CQFD

Mobilisation écolo en Bretagne

À Landivisiau, ça gaze aussi très bien


paru dans CQFD n°174 (mars 2019), par Michel
mis en ligne le 24/05/2019 - commentaires

Fin 2018, près de Landivisiau (Finistère), lorsqu’il a été officiellement annoncé, pour la énième fois, que les travaux de la future centrale à gaz (lire « Gaz à tous les étages », CQFD n° 161) débuteraient bientôt, personne ne s’est alarmé plus que ça. Mais fin janvier, deux ouvriers et une pelleteuse sont apparus sur le site (surveillé depuis l’automne jour et nuit par des vigiles). Branle-bas de combat chez les opposants, qui appellent à bloquer le chantier fissa.

C’est l’entame de rendez-vous quotidiens, rassemblant chaque matin de 20 à 70 personnes. Au début, il suffit de pénétrer les lieux pour arrêter la pelleteuse. Simultanément, des plaintes sont déposées contre la destruction de l’habitat du fameux escargot de Quimper (responsable de l’annulation de plusieurs projets locaux – Super U, centre d’entraînement du Stade brestois), repéré sur le site. Pas assez de monde pour tenir un blocage continu, mais les travaux prennent un peu de retard. Mi-février, en une nuit, le site est bouclé avec des barrières. Il est réoccupé le soir, mais dès le lendemain, vigiles et gendarmes sont déployés en plus grand nombre.

Samedi 23 février, l’appel à manifester est relayé par diverses assemblées de Gilets jaunes. Mille personnes rejoignent le cortège carnavalesque. Les gendarmes sont débordés et une partie des grilles se retrouve au sol. De retour au centre-ville, les gendarmes procèdent à une arrestation : mêlée sous les gaz, puis rassemblement devant le commissariat. Entre recours juridiques et blocages à venir, avec une nouvelle manif le 16 mars, les prochains mois risquent d’être animés.

Michel


Ajouter un commentaire

Par Michel


Dans le même numéro


1 | 2 | 3 | 4

Voir





Anciens numéros



Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts