, pas besoin de chercher bien loin pour comprendre que ce site est faf, en plus d’être conspi : http://luftmenschen.over-blog.com/article-mondialisation-ca-une-analyse-antifasciste-43341066.html

    Ce site a aussi contribué à répandre les rumeurs sur le H1N1 : http://www.conspiracywatch.info/Grippe-A-H1N1-quelques-reponses-aux-rumeurs-qui-inondent-la-Toile_a455.html
    - "Attention, tout de même, le sujet est glissant et on a vite fait de disqualifier d’honnêtes militants..."
    - C’est bien ce à quoi était destiné cet article, me semble-t-il : mettre en garde les militants susceptibles de croiser ces groupuscules sur leur route ou sensibles à certaines de leurs idées. car s’ils jouent sur le flou des références gauche/droite, c’est aussi parce qu’ils cherchent à recruter parmi les militants de gauche, d’extrême gauche et libertaires.
    - "Que pense CQFD, NPA, PCF et consorts de Chavez ses accolades avec Ahmadinejad (celui là même qui subventionne une partie de l’extrême-droite européenne) ou encore le dictateur biélorusse ?"
    - Je ne peux et ne veux pas m’engager pour l’ensemble de la rédaction, mais je ne vois pas pourquoi le fait de traiter ces sujets poserait de problèmes particuliers à CQFD. Sans doute que si ça n’a pas été vraiment fait jusque là, c’est plutôt par manque de connaisseurs suffisamment pointus sur ces questions que par une quelconque timidité politique. Libre à vous, si vous connaissez bien tout cela, de proposer à la rédaction un ou des articles sur le sujet, vous verrez bien ce qu’elle vous répond. En ce qui me concerne, je pense que non seulement vous avez raison concernant les liens Ahmadinejad/extrême droite européenne, mais encore que ça mériterait bien un article dans CQFD, en effet ! (Voir précisions ci-dessous)

    Sinon, pour éviter le confusionnisme : CQFD n’est lié ni au NPA, ni au PCF, ni à aucune orga. Le mieux est donc de poser directement la question à ces partis si vous voulez connaître leur position.

    - Précisions sur les liens Ahmadinejad/extrêmes droites européennes :

    Il existe effectivement des liens entre au moins une partie de l’extrême droite et le gouvernement iranien, en y compris en incluant dans cette extrême droite des groupuscules intégristes musulmans comme le centre Zahra, lui-même très proche du suprémaciste noir Kemi Seba et de son MDI, qui lui même a pour service d’ordre des skins blancs tabasseurs d’enfants noirs (voir ici : http://www.dailymotion.com/video/x8cm4m_la-verite-sur-kemi-seba-et-le-m-d-i_news ). Il est parfois des mélanges (d)étonnants ! Kemi Seba est d’ailleurs lui aussi un ami de... Soral et Dieudonné, tous deux admirateurs... d’Ahmadinejad. La boucle est bouclée !

    Ici une photo d’Ahmadinejad avec Dieudonné et le président du parti antisém... pardon, antisioniste : http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/La-derniere-provocation-de-Dieudonne-Ahmadinejad-est-un-humaniste-147763/

    Voir ici aussi : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/dieudonne-ahmadinejad-nouveau-tandem-tragi-comique_830665.html

    Si même le PPA le dit !

    Un moment fondateur de cette mouvance conspi/faf, a été la conférence "Axis for peace", organisée en 2005 à l’initiative de Thierry Meyssan et de son Réseau Voltaire, où se sont justement retrouvés... Dieudonné ; Michel Collon ; Silvia Cattori (encore parfois référencée par Rezo.net malgré ses prises de position "antisionistes" plus que douteuses et sa collaboration à plusieurs sites conspi/fafs cités dans l’article ci-dessus) ; Jean Bricmont ; Annie Lacroix-Riz (historienne stalinienne proche des larouchistes à qui les amis du Monde diplo ou radio libertaire continuent de donner la parole) ; les larouchistes : Jacques Cheminade, Helga Zepp-Larouche... Bref : une vraie cour des miracles "antisioniste", négationniste, conspi, stalinoïde et/ou faf. Manquait vraiment plus que Soral !

    Mais bon, rassurons-nous, il n’est pas exclu de cette sympathique famille pour autant : http://www.dailymotion.com/video/x5x1v2_debat-au-liban-meyssan-dieudonne-so_news (Vidéo diffusée par "La banlieue s’exprime", association très proche de Seba, Dieudo et Soral, justement)

    Voir aussi ici : http://nantes.indymedia.org/article/14751

    Concernant les liens Meyssan/Ahmadinejad, ils sont connus. Idem pour les amours Meyssan/Chavez : http://www.conspiracywatch.info/Hugo-Chavez-apporte-son-soutien-aux-theses-de-Thierry-Meyssan_a51.html

    Wikipedia nous informe en outre, sources à l’appui, qu’« Au cours de l’année 2007, il s’est exprimé sur les chaînes de télévision Addounia TV (Syrie), Alalam (Iran), Al-Jazeera (Qatar), Al-Manar (Liban), Dubai TV (Emirats), GTRK (Kazakhstan), Irib (Iran), KTR (Kirghizistan), News TV (Liban), NBN (Liban), PMR (Transnistrie), Russia Today (Russie), Sahar (Iran), SSC (Syrie), Telesur (Amérique latine), TSV (Transnistrie), Venezolana de TV (Venezuela), mais sur aucune télévision française [...] Dans un entretien au site internet ReOpen911.info paru en septembre 2008, Thierry Meyssan indique travailler pour le magazine russe Profile et collaborer à la chaîne de télévision libanaise al-Manar (chaîne du Hezbollah) et à des chaînes de radio et de télévision iraniennes. »

    M.-A. B.

  • Le 31 janvier 2011 à 12h56, par Marie-Anne Boutoleau

    @ B.Bec :

    Jusqu’à preuve du contraire, les théories remettant en cause la version officielle des attentats du 11 septembre sont au moins aussi critiquables et peu sérieuses que cette version officielle elle-même, voir plus.

    Si une seule référence devait être citée en la matière, ce serait le dossier consacré par Rue89 à cette question : http://www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/04/le-vrai-et-tous-les-faux-complots-du-11-septembre

    Par ailleurs, la position qui consiste à voir des complots partout est tout aussi stupide que celle qui consiste à n’en voir nulle part.

    M.-A. B.

    PS : A ce propos, une anecdote au fond assez amusante : on a appris récemment que Roland Dumas, ex-sinistre des affaires étrangères de Mitterrand, soutenait les thèses conspirationnsites à propos du 11 septembre.

    Hasard ou coïncidence ? Reflex(es) nous apprend en tout cas, photos à l’appui, que Dumas a été vu en 2006 en train de boire du champagne, dans un ambiance très bonne enfant, en compagnie de Dieudonné, de Soral et de pontes ou ex-pontes du FN et du GUD. Ca se passait au Zénith, lors d’une soirée de soutien à Dieudonné : http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article456

    La Mitterandie a vraiment mené à tout !

  • Le 31 janvier 2011 à 12h57, par Marie-Anne Boutoleau

    @ Rhum3rivières :

    Sur Zeitgeist, l’article de CQFD s’appuie essentiellement sur deux articles d’Indymedia Paris et surtout sur les nombreux commentaires qui les ont suivis et qui montrent, preuves à l’appui (liens vers les forums de Zeitgeist) que ce mouvement, en plus de développer des thèses scientistes et new age délirantes, compte parmi ses animateurs (modérateurs du forums notamment) est ses sympathisants des personnes clairement nationalistes, qui n’hésitent pas à afficher leur sympathie pour des blogs et sites d’extrême droite :
    - http://paris.indymedia.org/spip.php?article4446
    - http://paris.indymedia.org/spip.php?article4540

    • Le 31 janvier 2011 à 21h25, par Géraldine Feuillien

      Je croyais en avoir terminé avec la diabolisation, mais voilà qu’on me signale que je suisà nouveau citée à cause de ce torchon d’indymédia, où n’importe quel anonyme peut aller poster n’importe quelle diffamation sur n’importe qui. Indymédia n’est pas un média, c’est un gros ramassis de n’importe quoi.

      Oui, j’ai posté un message sous une video de Soral, que je ne considère en rien comme un fasciste.

      Oui, j’apprécie le programme de Marine le pen et j’aime bien ce qu’elle est en train de faire de son pays. J’apprécie son courage et sa détermination. Et si contrairement à ce que l’on essaie de nous faire croire, le patriotisme, le nationalisme ne sont pas du fascisme. C’est l’impérialisme qui l’est ! La main mise des grandes banques de la planète sur l’économie mondiale, l’est ! La main mise d’une poignée de banquiers sur les denrées alimentaire de la planètes est en train de conduire aux révoltes que nous voyons s’opérer aujourd’hui, parce que les gens ont faim ! Et cela, ce n’est pas le nationalisme !

      Non, je n’ai jamais dit que que j’étais pour la peine de mort pour les petits dealers. En réponse à la proposition de référendum sur la peine de mort proposée par Marine Le Pen qui veut rétablir la peine capitale pour les gros trafiquants (qui sèment la mort autours d’eux !) et les crimes crapuleux, j’ai écrit que cela dissuaderait les petits dealers. Alors avant cracher votre haine sur des gens que vous ne connaissez pas, les démocrates que vous prétendez être devrait, il me semble, développer un peu plus, leur sens du dialogue. Leur sens du débat.

      Pour finir, je défie quiconque de me prouver que le Mouvement Zeitgeist est un groupscule sectaire, qui promeut des thèses new age.

      Le mouvement zeitgeist est un mouvement spontané né autour de deux films documentaires qui ont suscité l’enthousiasme de millions de personnes à travers le monde. Il n’y a ni inscription, ni cotisation, ni siège social, ni gourou, ni rituel, ni stage, ni livre à acheter... Il n’y a rien de tout cela. C’est un mouvement qui soutient un projet de société alternatif. Que je sache, cela n’a rien de délirant, et il me semble que ce qui est délirant dans tout cela, c’est les procès d’intentions qui sont fait à ceux que ce projet enthousiasme. Bref, rien de très sérieux dans tout cela. Juste le reflet de l’ignorance des auteurs de ces articles fûmeux. Les gardiens du statu quo, et qui sait ? Des gens payés par ceux à qui ce système profite pour salir l’image de ceux qui ont le mérite de jouer la transparence et de proposer des alternatives.

      Géraldine Feuillien

      • Le 1er février 2011 à 13h39, par Marie-Anne Boutoleau

        @ Feuillien :
        - « Soral, que je ne considère en rien comme un fasciste. »
        - « Oui, j’apprécie le programme de Marine le pen et j’aime bien ce qu’elle est en train de faire de son pays. J’apprécie son courage et sa détermination. »
        - « En réponse à la proposition de référendum sur la peine de mort proposée par Marine Le Pen qui veut rétablir la peine capitale pour les gros trafiquants (qui sèment la mort autours d’eux !) et les crimes crapuleux, j’ai écrit que cela dissuaderait les petits dealers. »
        - « Pour finir, je défie quiconque de me prouver que le Mouvement Zeitgeist est un groupscule sectaire, qui promeut des thèses new age. »
        - « Le mouvement zeitgeist est un mouvement spontané né autour de deux films documentaires »

        Au moins les choses sont claires.

        M.-A. B.

        PS : En effet, il faut voir les films de Zeitgeist. Se précipiter pour prendre connaissance de leur « projet Vénus »… Alors, pas « new age », Zeitgeist ? Chacun en jugera…

        • Le 1er février 2011 à 14h35, par sakura

          Info relayée sur Indy Paris :

          « Bankrun » et accointances fafs : Feuillien persiste et signe
          - http://paris.indymedia.org/spip.php?article5544

          • Le 1er février 2011 à 16h40, par Marie-Anne Boutoleau

            Ce qui est bien avec Feuillien, c’est qu’elle tend elle-même le bâton pour se faire battre. Quand elle écrit par exemple : "Je défie quiconque de me prouver que le Mouvement Zeitgeist est un groupscule sectaire", on remarquera que c’est elle qui emploie le terme "groupuscule sectaire", qui n’apparaît pas dans l’article de CQFD.

            D’ailleurs à ce sujet, même des militants s’interrogent sur la nature de ce mouvement. Confronté aux contradictions et au culte de la personnalité dont fait l’objet Jacque Fresco, l’un d’eux pose la question sur un des forums du site de Zeitgeist (sans toutefois sortir de sa vision conspirationniste du monde) : "Qu’il y as de quoi se demander si le mz n’est pas un système de recrutement pour une secte qui serais inclut dans le projet venus , lui même au botte du système elitique que les films peuvent dénoncer ?"

            Le lien vers l’intégralité de son post, pour les plus courageux : http://www.mouvement-zeitgeist.fr/index.php?option=com_kunena&func=view&catid=118&id=13232&limit=25&limitstart=75&Itemid=345#13435

            M.-A. B.

            • Le 2 février 2011 à 14h59, par Marie-Anne Boutoleau
            • Le 2 février 2011 à 20h08, par Marie-Anne Boutoleau

              Je viens de trouver cette conversation sur Facebook, où Feuillien exprime son soutien aux "Assises contre l’islamisation" : http://fr-fr.facebook.com/note.php?note_id=130722840322736

              Tous les poncifs du pire discours raciste y sont réunis :

              1 ) Poncif raciste : "Le racisme, c’est la faute de ses victimes" (comme ’l’antisémitisme c’est la faute des Juifs") :
              - Discours de Feuillien : "PArce que voyez-vous... moi, je trouve ça dégueulasse de faire l’amalgame entre le refus de l’islamisation de l’europe et la haine des musulmans. Notamment parce que ça fait beaucoup de tort aux musulmans qui vivent en harmonie avec les autres, et qui vivent leur foi, tranquilles, dans leur sphère privée sans emmerder les autres. PArce qu’ils subissent le racisme généré par les excès communautaristes d’une minorité ostentatoire qui fait tout pour s’imposer aux autres..."

              - Remarquez l’emploi du terme "les autres", afin de bien accentuer la séparation entre le "nous" et le "eux".

              2 ) Poncif : "Le FN n’est pas facho, c’est le système banquaire qui l’est" (comme si l’un empêchait l’autre).
              - Feuillien : "Hakim, d’abord, Marine le pen n’est pas d’extrême droite. L’extrême droite, c’est à l’élysée et à la commission européenne qu’elle se trouve aujourd’hui."

              - Remarquez la brillante analyse historique toute en nuances...

              3 ) Elle tient le même discours que Riposte laïque sur les musulmans et les prières musulmanes dans la rue :
              - Feuillien : "Ensuite, je suis d’accord avec elle [Marine Le Pen] et ses revendications. Parce que les prières dans la rue sont hors la loi, emmerdent les riverains, se multiplient attirent des "fidèles" ou plutot des emmerdeurs dans ce cas ci, qui viennent de beaucoup plus loin pour prier alors que leurs mosquées sont VIDES là où ils habitent ! !"

              4) Elle tient le même discours, tout en nuances, que la Fondation Bardot sur la viande halal :
              - Feuillien : "Ensuite, si j’étais au pouvoir, je ferais passer une loi obligeant sans aucune dérogation, à l’étourdissement préalable des animaux d’abattage. (ca vaut aussi pour le casher) Je ne vois pas pourquoi il faudrait accepter d’imposer un stress supplémentaire aux animaux parce que cela "ferait" plaisir à DIEU... Et en plus que je doive payer un impot religieux sur de la viande halal... parce que je t’informe que beaucoup de non musulmans, s’ils ne veulent pas manger de halal, doivent aller loin acheter leur viande ou alors devenir végétarien..."

              5) Et comme toujours, la sempiternelle excuse des racistes : "j’ai des amis musulmans, donc je ne peux pas être islamophobe" (variante : "j"ai des amis juifs, donc je ne peux pas être antisémite") :
              - Feuillien : "Et puis, je vais te dire autre chose. J’ai grandi dans une cité.... J’allais à l’école avec des enfants musulmans, on jouait ensemble, on étudiait ensemble. On s’entendait bien... Mais ils respectaient mon pays, ma culture... ils ne nous imposaient pas de vivre comme eux."

              6 ) Poncif : "Le racisme, c’est la faute de ses victimes" (bis) :
              - Feuillien : "Aujourd’hui, dans les endroits où les musulmans sont majoritaires, les non-musulmans ne reconnaissent plus leur pays, Et ça crée du racisme."

              7 ) Poncif : "Les musulmans se reproduisent comme des rats" (Oriana Fallaci) :
              - Feuillien : "Et puis, t’as ces connards de salafistes qui te regardent droit dans les yeux avec un sourire jusqu’aux oreilles en te disant qu’ils vont imposer la charia dans toutes l’europe, et qu’ils sont là pour cela, qu’ils nous domineront par le nombre."

              - Grand classique aussi : prendre prétexte de l’existence d’intégristes, somme toute ultra minoritaires, pour condamner toute une communauté.

              8 ) Poncif : "Le FN est pas facho, lui aussi a des amis musulmans" :
              - Feuillien : "Je te rappelle que le front national est le seul parti a avoir ardemment pris la défenses des Harquis."

              9 ) Et toujours : "vous m’insultez en me traitant de raciste, donc c’est vous les intolérants les racistes" :
              - Feuillien : "En fait, tu viens de démontrer que l’intolérant et le raciste, c’est toi. Tu as la haine des occidentaux et tu n’as aucun respect pour la tradition et la culture de ton pays d’accueil. Tu as la haine des occidentaux et tu n’as aucun respect pour la tradition et la culture de ton pays d’accueil. Contrairement à ceux que tu considères comme de faux musulmans. C’est toi qui pue d’arrogance et d’intolérance [...]"

              10 ) Et vive l’ "ethno-différentialisme" à la Kemi Seba :
              - Feuillien : "[...] et vivement que le communautarisme et l’islamisation de l’europe ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Tu vois, moi je défends les pays musulmans qui veulent se préserver de l’occidentalisation parce que je respecte leurs coutumes et leur traditions ! Tu vois, moi je défends les pays musulmans qui veulent se préserver de l’occidentalisation parce que je respecte leurs coutumes et leur traditions ! "

  • Le 31 janvier 2011 à 12h58, par Marie-Anne Boutoleau

    @ Thomas Richardson :

    Les individus ne nous intéressent pas en tant qu’individus, mais en vertu de la position sociale qu’ils occupent. Bourdieu expliquait très bien cela dès 1975 : « Dans un univers où les positions sociales s’identifient souvent à des ‘‘noms”, la critique scientifique doit parfois prendre la forme d’une critique ad hominem. Comme l’enseignait Marx, la science sociale ne désigne "des personnes que pour autant qu’elles sont la personnification" de positions ou de dispositions génériques — dont peut participer celui qui les décrit. Elle ne vise pas à imposer une nouvelle forme de terrorisme mais à rendre difficiles toutes les formes de terrorisme »

    (Déclaration d’intention du n° 5-6, novembre 1975, Actes de la Recherche en sciences sociales, in Pierre Bourdieu, Interventions, Agone, Marseille, 2002, p. 129.)

    Sur les impostures Soral et Dieudonné, au cas où vous auriez Facebook, nous vous renvoyons vers cette intéressante conversation entre le Collectif Fini les Concessions, organisateur des manifs au Siècle, et deux soraliens : http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=175153239194744&id=1543340886

    M.-A. B.

  • Le 31 janvier 2011 à 12h59, par Marie-Anne Boutoleau

    @ CPPN :

    Je vais vous faire une réponse qui n’engage que moi et pas l’ensemble de la rédaction, même si je pense qu’une bonne partie de ses membres partageront mon analyse.

    Ce débat traverse depuis longtemps les mouvements d’extrême gauche. Cependant, ce n’est pas parce que certains de nos ennemis peuvent partager certaines de nos positions qu’il faut renoncer à les combattre. L’unité avec des faux amis est aussi facteur de divisions, et pour reprendre l’exemple syndical : les choses seraient peut-être plus claires et les syndicats plus combatifs si une bonne fois pour toutes ils viraient la CFDT et ceux que vous citez à juste titre comme des « jaunes » de leurs intersyndicales. Idem avec le PS : il y a un combat idéologique important à mener pour enfin faire entendre que ce parti n’est pas de « gauche ». Car tant qu’il continuera à être qualifié comme tel, il n’y aura pas vraiment de place pour la gauche dans le débat politique.

    Les ennemis ne nos ennemis ne sont pas forcément nos amis. A ce propos, je ne sais si vous avez Facebook, mais si oui, il s’y est déroulé une intéressante conversation ces derniers temps entre le Collectif Fini les Concessions, organisateur des manifs au Siècle, et deux soraliens. Je redonne le lien déjà cité plus haut : http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=175153239194744&id=1543340886

    Si vous le pouvez, allez la voir. L’un des intervenants exprime très bien la position défendue dans l’article « Les infiltrés » : « Pour notre part, certains "amis" nous dérangent : les combats que nous menons, notamment contre la politique israélienne, contre l’exclusion des élèves voilées ou contre la stigmatisation des garçons arabes, sont des combats trop légitimes et trop importants pour que nous laissions des individus comme Alain Soral les incarner - et du même coup les disqualifier. » On pourrait remplacer le nom de Soral par ceux de Meyssan, Hillard et compagnie…

    Je vous renvoie aussi vers ce lien donné plus haut à propos du site Mondialisation.ca : http://luftmenschen.over-blog.com/article-mondialisation-ca-une-analyse-antifasciste-43341066.html

    Il est important, quand on fait de la politique, de bien savoir tracer une frontière entre ses alliés et ses ennemis. Cela n’empêche pas d’avoir d’ailleurs un panel d’alliés assez large (par exemple, des anars à la gauche du PS), et ce n’est pas parce qu’on ne veut ni fafs ni conspis dans nos manifs qu’on est sectaire. Au contraire : c’est une démarche plutôt saine.

    Les extrême-droites sont des mouvements opportunistes qui tiennent des discours en fonction de ce qui est le plus rentable pour elles. Nul étonnement alors à ce qu’elles reprennent à leur compte des analyses anti-impérialistes et anti-capitalistes, voire même slogans et codes graphiques de l’extrême gauche, entretenant un confusionnisme malsain qui en peut que les servir. Elles ont tout intérêt à recruter dans nos rangs (les cas de retournements se sont accélérés récemment), et à toucher un public peu politisé mais susceptible d’être intéressé par ses thèmes, avant qu’il n’est l’occasion de se forger une conviction libertaire et/ou d’extrême gauche (il ne faut ainsi pas s’étonner si les milieux fafs et conspis recrutent énormément parmi les lycéens et étudiants). En retour, il est impératif pour nous de chercher à les en empêcher.

    M.-A. B.

  • Le 31 janvier 2011 à 13h21, par Marie-Anne Boutoleau

    @ Le 27 janvier 2011, 22:05 (bis) :

    Sur Meyssan et l’Iran, un copain vient de m’envoyer cet extrait du blog de Blanrue (grand ami de Bricmont avec qui il a co-rédigé la pétition de soutien au négationniste Reynouard) qui date du 10 janvier dernier (c’est donc tout frais) :

    « En novembre 2010, quatre des plus éminentes figures de la Résistance à l’Empire se réunissent dans la "cage de Faraday" de l’ambassade américaine de Téhéran, prise d’assaut par la Révolution iranienne en 1979. De gauche à droite, on reconnaît : le professeur Claudio Moffa (Italie) ; le journaliste et écrivain Thierry Meyssan (France - Liban) ; l’historien Paul-Éric Blanrue (France) ; le journaliste Olivier Mukuna (Belgique). »

    Moffa est un négationniste italien et Mukuna le réalisateur d’un film à la gloire de Dieudonné.

    La photo de famille est visible ici : http://blanrue.blogspot.com/2011/01/en-novembre-2010-quatre-des-plus.html

    M.-A. B.

  • Le 31 janvier 2011 à 18h45, par CPPN

    Marie-Anne Boutoleau

    Vous dites que la politique consiste à déterminer qui est un allié et qui est un ennemi, je considère au contraire qu’en politique on n’a jamais d’alliés permanents et rarement d’ennemis permanents. Tout dépend du contexte, du moment, de l’enjeu principal du moment.

    Un gars comme Tariq Ramadan et ses obsessions pour la pudeur, je m’imagine mal militer à ses côtés sur les questions de moeurs et pour l’égalité de droits entre hétéro et LGBT. Par contre, ça ne m’empêche pas de trouver ses analyses sur d’autres sujets particulièrement intéressantes et d’autres où je peux reprendre certains trucs et rejeter d’autres arguments, nourrissant ma propre réflexion (en grios, je fais pareil avec Badiou et des tas d’autres, selon le suejt). Meyssan est peut-être un "conspi" (faudrait penser à définir le mot, parce que ça ne veut pas dire grand chose de base) mais son analyse ultracritique tombe parfois très juste quand, à d’autres moments, il se plante complètement. Si l’intitulé d’une pétition ou d’une manif me convient, je ne vais pas refuser de la signer parce qu’il y a son nom quoi que je puisse penser de certaines de ses positions (son admiration pour Poutine par exemple).

    Je n’appartiens pas à un parti politique, je ne vise pas le pouvoir, c’est pas mon rôle de créer des alliances durables entre structures politiques pour gagner des élections et de déterminer ce qui est fréquentable ou ce qui ne l’est pas. J’ai juste des objectifs et si je dois m’associer temporairement avec le diable pour y parvenir, j’ai pas de soucis avec ça (mais je ne suis pas naïf non plus et je prendrais des garanties pour pas qu’il me la mette à l’envers).

    Je ne supporte pas le crime par association ou la diabolisation par assimilation : machin fréquente truc qui a fait une critique élogieuse d’un discours de bidule qui lui même a dit dans un autre article un truc antisémite/faf/merdique donc machin est indéquentable. Non. C’est pas mon avis.

    C’est le type de raisonnement courant dans la presse mainstream pour décrédibiliser ou délégitimer la plupart des alliances "anti-système" : il suffit de trouver un mec dans le lot qui a eu ou qui a eu des positions qui vont être qualifiées de "nauséabondes" ou d’"ambigue" et on stigmatise tout le mouvement. C’était le thème principal des édito anti-non au TCE, on y a droit à chaque manif contre la politique israélienne et je me souviens bien de comment ils nous ont fait la blague au moment de l’attaque contre le Kosovo. Et ça me fait vraiment chier quand je vois des gens vraiment à gauche se laisser dicter leur conduite et leurs fréquentations par les éditorialistes du Monde.

  • Le 31 janvier 2011 à 20h55, par Marie-Anne Boutoleau

    @ CPPN, 18:45 :

    Sur le « crime par association », je reconnais bien l’argument traditionnel de Bricmont : le « guilt by association » (en anglais ça fait plus classe). Sauf que ce dernier oublie une chose : c’est justement parce qu’ils lui font crédit d’être un intellectuel de gauche que ceux qui lui reprochent ses accointances le critiquent : nul « guilt by association », donc.  

    Au passage, ces critiques ne portent pas uniquement ni même essentiellement sur ses fréquentations, mais aussi et surtout sur ses écrits et prises de position. Vous remarquez aussi qu’il ne répond jamais sur le fond aux questions qui lui sont posées à ce sujet, ce contentant de botter en touche en nous ressortant le… « guilt by association » !

      Par ailleurs, les fréquentations, quand elles prennent la forme d’initiatives et d’actions communes ne sauraient être anodines et insignifiantes ni dénuées de tout sens politique. Encore une fois, je vous renverrai à ce que dit Bourdieu, que j’ai déjà cité plus haut, au sujet de ce type de critique : « Dans un univers où les positions sociales s’identifient souvent à des ‘‘noms”, la critique scientifique doit parfois prendre la forme d’une critique ad hominem. Comme l’enseignait Marx, la science sociale ne désigne "des personnes que pour autant qu’elles sont la personnification" de positions ou de dispositions génériques — dont peut participer celui qui les décrit. »

    De même, il y a autant de sens politique dans les noms des signataires d’une pétition que dans le contenu de son texte (qui par ailleurs, dans le cas de Reynouard, est critiquable en lui-même, puisqu’il se garde bien – et pour cause ! – de condamner le négationnsime ou même de prendre ses distances avec lui). Enfin, on ne peut pas dire non plus que choisir de répondre aux critiques de l’Union progressiste des Juifs de Belgique dans ce lieu d’une neutralité politique à toute épreuve qu’est le blog de Blanrue soit dénué de tout sens politique, comme le soulignent également les « anarchistes en colère » signataires du texte « De la liberté d’expression en général, et du cas Bricmont en particulier » publié sur Indymedia : http://paris.indymedia.org/spip.php?article4635
    - « J’ai juste des objectifs et si je dois m’associer temporairement avec le diable pour y parvenir, j’ai pas de soucis avec ça » :
    - Grand bien vous en fasse, faudra pas vous plaindre après si le « diable » en profite pour se retourner contre vous « sur d’autres sujets ».
    - « C’est le type de raisonnement courant dans la presse mainstream pour décrédibiliser ou délégitimer la plupart des alliances "anti-système" » :
    - Il faudrait savoir de quelle « alliances anti-système » (et même de quel « système ») on parle : le TCE est un bon exemple, puisqu’il n’y a jamais eu dans les faits une telle « alliance anti-système », qui serait allée de l’extrême droite à l’extrême gauche. Pas de FN, de Dupont-Aignan ni de MPF dans les manifs et débats en faveur du « non » organisés par la gauche de gauche, et le jour du vote en Congrès du Traité de Lisbonne, ils ont fait leurs propres cortèges, sans même qu’il ait jamais été question de faire cortège commun. C’est entre autres cela qui a fait la force et la crédibilité du « non » de gauche, en dépit des accusations médiatiques (et de certains politiques aussi) : ses partisans n’ont jamais transigé sur ce point, et ces accusations sont donc restées démenties par les faits.

    Mais si maintenant, on accepte n’importe qui dans nos mouvements, la presse mainstream aura beau jeu ensuite de tenir « ce type de raisonnement », comme vous dites. Et cette fois-ci elle aura raison.

    Et les fafs de tous poils seront tout contents de passer désormais pour des porte-paroles crédibles de la contestation « anti-système », puisque vous aimez ce terme. On ne gagnera jamais sur aucun terrain en contribuant à renforcer nos adversaires par des « alliances », même circonstanciées et temporaires, qui n’ont pas lieu d’être.

    M.-A. B.

  • Le 31 janvier 2011 à 21h33, par memorial98

    A propos de Bricmont et Chomsky voir http://memorial98.over-blog.com/article-26208828.html Bricmont est particulièrement toxique car il dispose d’une certaine écoute dans des courants de la gauche qui font référence à ses anciens écrits avec Sokal à propos des intellectuels français.

    • Le 1er février 2011 à 17h00, par Marie-Anne Boutoleau

      Sur Soral, ça aussi : http://idiotsutiles.blogspot.com/

      Un panorama complet et sourcé des contradictions du personnage !

  • Le 31 janvier 2011 à 22h29, par CPPN

    Mais la limite, vous la mettez où ? Qui est fondamentalement infréquentable pour toujours ? (A part des nazis bons teints, bien sûr)

    Le Betar était de toutes les manifs contre le FN dans les années 90 mais la plupart d’entre nous ne voudrait plus défiler avec ces types aujourd’hui. Sont-ils différents ? Non ! Ont-ils changé ? Non ! Seule la perception des problèmes cruciaux ont changé.

    Je file des coups de main de loin en loin à une association d’aide aux détenus et à leurs familles. J’y ai des amis. Le monde associatif consacré à la prison se divise en deux pôles assez facilement identifiable : les catholiques, les gauchos. Les différentes asso, si elles veulent être efficaces, sont obligées de bosser ensemble. Il y a des sujets où ça coince et où ça pète bien comme il faut (les parloisr conjugaux par exemple) mais comme il s’agit de gens qui veulent vraiment améliorer la vie des détenus plutôt que de s’admirer dans le miroir en voyant à quel point ils sont pirs dans leurs luttes, ils passent outre et quand ils voient qu’ils peuvent faire avancer les choses, ils bossent ensemble. Mais si tu veux les voir s’engueuler, tu les lances sur l’avortement ou les questions des droits des homos et tu peux voir du sport. Leur collaboration a permis une amélioration indéniable de l’accueil des familles aux parloirs.

    Personne parmi mes potes n’a envie ou ne prend un vrai plaisir à bosser avec des culs bénis tendance Boutin, la réciproque doit être vraie.

    On bénéficie en France d’un système social qui a été créé grâce à un compromis entre des communistes, des socialistes et des gaullistes. On a tendance à l’oublier mais dans l’entourage de De Gaulle à l’époque, il y avait des mecs qui avaient participé à la Cagoule et une belle brochette de Maurrassiens. Ca aurait été plus efficace ou mieux s’ils avaient refusé de bosser ensemble ?

    Tu la places où la limite de la fréquentabilité ?

    • Le 1er février 2011 à 13h10, par Marie-Anne Boutoleau

      @CPPN :

      Sur le Betar : Je connais des gens qui ont toujours combattu cette orga, dans le rue ou ailleurs, même dans les années 1990, et pour qui sa présence dans les manifs anti-FN a toujours (et à raison) posé problème. Par ailleurs, on peut considérer que le contexte a changé (et pas uniquement sa perception) depuis les années 1990. Ainsi, à partir de la deuxième Intifada (début des années 2000), le Betar a commencé radicaliser son discours et à s’illustrer dans des actions violentes contre des militants pro-Palestine. Il est donc devenu beaucoup mieux connu des militants de gauche et logiquement massivement rejeté par eux.

      L’argument que vous donnez là est un peu le même que celui de ceux qui prônent une alliance avec dans antisémites notoires contre les sionistes (suivez mon regard…). Or, les manifs pro-Palestine dans certaines villes (Paris par exemple) sont envahies de groupuscules intégristes, antisémites et autres, qui défilent avec des forces importantes. Et le fait qu’il y a ait en tête de manif des orgas de gauche qui ne bronchent pas est tout bénéf pour eux, parce que les rapports de force leurs sont plutôt favorables. Là je dois dire qu’il y a une vraie responsabilité de certains partis, syndicats et assos. Heureusement que les antifas sauvent l’honneur quand ils en ont les moyens.

      Sur les prisons : vous avez raison sur l’histoire du mouvement associatif en France. Cependant, ce que vous décrivez relève plus du champ de l’humanitaire que du politique. Vous remarquerez que ceux qui militent vraiment et activement pour l’abolition des prisons (comme par le passé pour l’abolition de la peine de mort) sont très massivement des gens d’extrême gauche et des libertaires. Et ceux qui militent pour une amélioration des conditions de détention sont aussi très majoritairement à gauche. Les cathos à la Boutin se contentent de gérer la misère, mais ne remettent pas en cause la nécessité d’une telle peine et même sont favorables à un renforcement de l’Etat pénal. Ils portent en outre un discours beaucoup plus moral que politique sur les prisons et les prisonniers. Donc, travailler avec eux dans un registre humanitaire : peut-être, et encore. Dans un registre politique : sûrement pas.

      Cela dit, je ne pense pas du tout que les cathos intégristes à la Boutin soient majoritaires parmi les chrétiens et les catholiques qu’on croise dans les luttes en faveur des prisonniers (tout comme en faveur des sans papiers d’ailleurs). Il existe aussi au sein des cathos une forte tendance catholique sociale et de gauche (Joc, etc.), et c’est elle que l’on retrouve à nos côtés. D’ailleurs, celle-ci porte aussi un discours politique sur ces sujets qui ne se contente ni de morale, ni d’humanitaire. Et personnellement, je n’ai pas de problèmes pour travailler avec ses militants.

      Sur le programme du CNR : là encore, vous avez raisons sur la composition du CNR. Cela dit, si la sécu sociale, la retraite et d’autres choses encore y ont été obtenues, c’est parce que les représentants de la droite et de l’extrême droite n’y étaient pas en position de force. Or, aujourd’hui, l’extrême droite remonte en puissance et on ne peut se permettre de la renforcer d’aucune manière. Par ailleurs, ce parallèle historique est difficile à faire compte tenu des circonstances exceptionnelles qui ont conduit à la création du CNR.

      M.-A. B.

  • Le 1er février 2011 à 13h24, par Marie-Anne Boutoleau

    @ memorial98 :

    Oui, et il est d’ailleurs particulièrement comique de voir Bricmont et Blanrue promouvoir maintenant des thèses si peu rationnelles tout en continuant de se revendiquer rationalistes et logiciens. Rappelons que Blanrue était un des animateurs du Cercle zététique, actif de 1993 au milieu des années 2000. C’est dans ce cadre qu’il a rencontré Bricmont, qui avait accordé une interview au Cercle. Le site du Cercle zététique existe toujours, hébergé par la LDH : http://www.zetetique.ldh.org

    Il semblerait qu’à force de scepticisme, nos amis ait été tentés par l’hypercriticisme, justement pointé du doigt par Le Monde libertaire à propos des conspis : http://www.monde-libertaire.fr/atheisme/item/13674-la-science-victime-de-lhypercriticisme

    Dur, dur !

    M.-A. B.

  • Le 4 février 2011 à 11h20, par Patrick

    LOL

    C’est bien facile de dire que ceux qui pensent que l’instauration d’un gouvernement mondial sont un peu dérangé, ca permet de ne pas écouter ce qu’ils ont à dire, de rejeter tout en bloc et d’y coller l’étiquette "bande d’illuminés". C’est une technique vielle comme Jérusalem.

    Lorsque l’on y regarde d’un peu plus près de quoi il s’agit, il se trouve que c’est loin d’être de la spéculation sur l’imaginaire. Voici un document qui synthétise l’ensemble des sujets couverts par ce que beaucoup appel "la conspiration". Vous vous en apercevrez vite, l’unité se fait autour de faites historiques et de valeurs d’ouverture et de respect.

    http://blog.nous-les-dieux.org/un-message-a-votre-intention-a-faire-suivre/

    • Le 5 février 2011 à 15h07, par Fini Les Concessions

      Nous suivons avec attention cette passionnante conversation. Merci à CQFD pour cet article - que nous nous sommes permis de diffuser sous forme de tract lors de la dernière manif contre le dîner du Siècle - et à sa collaboratrice pour toutes les précisions ci-dessus. Nous sommes nous aussi confrontés aux questions de certains conspirationnistes via notre profil Facebook, et, forts de cette expérience (qui nous a permis de mieux comprendre les ressorts du discours et de la pensée conspirationniste), nous aimerions répondre à Patrick.

      @Patrick, donc :

      Votre "nouvel ordre mondial" - si tant était que cet concept eût quelque pertinence - ça fait trente ans au moins qu’on y est (lire Le grand bond en arrière, de Serge Halimi). On pourrait même remonter aux débuts du capitalisme... Donc rien de nouveau sous le soleil. Et puis ce concept (tout comme celui de "complot") est trop vague pour avoir une quelconque utilité dans notre compréhension du monde actuel et de son évolution.

      Vos théories n’expliquent rien, et comme elles s’intéressent au "complot" et non à la "domination", elles frappent à côté de leur prétendue cible. Vous devriez relire Marx et Bourdieu, les analyses de la sociologie sont beaucoup plus pertinentes que toutes vos thèses fumeuses et offrent de vrais outils théoriques pour combattre en pratique cette domination .

      On va vous répéter à ce sujet ce qu’on a déjà expliqué à l’un de vos collègues qui nous a interrogé longuement sur nos motivations sur Facebook, et à qui nous avons non moins longuement répondu :

      Internaute : Merci mais Marx j’en ai ras le bol (se plongé sur sa vie), il a normalisé la domination, en soi est ce que cela ne revient pas au complot, c’est exactement la même chose, seulement que vous considérez cela comme une normalité, que cela est rationnelle, bon/méchant, pauvres/riches, la société quoi. Au contraire il ne faut pas que cela soit admissible, tous sur le même palier. En outre la domination est un complot élitiste, car un dominateur n’agit jamais seul

      Notre réponse : Marx disait entre autres que "les dominants sont dominés par leur domination". A savoir : eux-mêmes ne choisissent pas d’être dominants, ils ne le sont que parce que dans une société de classes (et nous sommes toujours dans une société de classes), il y a par essence des dominants. C’est un fait, pas un complot. Leur nom importe d’ailleurs peu, si ce n’étaient pas ceux qu’on connait, ce serait d’autres. Cela n’empêche pas que, comme toute classe, ces dominants mettent en place des stratégies pour défendre et maintenir leurs intérêts, mais ces stratégies sont comprises dans les mécanismes de la domination qu’analysent la sociologie. Elles ne constituent donc pas des complots en ce sens que les dominants, dominés qu’ils sont par leur domination, ne les maîtrisent pas vraiment : ils sont mus par ce que Bourdieu nommait leurs habitus de classe.

      Cette explication structurelle est la seule qui permette de décrire au mieux les mécanismes de la domination. Bourdieu est une très bonne référence aussi, et notamment sont analyse en termes de champs, qui montre effectivement qu’un dominant n’est jamais seul mais interagit avec d’autres dominants (et aussi avec des dominés), dans des rapports d’interdépendance (en ce sens, le dominant n’est pas libre de ses agissements). Là encore ce n’est pas un complot, mais une des bases de la sociologie.

      Ensuite, constater l’existence des classes sociales et de la domination et les expliquer ne revient pas à les accepter : ce sont là deux choses bien différentes. Par contre, il est sûr que c’est en comprenant ses mécanismes qu’on est le plus à même de combattre la domination (parce qu’on saura ainsi où frapper au mieux), et non en fantasmant sur un hypothétique "complot des élites" (qui n’expliquant rien, tape à côté de la cible).

      Dernière chose sur ce point : relisez le Manifeste du Parti communiste : on peut penser ce qu’on veut des orientations politiques qui y sont développées, mais certainement pas que Marx, qui l’a co-écrit avec Engels, acceptait l’état des choses, lui qui appelait de ses voeux la fin de la société de classes (et donc l’égalité sociale pour tous, ou, comme vous dites, "tous sur le même palier"). Dire comme vous le faites que Marx aurait "normalisé la domination" constitue donc un grave contresens : "expliquer" n’est pas "normaliser". Idem pour Bourdieu, qui à la fin de sa vie s’est clairement engagé aux côtés des luttes sociales en cours (grèves de 1995, altermondialisme et... critique des médias).

      En appliquant cette analyse au cas plus spécifique du Siècle, nous lui avons expliqué ceci :

      Il ne faut pas non plus exagérer ce qui se passe au Siècle : c’est un lieu (parmi d’autres) de sociabilité des élites, il y a effectivement des petits arrangements entre amis, mais en aucun cas il ne s’agit d’un "gouvernement occulte". Le Siècle n’existerait pas, qu’on aurait la même politique avec les mêmes politiciens. Ce qui nous intéresse dans ce lieu, c’est aussi le symbole : en y allant, nous entendons donner à voir la domination.

      Concernant les "valeurs d’ouverture et de respect", ce qui rejoint le refus - habituel chez vous - du "clivage gauche-droite", là encore, la question nous a été posée par cet internaute. La réponse que nous lui avons faite est toujours valable :

      Internaute : Au final ce qui nous oppose est notre perception du monde trop radicale à votre gout (apolitique, anti syndicaliste (corrompus), anti nouvel ordre mondial...).

      Notre réponse : C’est bien le problème : vous faites de la politique (vouloir changer le monde, c’est quoi ?) tout en vous prétendant "apolitiques"... D’où les dérives faciles aussi vers l’extrême droite. Sur les syndicats : distinguons, pitié, entre la tête et la base.

      [...]

      Internaute : Vous croyez encore à l’utopie de la droite et la gauche, de la prise de position dans leur pseudo démocratie.

      Notre réponse : Nous avons au contraire bien conscience des limites de la "pseudo démocratie". Certains parmi nous en ont même tellement conscience qu’ils sont anarchistes.

      Nous pensons néanmoins que la pseudo-disparition du clivage gauche-droite, pour le coup, profite aux intérêts des dominants, et que le "ni droite ni gauche" est profondément réactionnaire. La "fin des idéologies", comme ils disent, correspond aussi à la disparition symbolique de la lutte des classes de l’espace public et médiatique, disparition, qui permet ensuite à nos élites de dire qu’"il n’ y a plus de lutte des classes" et qui va tout à fait dans le sens de leurs intérêts... de classe.

      C’est tout l’enjeu de la recomposition idéologique qui s’est jouée ces trente dernières années, et nous pensons que pour revenir à la lutte des classes, l’usage du clivage gauche/droite est un bon outil. Au cours de l’histoire, c’est toujours quand le rapport de force a été favorable aux forces de gauche portées par les classes populaires qu’il y a eu des avancées sociales.

      Parmi les luttes prioritaires à mener, donc, sur le terrain symbolique : se battre pour faire entendre enfin que le PS n’est pas un parti représentatif de la gauche. Car tant qu’il sera présenté ainsi, les faux débats PS/UMP continueront en donnant l’illusion qu’il y aune opposition, alors qu’ils sont d’accord sur l’essentiel, et notamment sur le maintien de la société capitaliste.

      Sachez pour finir, vous qui n’aimez pas les élites, que s’il y a justement une classe sociale qui conserve une conscience de classe élevée, c’est la bourgeoisie, et en particulier la haute bourgeoisie. Nous vous renvoyons sur ce sujet aux travaux des sociologues Pinçon et Pinçon-Charlot, et à cette réflexion du milliardaire Warren Buffett : « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. »

      Quant à votre lien, un vrai annuaire conspi et facho, au milieu duquel se planquent - comme d’habitude dans les sites de ce genre - quelques liens clairement de gauche ou altermondialistes (par exemple La Décroissance) ou de liens émanant de chercheurs sérieux (Paul Jorion), pour entretenir le confusionnisme politique et donner une apparence de crédibilité au contenu des autres. C’est dingue comme en permanence vous et vos comparses vous revendiquez des "valeurs d’ouverture et de respect" tout en faisant la promotion de médias, d’organisations et de gens qui se situent à l’opposé de ces valeurs : Pierre Hillard, la radio Ici et Maintenant, Mecanopolis, pour n’en citer que quelques uns... Quant à vos liens sur les petits hommes verts, les illuminatis ou les chemtrails, eux seuls suffisent à démontrer votre sérieux.

      Pour finir, nous aussi on a des liens à partager :
      - "Le conspirationnisme, boulet de la critique sociale" > http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3222
      - "La bande à Dieudo : Ex-gauchos, néofachos, via la théorie du complot" > http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3223
      - "Conspirationnisme : que répondre à un ami en train de basculer ?" > http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3234
      - "Conspirationnisme : le best-of" > http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3235
      - "Taguieff, Corcuff & cie : Le spectre du complot comme massue idéologique" > http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3394
      - "La science victime de l’hypercriticisme" : http://www.monde-libertaire.fr/critiques-et-perspectives/item/13674-la-science-victime-de-lhypercriticisme
      - "11 septembre : le témoignage d’un ex-truther" : http://www.conspiracywatch.info/Le-temoignage-d-un-ex-Truther_a446.html

      Le Collectif Fini les Concessions - CFC-BAP - Branche Armée... de Patience, organisateur des manifs au dîner du Siècle. http://www.homme-moderne.org/societe/politics/flc/ http://www.facebook.com/profile.php?id=100001840596862

      • Le 6 février 2011 à 04h21, par Zorg

        @ Fini Les Concessions :

        Si j’ai bien compris votre démonstration, on ne peut pas dire que les dominants complotent car n’ayant pas choisi leur statut social, ils seraient eux-mêmes dominés par leur domination. Cependant comme toute classe sociale, ils "mettent en place des stratégies pour défendre et maintenir leurs intérêts"...

        Une stratégie pour défendre et maintenir ses intérêts ne peut-elle pas donner lieu à un complot ?

        Par exemple quand la CIA renverse en 1953 le gouvernement démocratiquement élu de Mossadegh qui avait entrepris de nationaliser les compagnies pétrolières étrangères ne s’agit-il pas d’un complot ?

        Et pour l’Opération PBSUCCESS (1952-1954) de la CIA qui entrainera la démission du président guatémaltèque démocratiquement élu Arbenz (lequel il est vrai avait eu la bête idée d’entreprendre une réforme agraire menaçant notamment la multinationale américaine United Fruit Company, dont l’un des principaux actionnaires était Allen Dulles (directeur de la CIA de 1953 à 1961)), peut-on parler de complot ?

        Marie-Anne Boutoleau (de CQFD) pense qu’il est stupide de prétendre que les complots n’existent pas ("Par ailleurs, la position qui consiste à voir des complots partout est tout aussi stupide que celle qui consiste à n’en voir nulle part"). Est-elle alors une "conspirationniste" ?

        Je ne pense pas qu’il existe un complot global d’élites qui secrètement maniganceraient pour imposer leur "nouvel ordre mondial", mais peut-on pour autant rejeter l’hypothèse que parfois des groupes décident de mettre en œuvre un complot dans le but de maintenir ou étendre leur pouvoir ou leur richesse ?

        J’ai parfois l’impression que la gauche (la vraie : celle qui veut réellement mettre fin à l’exploitation, qui veut changer le système, qui critique les médias) à force d’avoir été accusée par de serviles petits chiens de garde de propager les théories du complot, rejette aujourd’hui systématiquement toute hypothèse de complot de crainte de donner du grain à moudre à ses détracteurs... Qu’en pensez-vous ?

        A propos des diners du Siècle, vous avez remarqué :

        "Il ne faut pas non plus exagérer ce qui se passe au Siècle : c’est un lieu (parmi d’autres) de sociabilité des élites, il y a effectivement des petits arrangements entre amis, mais en aucun cas il ne s’agit d’un "gouvernement occulte". Le Siècle n’existerait pas, qu’on aurait la même politique avec les mêmes politiciens."

        Tout à fait d’accord sur ce point : le Siècle n’est pas une officine secrète où s’écrirait en coulisse l’Histoire mais juste un club où se côtoient les élites de notre pays. Le problème est ailleurs cependant : il est que les médias sont censés être neutres, indépendants etc etc or en dinant ainsi avec les autres élites (financières, politiques, entrepreneuriales...) il se créera inévitablement des liens, des connivences... De tels rencontres ne peuvent que favoriser la pratiques des "ménages" : n’est-ce pas là un obstacle de plus à l’indépendance des journalistes ? Quand des journalistes vedettes festoient avec les puissants de ce monde, ne doit-on pas s’interroger sur le devenir de leur "intégrité professionnelle" ? N’y a t-il pas, à côtoyer ainsi les puissants, un risque certain de tisser des amitiés, de créer des liens, qui rendront d’autant plus difficile l’indispensable objectivité que les journalistes doivent s’efforcer de préserver ? Déjeuner ainsi avec les représentants du Pouvoir (politique, financier et économique) ne risque t-il pas de leur donner l’impression (l’illusion ?) d’appartenir au Cénacle et les couper encore un peu plus (si cela est encore possible...) du Peuple ? En ripaillant ainsi avec le Pouvoir, ces journalistes peuvent-ils encore se prévaloir d’être un contre-pouvoir ?

        Mais revenons au "concept" du complot. Je m’intéresse (entre autres) au 11 septembre et je dois admettre que la thèse officielle me semble bien bancale. J’ai de nombreuses questions sur bien des points et bien peu de certitudes : remettre en question la TO (thèse officielle) n’implique évidemment pas qu’on ait un scénario alternatif à proposer. Pourtant, cela n’empêche pas nos détracteurs de nous étiqueter comme "théoricien du complot"...

        Comprenez-vous alors que je trouve insultant l’attitude des médias qui au lieu d’enquêter sur les omissions, manipulations de la commission d’enquête se contentent de discréditer ceux qui remettent en question cette thèse officielle en les taxant de "conspirationnistes", de "théoriciens du complot" ? Peut-on émettre des critiques sur cette TO et pour autant ne pas être un vulgaire "conspirationniste" ?

        Dans les liens que vous donnez se trouve celui de Conspiracy Watch animé par Rudy Reichtadt qui écrit entre autres dans le site du Meilleur des mondes. Bien que parfois intéressants et instructifs, les articles de Rudy Reichtadt sont malheureusement bien souvent manipulateurs.

        Dans son dernier article intitulé "CQFD : encore un effort pour être vraiment critique !", Rudy Reichstadt procédait comme à son habitude, à savoir, dans le but de dénigrer une personne, il rechercha des connections qu’aurait eut cette personne avec d’autres individus étiquetés comme antisémites, conspirationniste, révisionniste, négationniste etc

        J’avais donc rédigé un post dans lequel j’usais précisément de ce genre de procédés mais ... dont Rudy était cette fois-ci la cible... Dois-je préciser que mon post ne fut guère au goût de ce dernier et qu’il ne fut jamais publié sur Conspiracy Watch ?

        Je me permets donc de vous soumettre à lecture mon post censuré afin que vous puissiez juger de la pertinence d’avoir choisi Conspiracy Watch comme lien à partager :

        "Et n’est-il pas encore plus amusant de voir que le chercheur Quirant, le plus ardent des pourfendeurs des "conspirationnistes", a publié son ouvrage "11 septembre et théories du complot" chez "Une Chandelle dans les Ténèbres", une collection créée par Henri Broch, directeur du Laboratoire de Zététique : http://www.conspiracywatch.info/11-Septembre-et-Theories-du-complot--de-Jerome-Quirant_a522.html

        Ainsi cautionné par le cercle zététique, Quirant aura droit à un article sur le site du Nouvel Obs, "Un zététicien chez les Truthers : les attentats du 11-Septembre en question" qui sera repris sur Conspiracy Watch : http://www.conspiracywatch.info/Un-zeteticien-chez-les-Truthers-les-attentats-du-11-Septembre-en-question_a554.html

        Et alors me direz-vous ?

        Comme le rappelle Rudy Reichtadt dans son présent article, Jean Bricmont est président honoraire de l’Association française pour l’information scientifique (AFIS) et qui retrouve t-on comme membre du Conseil scientifique et comité de parrainage de l’AFIS ?

        Henri Broch en personne : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article65

        Intéressant, n’est-ce pas ?

        Comme le démontre une nouvelle fois cet article de Conspiracy Watch, l’auteur aime particulièrement montrer les liens (plus ou moins directs) entre différentes personnes dans le but évident de discréditer la personne visée (ce qui a l’avantage d’éviter à répondre aux éventuels arguments de la personne visée).

        Voici ce que donnerait ce fait en utilisant la méthode de prédilection de Rudy Reichtadt :

        Henri Broch, l’éditeur de Jérôme Quirant, est membre du Conseil scientifique et comité de parrainage de l’AFIS dont le président d’honneur n’est autre que Jean Bricmont qui rappelons-le, a noué des liens d’amitié forts avec la nébuleuse « rouge-verte-brune », où l’on retrouve des personnages comme Paul-Eric Blanrue, auteur d’un Sarkozy, Israël et les juifs dont Bricmont recommande chaudement la lecture.

        Rappelons également que Jérôme Quirant, cet enseignant-chercheur en calcul de structures et créateur du site bastison.net, est fréquemment mis en avant sur le site Conspiracy Watch tenu par Rudy Reichtadt : http://www.conspiracywatch.info/search/quirant/

        On aimerait croire à une simple erreur d’inattention de l’animateur de Conspiracy Watch, malheureusement force est de constater que ce n’est pas la première fois que Rudy Reichtadt "dérape".

        En effet, il suffit de se rendre dans la section "Théories du complot : pour bien commencer..." de Conspiracy Watch, pour découvrir qu’il y est conseillé la lecture des ouvrages du philosophe et politologue Pierre-André Taguieff : http://www.conspiracywatch.info/Theories-du-complot-pour-bien-commencer_a1.html

        Or, Pierre-André Taguieff est un ardent adepte de la thèse révisionniste qui prétend que le reportage de Charles Enderlin diffusé fin septembre 2000 sur France2 sur la mort d’un enfant arabe palestinien de 12 ans, Mohammed al-Durah serait un faux réalisé à des fins de propagande.

        Dans le numéro de septembre 2008 de la revue Le Meilleur des mondes, il va jusqu’à parler des "images du prétendu meurtre du jeune palestinien par l’armée israélienne" : http://www.lemeilleurdesmondes.org/A_chaud_Pierre-Andre-Taguieff-affaire-al-Dura-ou-le-renforcement-des-stereotypes-an.htm

        Notons que Pierre-André Taguieff ne se contente pas d’être un révisionniste patenté, il sait faire preuve également de conspirationnisme en voyant dans la diffusion des images du "prétendu meurtre" du jeune palestinien, "un puissant appel à la vengeance meurtrière [qui] a fonctionné comme une opération de propagande « antisioniste » d’extension internationale".

        Pour finir, précisons que Philippe Karsenty, fondateur de Media-Ratings et conseiller municipal UMP de Neuilly-sur-Seine, qui a accusé France2 d’avoir diffusé une mise en scène de la mort de Mohammed al-Durah voit en Pierre-André Taguieff "le « Zola » de notre génération" : http://identitejuive.com/la-nouvelle-propagande-anti-juive-%C2%BB-de-pierre-andre-taguieff-conference-a-nice-le-16-juin/

        Je n’écris certes pas aussi bien que Rudy mais je pense que tout le monde aura compris à quel point il est facile de discréditer une personne juste en cherchant des liens avec d’autres personnes peu recommandables ou étiquetées comme tels...

        Certes je dois reconnaitre que cette façon récurrente de procéder a un avantage majeur : elle dispense de répondre aux arguments de ceux que vous qualifiez de "conspirationnistes".

        C’est dommage car certains des points soulevés par les sceptiques mériteraient le débat, comme par exemple ces 12 questions posées dans ce court documentaire : http://www.dailymotion.com/video/xasydx_11-septembre-12-questions-aux-defen_news

        A bon entendeur..." [fin de mon post censuré sur Conspiracy Watch]

        Cher Fini Les Concessions, ne craignez vous pas d’entretenir le confusionnisme politique en faisant la promotion d’un site animé par un des rédacteurs de la revue Le Meilleur des mondes, prolongement du Cercle de l’Oratoire, groupe proche des milieux néo-conservateurs ?

        On retrouve également comme contributeurs de cette revue des personnalités comme André Glucksmann, Pierre-André Taguieff ou Antoine Vitkine... Ce dernier étant notamment le co-réalisateur du documentaire "le Grand complot" diffusé sur ARTE le 13 avril 2004 dans le cadre de la soirée Théma intitulée « De quoi j’me mêle : tous manipulés ? ».

        Si par hasard cette fabuleuse émission de propagande de Daniel Leconte ne vous dit rien, je vous invite à lire les articles d’Acrimed ou de CQFD sur le sujet : http://www.acrimed.org/article1583.html http://www.cequilfautdetruire.org/spip.php?article234

        PS : je remarque souvent que ceux et celles qui vilipendent les "théories du complot du 11 septembre" ne connaissent en fait pas les arguments des sceptiques et que leur jugement sur la question est plus souvent le résultat de préjugés que d’une réelle connaissance du dossier. Je vous invite donc à visionner ce court documentaire de 20 minutes qui montre rapidement les principaux points jugés troublants par les sceptiques : "11 Septembre : 12 Questions aux Défenseurs du Récit Officiel" : http://www.dailymotion.com/video/xasydx_11-septembre-12-questions-aux-defen_news

        Bonne continuation

        Zorg

        • Le 17 février 2011 à 13h12, par Fini Les Concessions

          @ Zorg :

          Nous avons bien reçu votre mail, dans lequel vous précisez être membre de l’association Reopen911. Comme CQFD a finalment publié votre commentaire, nous préférons y répondre publiquement.
          - Je ne pense pas qu’il existe un complot global d’élites qui secrètement maniganceraient pour imposer leur "nouvel ordre mondial", mais peut-on pour autant rejeter l’hypothèse que parfois des groupes décident de mettre en œuvre un complot dans le but de maintenir ou étendre leur pouvoir ou leur richesse ?

          - Certes, mais la pplupart du temps ils n’en ont pas besoin. D’autre part, la mise en oeuvre de telles stratégies font partie des mécanismes de la dominations, et se focaliser sur elles ou voir la domination uniquement au travers de leur prisme n’avance à rien.
          - J’ai parfois l’impression que la gauche (la vraie : celle qui veut réellement mettre fin à l’exploitation, qui veut changer le système, qui critique les médias) à force d’avoir été accusée par de serviles petits chiens de garde de propager les théories du complot, rejette aujourd’hui systématiquement toute hypothèse de complot de crainte de donner du grain à moudre à ses détracteurs... Qu’en pensez-vous ?

          - Non, elle les rejette car elle ne wse situe pas dans cette logique, et il est normal qu’elle proteste quand on l’accuse de nourrir de telles thèses : http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3394
          - A propos des diners du Siècle, vous avez remarqué :

          "Il ne faut pas non plus exagérer ce qui se passe au Siècle : c’est un lieu (parmi d’autres) de sociabilité des élites, il y a effectivement des petits arrangements entre amis, mais en aucun cas il ne s’agit d’un "gouvernement occulte". Le Siècle n’existerait pas, qu’on aurait la même politique avec les mêmes politiciens."

          Tout à fait d’accord sur ce point : le Siècle n’est pas une officine secrète où s’écrirait en coulisse l’Histoire mais juste un club où se côtoient les élites de notre pays. Le problème est ailleurs cependant : il est que les médias sont censés être neutres, indépendants etc etc or en dinant ainsi avec les autres élites (financières, politiques, entrepreneuriales...) il se créera inévitablement des liens, des connivences... De tels rencontres ne peuvent que favoriser la pratiques des "ménages" : n’est-ce pas là un obstacle de plus à l’indépendance des journalistes ? Quand des journalistes vedettes festoient avec les puissants de ce monde, ne doit-on pas s’interroger sur le devenir de leur "intégrité professionnelle" ? N’y a t-il pas, à côtoyer ainsi les puissants, un risque certain de tisser des amitiés, de créer des liens, qui rendront d’autant plus difficile l’indispensable objectivité que les journalistes doivent s’efforcer de préserver ? Déjeuner ainsi avec les représentants du Pouvoir (politique, financier et économique) ne risque t-il pas de leur donner l’impression (l’illusion ?) d’appartenir au Cénacle et les couper encore un peu plus (si cela est encore possible...) du Peuple ? En ripaillant ainsi avec le Pouvoir, ces journalistes peuvent-ils encore se prévaloir d’être un contre-pouvoir ?

          - Tout à fait. Mais vous voyez bien vous même qu’il n’est nul besoin de parler de "complot" pour que cela pose problème, puisque vous n’employez pas ce terme ici.
          - Mais revenons au "concept" du complot. Je m’intéresse (entre autres) au 11 septembre et je dois admettre que la thèse officielle me semble bien bancale. J’ai de nombreuses questions sur bien des points et bien peu de certitudes : remettre en question la TO (thèse officielle) n’implique évidemment pas qu’on ait un scénario alternatif à proposer. Pourtant, cela n’empêche pas nos détracteurs de nous étiqueter comme "théoricien du complot"...

          - Parce que vous faites un peu plus que poser des questions : http://www.conspiracywatch.info/Le-temoignage-d-un-ex-Truther_a446.html
          - Comprenez-vous alors que je trouve insultant l’attitude des médias qui au lieu d’enquêter sur les omissions, manipulations de la commission d’enquête se contentent de discréditer ceux qui remettent en question cette thèse officielle en les taxant de "conspirationnistes", de "théoriciens du complot" ? Peut-on émettre des critiques sur cette TO et pour autant ne pas être un vulgaire "conspirationniste" ?

          - Que vous ne puissiez avoir accès aux médias dans le cadre d’un débat pluraliste et que cela puisse poser problème en termes de liberté d’expression, certes. Il n’en reste pas moins que vos théories relèvent effectivement du conspirationnisme, comme Marie-Anne Boutoleau l’a déjà expliqué au cours de cette discussion.

          - Sur Reichstadt, Taguieff, Broch, Bricmont, Quirant et les autres : nous savons parfaitement tout cela, et n’accordons pas crédit à l’ensemble des articles de Conspiracy Watch, qui d’ailleurs soutient les thèses de Philippe Corcuff ou P.-A. Taguieff qui accuse régulièrement la critique radicale des médias d’être "conspirationniste" . Il n’empêche que certains d’entre eux valent le détour. C’est le b-a ba de la critique que de savoir trier ses sources, les recouper, bref : trier le bon grain de l’ivraie. Et ce n’est pas parce qu’un site s’appuie sur des sources douteuses certaines fois qu’il le fait en permanence et que cela jette le discrédit sur l’ensemble de son contenu. Vous qui prétendez porter un regard critique sur le monde devriez savoir cela. D’ailleurs, le principal intérêt des articles de Conspiracy Watch que nous avons mis en lien réside moins dans ce que dit Reichstadt que dans les sources sur lesquelles il appuie ses propos, et qui sont des sources primaires, c’est à dire provenant directement des sites, mouvements et personnes critiqués.

          - Par ailleurs, on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais si vraiment vous n’avez rien à voir avec l’extrême droite, il va falloir nous expliquer pourquoi l’un des défenseurs de vos thèses à donné une conférence au "Local" de Serge Ayoub dit "batskin" (parce que dans sa jeunesse il tabassait Noirs, Arabes et "rouges" à coups de battes), haut lieu de rassemblement des néo-nazis parisiens, et pourquoi le site de ReOpen en fait la promotion :
          - http://www.reopen911.info/News/2008/09/12/le-philosophe-le-journaliste-et-le-conspirationniste/
          - http://forum.reopen911.info/p236926-12-10-2010-22-25-55.html

          Voir l’annonce sur le site du "Local" :
          - http://proxify.com/p/011110A1000100/687474703a2f2f6c656c6f63616c39322e6f7665722d626c6f672e636f6d2f61727469636c652d636f6e666572656e63652d64752d6a657564692d32332d73657074656d6272652d323031302d35373335363434302e68746d6c

          Il va aussi falloir nous expliquer pourquoi le site de Reopen a des liens vers Questions critiques ou Mondialisation.ca :
          - http://www.reopen911.info/liens.html

          Ou encore pourquoi on trouve sur le site un article de Meyssan faisant la promotion de Soral et Dieudonné :
          - http://www.reopen911.info/11-septembre/%C2%AB-retrouver-l%E2%80%99esprit-critique-%C2%BB-thierry-meyssan-s%E2%80%99explique/

          Plusieurs topics du forum font aussi référence à Soral, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça ne brille pas par l’esprit critique :
          - http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=14483
          - http://forum.reopen911.info/viewtopic.php?id=13879

          - Enfin, inutile de nous faire la leçon sur Daniel Leconte en nous renvoyant à CQFD et Acrimed : notre collectif est notamment composé de militants de la critique des médias et des médias libres.

  • Le 5 février 2011 à 20h18, par Zorg

    @ Marie-Anne Boutoleau

    Bonjour,

    Vous avez écrit : "Jusqu’à preuve du contraire, les théories remettant en cause la version officielle des attentats du 11 septembre sont au moins aussi critiquables et peu sérieuses que cette version officielle elle-même, voir plus."

    Vous admettez donc la version officielle des attentats du 11 septembre est critiquable et peu sérieuse. Sur ce point, je vous rejoins.

    Cependant, il me semble que vous relativisez cet avis en écrivant que les théories remettant en cause cette version officielle seraient encore plus critiquables et moins sérieuses que celle-ci... Sur ce point, nos avis divergent.

    Remettre en cause la thèse officielle implique t-il pour autant adhérer à une quelconque explication alternative ? Ne peut-on pas s’interroger sur certains points troublants sans pour autant s’aventurer à proposer des scénarios explicatifs ?

    Peut-on douter de cette thèse officielle sans être taxé de "conspirationnisme" ?

    Vous-même avez écrit que "la position qui consiste à voir des complots partout est tout aussi stupide que celle qui consiste à n’en voir nulle part" : donc vous reconnaissez bien que des complots existent !

    Vous définiriez-vous comme une "complotiste" ou "conspirationniste" pour autant ?

    • Le 17 février 2011 à 12h34, par Marie-Anne Boutoleau

      @ Zorg :

      "Remettre en cause la thèse officielle implique t-il pour autant adhérer à une quelconque explication alternative ? Ne peut-on pas s’interroger sur certains points troublants sans pour autant s’aventurer à proposer des scénarios explicatifs ?"

      > Sauf qu’en réalité, vous faites un peu plus que vous interroger. Il y a d’ailleurs des analyses qui démontent votre propagande, qui n’a rien à envier à celle des officiels américains : par exemple le film Screw Loose Change, qui démonte Loose Change (film qui d’ailleurs se base sur les thèses et documents diffuser par le journal d’extrême droite American Free Press).

      Voir aussi ce témoignage concernant vos méthodes d’"enquête" : http://www.conspiracywatch.info/Le-temoignage-d-un-ex-Truther_a446.html

      "Vous-même avez écrit que "la position qui consiste à voir des complots partout est tout aussi stupide que celle qui consiste à n’en voir nulle part" : donc vous reconnaissez bien que des complots existent ! Vous définiriez-vous comme une "complotiste" ou "conspirationniste" pour autant ?"

      > Rien à voir. Les complots dont je parlais sont ceux qui sont avérés historiquement, au sens où les historiens ont pu faire de vraies recherches dessus en se basant sur des archives et documents authentifiés. Rien de tel n’a encore pu être mené pour le 11 septembre, quelque soit le bout par lequel on prenne la question.

  • Le 7 février 2011 à 01h23, par Melondream

    Bravo,

    Je viens de lire votre article, et je tiens à vous féliciter pour cette fabuleuse ouverture d’esprit, cette attitude à vous surpasser, afin de s’écarter des stéréotypes...

    Bravo aussi aux commentateurs tous aussi érudits en matière d’économie et tous donneurs de leçon.

    Cette ouverture d’esprit, ne se resumant qu’à des clivages gauches droites, seul consensus autorisé par la pensée globale...

    J’étais dans la foule en ayant répondu présent, croyant que ce mouvement était sain... J’ai failli me faire interpeller, alors que j’étais pacifiste... Et vous m’avez déçu..

    Vous généralisez sur ce que vous appelez (fort mal à propos), les conspiriationnistes, leur donnant une image pas très glorieuse...

    Si vous trouvez que ce système est si parfait, pourquoi manifester devant l’automobile club ?

    J’aimerais tant partager vos opinions, penser que tel ou tel parti est mauvais ou bon selon ses orientations politiques et ses frequentations.. Ce serait si simple et le monde serait merveilleux...

    Votre manière de catégoriser et de généraliser me fait horriblement froid dans le dos... Ce n’est pas parce que, nombre de personnes ne croient pas aux versions officielles qu’elles sont d’extrème droite, loin de là... Certes certains sites, movements, et courants de pensée peuvent de rapprocher de certaines ideologies pas forcément ragoutantes, mais de la à généraliser... Douter, c’est etre d’extreme droite ?

    Ce genre d’Amalgame fait preuve d’une fermeture totale ... Vous refusez toute critique du système, alors je vous pose des questions, et j’espere que votre réponse pourra m’éclairer sur les questions que je me pose et pourra me rassurer sur le fait qu’une consipration d’élites n’existe pas, cela me rassurerait...

    - Le 11 septembre : croyez-vous à la version officielle ?
    - La gurerre en Afghnistan, en irak ? Avez vous une véritable explication ?
    - La loi de modernité des finances (pour en revenir à un probleme francais), responsable de notre endettement promulguée sous gouvernement pompidou, ancien salarié de chez rotschild, quel était le réel intérêt pour la France ?
    - Le carlyl Groupe, ou des membres de la famille d’un grand elu officient, n’existe pas ?
    - La crf, trilaterale et Bildberger à quoi servent-ils ?
    - Pourquoi depuis l’invasion Américaine, l’heroine connait un bon fulgurant dans le monde et ou l’afghanistan est redevenue leader (voir rapport de l’onu) ?
    - Quid de la P.A.C (politique agricole commune), des milliards d’affamés ??

    Si vous arrivez çà éclairer mon esprit sur toutes ces questions, tout en restant dans votre ligne de conduite, politiquement correcte, je vous féliciterais.

    Par ailleurs, je tiens à vous préciser (au cas où ne sait on jamais), que je n’appartiens à aucune religion (même si j ai du sang juif et chretien), à aucun mouvement politique...

    Concernant votre manifestation, au lieu d’essayer d’imposer votre vision de choses, je l’ai vu comme un fabuleux mouvement de prostetation contre les élites et personnalités qui se réunissent en secret à l’insue du peuple..

    Vous avez informés les gens du lieu de ce rendez-vous, que vous soyez d’accord ou non, chacun est libre d’y assister, ou pas... Pour ma part, j’y serais et ce même sans votre consentement... en évitant bien sûr de m’affronter (je suis un pacifiste) à vos idées politiques, et en fuyant votre mouvement/ collectif..

    Un dernier mot concernant votre avis sur le mouvement Zeitgeist... J’ai regardé leurs films, ai surfé sur leurs sites, rencontré des membres (si on peut dire)... Je ne fais pas partie des leurs, considérant un peu trop utopiste (ou trop en avance), leurs solutions.. Ils ont néanmoins un avantage sur vous : ils proposent une alternative... et ce n’est pas un mouvement sectaire ...

    Et vous que proposez-vous ?

    • Le 17 février 2011 à 13h33, par Fini Les Concessions


      - Le 11 septembre : croyez-vous à la version officielle ?

      - La version officielle comporte des lacunes, mais les thèses alternatives ne sont pas plus solides (voir par exemple le film Screw Loose Change qui démonte Loose Change)
      - La gurerre en Afghnistan, en irak ? Avez vous une véritable explication ?

      - Revoyez l’histoire de la colonisation et de l’impérialisme, ça se situe dans cette lignée. Pas besoin de complot pour l’expliquer. Par ailleurs, si le 11 septembre a créé un effet d’aubaine concernant le déclenchement de cette guerre, nul doute que les Etats-unis et leurs alliés auraient fini par attaquer et auraient trouvé un prétexte pour le faire. Nous vous renvoyons à ce texte d’Alternative libertaire : "Sans mobile, pas de crime. Les États-Unis sont une superpuissance qui a des dizaines d’interventions militaires à son actif depuis bientôt deux cents ans. Des prétextes montés en épingle lui suffisent d’ordinaire. Les droits des femmes en Afghanistan, la persécution de quelque minorité en Irak…Votre ami est-il assez naïf pour imaginer que la Maison-Blanche avait besoin de la destruction des tours jumelles pour déclencher une guerre de plus ou de moins ? Évidemment, non. Imaginer les dirigeants américains s’ingéniant à échafauder une telle machination pour déclencher une « simple » guerre c’est, au contraire de l’intention des conspirationnistes, les dépeindre meilleurs, ou moins cyniques, qu’ils ne sont…"

      Voir ici : http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article3234
      - La loi de modernité des finances (pour en revenir à un probleme francais), responsable de notre endettement promulguée sous gouvernement pompidou, ancien salarié de chez rotschild, quel était le réel intérêt pour la France ?

      - Cette loi n’est pas un complot mais s’inscrit dans l’histoire politique et économique du pays, et des rapports de forces qui ont rendu son acceptation possible. Sinon, l’endettement ne nous paraît pas forcément mauvais, au contraire : il peut aussi permettre de soutenir l’activité économique et de financer les services publics (voir Keynes). Et en réalité, il a explosé ces dix dernières années, mais pas à cause des dépenses, à cause des allègements fiscaux qui profitent aux plus riches et aux grandes entreprises (voir l’avant-dernier numéro de Fakir).
      - Le carlyl Groupe, ou des membres de la famille d’un grand elu officient, n’existe pas ?

      - Si, et alors ? Ou est le complot ?
      - La crf, trilaterale et Bildberger à quoi servent-ils ?

      - Ce sont des think-tank et des lieux de sociabilité des élites, qui éventuellement peuvent chercher à influer sur certaines décisions politiques via des actions de lobbying, mais qui en aucun cas ne constituent un gouvernement parallèle (voir les mécanismes de la domination expliqués plus haut).
      - Pourquoi depuis l’invasion Américaine, l’heroine connait un bon fulgurant dans le monde et ou l’afghanistan est redevenue leader (voir rapport de l’onu) ?

      - Là encore, nul complot : plutôt le résultat de la déstabilisation du pays qui a fait suite à l’invasion.
      - Quid de la P.A.C (politique agricole commune), des milliards d’affamés ??

      - La Pac est certes très critiquable, mais vous pourriez être plus précis : de quels milliards d’affamés parlez-vous ? Les exportations de produits européens en surplus à bas prix en Afrique (mais aussi une certaine forme d’aide alimentaire) nuisent à l’agriculture vivrière et donc à la capacité des populations à se nourrir, mais nul doute qu’elles auraient lieu avec ou sans Pac. Là encore, repenchez-vous sur l’histoire du colonialisme et du néo-colonialisme, notamment français. En tout cas, pas de complot là non plus.
      - Que proposez-vous ?

      - Nous avons des espoirs, des aspirations, mais pas de recette toute faite. Et où est le problème ? Voir ce texte, sur l’absurdité de votre question : http://i2d.blog-libre.net/publications/2007/07/01/4_de_la_question_quest-ce_que_vous_proposez__la_place

  • Le 7 février 2011 à 20h32

    si rien n’a jamais changé jusqu’à peu, si tout a empiré jusqu’à peu, c’est que les groupuscules pseudo-alternatifs étaient d’une inefficacité tragique

  • Le 13 février 2011 à 14h46, par communismelasoluce

    Bien parlé Zorg ! Pour une étude sérieuse sur les délires des "complotistes", voir cet ouvrage :

    http://communisme-complotisme.jimdo.com/

  • Le 16 février 2011 à 05h33, par Michel V

    Je trouve cet article intéressant car il pointe un sujet fortement d’actualité dans les milieux militants : le rassemblement, le croisement physique (et informatique) d’extrêmes politiques sur des sujets communs mais pour des raisons différentes.

    Mais il pointe uniquement, sans vraiment apporter de matière...et en amalgamant (plus dans les commentaires) sur des questions dont on a l’impression qu’elles n’ont pas été creusées "car cela ne semble pas la peine" (c’est comme ça !) Je trouve cela dommage. Cela apporte de la confusion alors que l’objet de l’article est de nous dire "attention, il y a eux qui disent ça et nous qui disons ça"...mais si ce que vous nous dites est flou (mis à part pointer des "méchants" qui le sont je pense), ...alors l’effet s’estompe. Le commentaire de Zorg à ce sujet est très intéressant, et l’on remarque qu’il s’est penché sur ces questions de complots et notamment du 11 septembre, sans partir avec ses idées toutes faites sur la question.

    Que ce soit dans nos médias de masse ou souvent chez les "libertaires ou anarchistes" on retrouve le même amalgame sur le fait d’émettre des doutes construits sur une version des faits et la conspiration ou la théorie du complot...Les deux semblant ne pas arriver (volontairement ?) à "se mettre à table" sur ces questions sans idées préconçues. Ce n’est sûrement pas pour les mêmes raisons qu’ils se rejoignent sur cette question...tout comme croiser des fafs devant l’automobile club. Soyons prudents.

  • Le 6 avril 2011 à 11h07, par CQFD

    Les commentaires sur cet article sont fermés. Le Chien rouge a validé des pours, des contres, des autres, et puis il a eu envie de décoller de l’ordinateur. Pour plus d’explications, voir le Faux-amis de CQFD n°88 (avril 2011) : les déversoirs électroniques.

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts