CQFD

Au sommaire du n°88


paru dans CQFD n°88 (avril 2011), rubrique
mis en ligne le 15/04/2011 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

« On vous l’avait bien dit ! » > Édito

« De l’international au tribunal » > Ça brûle !

« Cameroun République Banania » > Dossier. C’est une guerre totalement absente des manuels d’histoire. Une guerre terrible, menée par l’Armée française au Cameroun, de 1948 à 1971, pour mater les indépendantistes. Une guerre fondatrice, qui permet de comprendre les piliers du néocolonialisme français en Afrique, aujourd’hui encore. Pendant six ans, trois journalistes, Thomas Deltombe, Manuel Domergue et Jacob Tatsitsa ont recueilli des centaines de témoignages et fouillé dans les archives, en France et au Cameroun. Le résultat : Kamerun !, la guerre cachée aux origines de la Françafrique. Thomas Deltombe répond aux questions de CQFD.

« Le musée du réac irrite » > D’inspiration sarkozyenne, le musée des Français de souche, pardon, la « Maison de l’Histoire de France », devrait ravir l’aboyeur identitaire Guéant. Mais beaucoup moins les historiens et le personnel des Archives où l’établissement prendra ses aises.

« Le Rafale fait sa pub » > Chronique À l’arrach’.

« L’ADN sans-gêne » > À propos de divers procès pour refus de prélèvement d’ADN

« Notre petite dictature » > Pour les Occidentaux, l’ex-côte française des Somalis est une base géostratégique de la mer Rouge, aux portes du Moyen-Orient et du Golfe d’Aden. Le parcours d’Abdil, flibustier puis garde républicain, y est un concentré de Françafrique. Rencontre sur place.

« Dominique must go on » > Chrnonique Rage dedans.

« La chronique judiciaire où la prison n’est pas seulement un hôpital » > Au TGI de Paris.

« Ne pas en rester là » > Takriz ! En dialecte tunisien, l’expression veut dire sans ambages « Ras les couilles ! ». Il y a plus de 600 000 visiteurs quotidiens sur cette page Facebook avec une pointe à 2 millions dans la semaine qui a suivi le départ de Ben Ali. Les « Libres », comme ils s’appellent, sont sur Internet, mais aussi dans la rue, les manifs et les émeutes. Rencontre avec Fœtus, l’un des animateurs de ce réseau.

« Les affranchis du bricolage » > Bricorama en Tunisie.

« La révolte oubliée des Burkinabés » > Comme dans les pays arabes, le peuple se soulève dans le Burkina de Blaise Compaoré, aux manettes depuis 1987. Mais les médias français s’en désintéressent. Pas assez de sang ? Une correspondante de CQFD était sur zone…

« Boum ! Quand la démocratie fait boum ! » > Si un sujet fait l’unanimité, c’est bien l’intervention militaire en Libye. On s’écharpe sur tout le reste, mais là, c’est l’union sacrée pour une « guerre juste ». Et puis, CQFD est tombé sur quelques phrases de Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, qui détonnaient dans ce chœur guerrier. Alors, nous sommes allés lui causer, histoire de respirer un peu.

« Qué fin du monde ? » > Suite au séisme, le Japon s’est déplacé de deux mètres quarante. Nous aurions pu espérer que cette catastrophe en amène certains à faire, eux aussi, un pas de côté. Mais un rapide tour d’horizon laisse à penser que les fondations des boursicoteurs et thuriféraires du nucléaire n’ont pas bougé d’un pouce.

« Les Mac Gyver de l’atome » > Concours Lépine des bricolos de la radiation.

« La famille napolitaine » > Chronique Médias : le Napoli Monitor.

« Les déversoirs électroniques » > Chronique Faux-amis.

« Les filles des 343 salopes » > Chronique les Entrailles de Mademoiselle.

« C’était un con ! » > Chronique Je vous écris de l’usine.

« Gardarem Plogoff » > Rubrique les Vieux dossiers : la lutte anti-nucléaire de Plogoff.

« Partie en cavale » > Hommage à Catherine Charles.

Courrier des lecteurs

« Vivons aujourd’hui ce que nous désirons pour demain » > Chronique Cap sur l’utopie !

« Pendaison, mode d’emploi » > Chronique rurale.

« Les petites maisons dans les cartons » > Ce n’est pas simple de s’organiser pour construire un habitat collectif intégrant la protection de l’environnement. Surtout quand le voisinage vous accueille à coups de référés au tribunal. Alors si, en plus, les oiseaux s’en mêlent…

« Plus fausse la vie ! » > La télé ou la vie ! À Marseille, la possible ouverture d’un bar « Le Mistral » dans l’historique quartier du Panier, dont s’inspirent les décors de la série télévisée « Plus belle la vie », fait grincer des dents. On parle d’emprise mercantile du feuilleton à succès. Vivra-t-on bientôt ici dans un décor de cinéma ? Ou la réalité locale dépassera-t-elle encore et toujours la fiction ?



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts