CQFD

Zéro sur l’échelle de Proglio


paru dans CQFD n°89 (mai 2011), rubrique , par François Maliet
mis en ligne le 20/06/2011 - commentaires

Est-ce une conséquence de la catastrophe nucléaire de Fukushima ? On ne sait. Mais, dernièrement, les scientifiques ont revu à la hausse la surface de l’Hexagone qui pourrait contracter un parkinson tellurique. Six communes sur dix, contre 14 % précédemment, sont situées en zone sismique à compter du 1er mai. « Une nouvelle carte du zonage sismique français a été élaborée. Issue des avancées de la connaissance scientifique en sismologie depuis vingt ans, elle contribuera à améliorer la prévention de ce risque pour un plus grand nombre de personnes », a déclaré le ministère de l’Écologie. La preuve est faite, encore une fois, que nos dirigeants s’occupent de tout.

De tout, mais pas de l’essentiel : la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), l’une des plus anciennes en exploitation, est située sur une zone sismique. Du fait de son âge, trente-quatre ans, et de sa situation géographique, même les pouvoirs publics locaux – conseil municipal de Strasbourg, région Franche-Comté – demandent sa fermeture. Mais Henri Proglio, patron d’EDF, avançait le 16 mars dernier sur RTL : « C’est comme si vous disiez que les immeubles parisiens qui ont plus de vingt ans doivent être détruits. » Non, mais, qu’est-ce que tu veux répondre à ça ?



Ajouter un commentaire

Par François Maliet


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts