CQFD

Au sommaire du 132, numéro spécial 24 pages


paru dans CQFD n°132 (mai 2015), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 07/05/2015 - commentaires

En kiosque à partir du jeudi 07 mai.

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

CQFD parle dans le poste radio au cours de l’émission "Presse Libérée" tous les deuxièmes mardis du mois de 11h30 à 13h en direct sur Radio Galère, rediffusé tous les deuxièmes vendredis du mois de 12h30 à 14h sur Radio Zinzine..

En Une : "Diyarbakir, Newroz 2015". Photo de Yann Renoult.

Supplément reportages : Impressions du Kurdistan

Les Kurdes ont toujours été pris en étau entre les différentes puissances régionales – ottomane, perse et arabe – et les intérêts occidentaux. Écartelés entre plusieurs entités nationales lors du partage du Moyen-Orient par la France et la Grande-Bretagne (accords secrets de Sykes-Picot) après la Première Guerre mondiale et la non-ratification du traité de Sèvres par la jeune Turquie en 1920, ils ont été à la fois assignés à choisir un camp et soupçonnés de traîtrise par les nouveaux États-nations qui leur imposaient leur joug. Ils furent les laissés-pour-compte des luttes anticoloniales. L’historien du Moyen-Orient Maxime Rodinson donnait l’explication de cet oubli, voire de ce mépris  : « C’est simplement que les Kurdes ont eu le tort ou le malheur d’avoir à revendiquer leur indépendance de décision à l’encontre (entre autres) de deux nations qui, elles-mêmes, revendiquaient des droits analogues et étaient, de ce fait, soutenues par la gauche mondiale. D’abord, dans le passé récent, contre une Turquie nationaliste que les puissances impérialistes d’Occident voulaient asservir et que l’évolution de sa politique intérieure n’avait pas encore rendue antipathique à cette gauche. Ensuite et surtout, contre les Arabes d’Irak (et de Syrie), alors que le peuple arabe dans son ensemble apparaissait comme une victime de choix des mêmes impérialistes et le chef de file de la lutte contre eux. Les Kurdes, en quelque sorte, seraient donc les opprimés des opprimés. [1] » Cependant, ce qui se joue aujourd’hui au Rojava syrien et au Kurdistan nord (« Bakur », côté turc) ressemble moins à une lutte nationale qu’à une révolution sur des bases d’auto-organisation qui dépasse largement la simple carte identitaire kurde. Accompagnant une petite délégation, et grâce à un excellent traducteur, CQFD s’est rendu dans le sud-est du territoire turc à la rencontre d’une société kurde intensément politisée… et à la recherche de sentiments communs.

Sous le paradigme kurde > Reportage au Kurdistan, en sept épisodes, des envoyés spéciaux de CQFD. Rencontres, discussions, surprises...

Syrie : Game of Kurdes > La guerre civile en Syrie a permis l’affirmation de l’autonomie politique des Kurdes du Rojava, sans pour autant demander leur partition territoriale. Accusés d’avoir pris les patins du régime, ils ont surtout pu jouer leur propre carte, sans doute pour la première fois de leur longue histoire.

Deux voyageurs à travers le Kurdistan rebelle : Mission « sous-vêtements pour Kobané » > Votre mission, si vous l’acceptez  : emporter, depuis la France, une valise contenant une paire de chaussures et des sous-vêtements pur coton pour les camarades combattantes de Kobanê. Appelez au numéro de téléphone qu’on vous a donné lorsque vous serez sur place. Allez, ok, c’est une mission pour nous  !

Par Yann Renoult. {JPEG}

Les articles

Loi de santé : Poussée de fièvre chez les carabins > Pas contents, les médecins, ces derniers mois. Cible de leur colère : l’instauration du tiers payant généralisé. Vendu comme un progrès social, le dispositif pourrait bien entériner la privatisation de la santé. Petite enquête sur cette grève de « nantis ».

News from Grande-Bretagne > La santé dans le viseur suivi de Leader’s Group : la murge à cinquante mille boules.

Violences policières : Quand la BAC frappe et dérape. Une enquête du Nouveau Jour J > « Oui, Nancy est confrontée à des problèmes de violence. Dans L’Est Républicain, le maire Laurent Hénart (UDI) jure que le sujet est au cœur de ses préoccupations. » À force de voir pulluler des unes sur l’incivilité et l’insécurité, difficile pour le pékin moyen de penser que la police elle-même est parfois à l’origine de violences. Et pourtant…

BAC de Marseille : encore une mort « accidentelle » > Il y a un an le jeune Morad Touat, 16 ans, mourait des suites d’une interpellation policière à Font-Vert, quartiers nord de Marseille. Comme de coutume, le policier à l’origine de la chute a été blanchi. De leur côté, famille et soutien ne lâchent pas l’affaire.

Déchets nucléaires : Pourvu que ça Bure pas  ! > Des champs verts et gris à perte de vue. L’Andra, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, y a vu l’endroit idéal pour construire le centre d’enfouissement des déchets les plus dangereux de notre chère industrie nucléaire.

Argentine : La sale blague du gaz de schiste > Vaca Muerta, un territoire grand comme la Belgique situé au sud de l’Argentine, recélerait une des plus importantes réserves de pétrole et de gaz de schiste du sous-continent. Depuis 2013, la compagnie pétrolière nationale YPF, épaulée par Chevron et Total (entre autres), exploite ces gisements. Au menu  : pollution, misère sociale et spoliation de terres. Reportage.

Bédé : « L’extermination des chiens a été la “répétition générale” de celle des Arméniens » > CQFD est allé à la rencontre de l’ami Thomas Azuélos, illustrateur bien connu de nos lecteurs, pour parler de son dernier travail, Le Fantôme arménien, co-réalisé avec Laure Marchand et Guillaume Perrier.

Fiction : Game of thrones, fantasy et révolution > Intrigues politiques, trahisons, dilemmes shakespeariens, rebondissements sanglants, la série Games of Thrones tient en haleine des millions de spectateurs depuis cinq saisons, qui se plongent avec délectation dans l’univers fantastique imaginé par l’écrivain américain George R. R. Martin. L’historien William Blanc revient sur un genre plus subversif qu’il n’y paraît.

Tribune : Imprimer Marx pour 184 euros par mois > Quoi de commun entre David Graeber, Raoul Vaneigem, le collectif Mauvaise Troupe et Norbert Trenkle ? Ce sont de brillants penseurs et activistes anticapitalistes. Mais leurs livres sont imprimés dans des pays où la main-d’œuvre est moins onéreuse.

Vie du rail : SNCF : Garantie Ponctualité > Un rapport pointe l’insécurité dans les trains en Provence. Le délitement du réseau ferroviaire français, en raison des trains de privatisations, résulte surtout d’une série d’économies de bouts de chandelle. Un récit au bord de la catastrophe à bord d’un train piloté par SUD Rail…

Les chroniques

Chroniques du monde laboratoire : La vie en mode binaire > Le big data est la mise en équation de tout afin de pouvoir « prédire » le réel avant même qu’il advienne. Et le terrain de jeux est gigantesque...

Mais qu’est-ce qu’on va faire de… Jean-Jacques Urvoas ? > Député quimpérois, Urvoas, les grandes oreilles du PS, résume à lui seul l’art de la politique sécuritaire du Parti socialiste. Plus fin qu’un Alain Bauer, ami personnel de Manuel Valls, mais trop bourrin. Lui, c’est tout en contrôle.

Je vous écris de l’usine : Parti sans laisser d’adresse > Donc, previously, comme diraient nos top-managers, dans l’épisode du mois dernier je vous racontais que la CFDT de ma boîte avait traîné un représentant de la CFTC, de ma boîte itou, devant le tribunal d’instance, pour de sombres histoires de représentativité.

Queen Kong : Ne me plains pas, je m’en charge > Asseoir sa domination en faisant mine de déceler une souffrance chez le dominé, maquiller sa position dominante sous une fausse compassion...

Livres : Emilio Lussu : un homme contre > Les éditions de La Fosse aux Ours ont publié en 2014 deux livres essentiels, La Chaîne (L’évasion de Lipari) et Le Sanglier du diable, pour comprendre la personnalité hors norme du Sarde Emilio Lussu, homme politique antifasciste et écrivain.

Ma cabane pas au Canada : La révolution au village > Dans le Sud-Est, le démantèlement du service public postal bat son plein. Sauf qu’à Saint-Paul-lez-Durance, la résistance s’organise, depuis le 20 février dernier, autour de personnages hauts en couleur. Reportage au cœur d’un village gaulois dans toute sa splendeur.

Le pdf de la Une

La une du n°132 à télécharger et à afficher partout près de chez vous (et même chez vous si vous le voulez) !

PDF - 2.5 Mo
La Une du n°132

Notes


[1Préface à l’ouvrage collectif dirigé par Gérard Chaliand, Les Kurdes et le Kurdistan, éd. Maspero, 1978.



3 commentaire(s)
  • Le 13 mai 2015 à 19h46 -

    Excellent numéro ! Bravo à toute l’équipe et spécialement aux reporters au Kurdistan et les autres aussi. Il faudrait que votre journal soit plus et mieux connu !

    Bises et continuez ! Bonne route !

    Un lecteur fidèle depuis peu mais fidèle pour longtemps.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai 2015 à 12h16, par Col Porteur. -

      CQFD sera au Festival Toukouleur ce vendredi 22 mai 2015 à Luminy ( Marseille). Ne pouvant être à Meymac , Montpellier, Thorens Glières le même week end, nous signalons à nos lecteurs qu’on nous trouve désormais à La Dérive et au Petit Boulogne à Saint-Etienne.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2015 à 17h27, par Yom -

    Merci, shoukran ktir ! J’ai vécu en Syrie et m’intéresse beaucoup à la région, et je dois dire que le reportage que je viens de finir de lire est de qualité, merci, ça fait du bien encore une fois, à l’heure où l’analyse pêche, et le recul et la véritable information aussi ! Bravo , franchement, continuez, je ne regrette en rien mon abonnement, juste de ne pouvoir le diffuser que peu, étant à l’étranger ! On Top Non Stop qui disaient !... Alles gute ! Guillaume

    Répondre à ce message

Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2 | 3 | 4

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts