CQFD

Définitivement dessillé


paru dans CQFD n°162 (février 2018), rubrique , par Sébastien Fontenelle
mis en ligne le 13/03/2018

J’ai longtemps cru que tous ces trucs sur « l’antisémitisme musulman » que je lisais et oyais dans la presse et les médias mainstream étaient salement exagérés – voire même, de la manière dont ils étaient exprimés : complètement islamophobes.

Mea culpa : je m’avais trompé. Et pis encore : j’ai mis du temps à réaliser que j’étais de longue date englué dans une bien-pensance qui me faisait improprement considérer que non, Raymond, pour ce que j’en sachions, les muslims ne sont pas du tout plus antisémites que, disons, les cathos – c’était quand, déjà, rappelle-moi, que le Vatican a définitivement renoncé à son oraison « pro perfidis Judaeis » ?

Mais là, ayé : les dernières semaines m’ont définitivement dessillé.

Ç’a commencé avec l’annonce que le fameux éditeur mahométan Mohammed Gallimard, qui a déjà fait entrer Drieu La Rochelle dans sa bibliothèque de la Pléiade, voulait republier – trois ans après que Youssouf Laffont a quant à lui réédité, dans sa collection « Bouquins », les abjects Décombres de Rebatet – les plus dégueulasses pamphlets de Céline : là, j’ai commencé à me dire que si les mecs en étaient là, ça allait effectivement devenir très compliqué de les défendre contre les procès en infamie qui leur sont régulièrement faits.

Et ce matin, vers l’heure où blanchit Le Figaro : je découvre que la ministre de la Culture Fatima Nyssen justifie l’inscription, au registre des « commémorations nationales » pour 2018 1, du 150 e anniversaire de la naissance de Charles Maurras [1] ?, théoricien de l’antisémitisme d’État, présenté pour l’occasion comme une « figure controversée » et un « polémiste redouté » – tant que tu y es, vas-y : explique-nous que Philippe Henriot était dans le pire des cas un causeur un peu emporté.

Je te le dis donc un peu nettement, faudra plus du tout compter sur moi pour contester qu’anéfé, aujourd’hui, « l’antisémitisme est du côté des musulmans » : tu vois pas qu’un de ces vauriens se mette en tête un de ces matins de fêter Brasillach ?


Notes


[1Finalement, le nom de Maurras a été retiré de cette liste. Restent quelques questions sans réponses, du style : comment, pourquoi, et par qui la célébration républicaine de cet immonde personnage a-t-elle pu être sérieusement envisagée



Ce forum est fermé (le Chien rouge est parti gambader)

Par Sébastien Fontenelle


Dans le même numéro


1 | 2

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts