CQFD Mensuel de critique et d'expérimentation sociales, en kiosque le premier vendredi du mois (4 €)

Dans son livre La sexualité en prison de femmes, la sociologue Myriam Joël lève le voile sur un univers carcéral au féminin où le sexisme règne en maître.


Le collectif national des précaires de l’Enseignement supérieur et de la recherche a été fondé en 2016. Regroupant plus de vingt collectifs locaux autonomes dans toute la France, il dénonce la précarisation en cours dans les universités, l’obsession de la rentabilité et les jeux de pouvoir systémiques. Discussion collective avec des doctorants en lutte de Paris 1, Paris 8 et Aix-Marseille.Et attention, ils sont chauds comme des baraques à frites. Résistance doctorale !


Jean-Pierre Levaray, qui nous a conté pendant de nombreuses années ses aventures à l’usine, est normand. C’est donc en régional de l’étape qu’il va nous parler du port du Havre et de ses dockers rebelles. Choses vues et entendues.


Cette humiliation vécue au quotidien par les habitants et habitantes des quartiers populaires face à la police a trouvé une médiatisation inattendue avec l’ « affaire Théo ». Retour sur un mois de colère et de luttes dans tout l’Hexagone.


Autonomes et ingérables, les Gilets jaunes ont toujours tenu à distance partis politiques et syndicats. Jusqu’au début février où, à la faveur d’une grève générale, leurs troupes ont frayé avec des syndicalistes. Détails du moment à Perpignan.


Un regard sur l’AG des AG
Cindy, je t’écris de Commercy

paru dans CQFD n°174 (mars 2019), par Pierre Souchon

Les 26 et 27 janvier derniers, plus de 300 Gilets jaunes venus de toute la France se sont réunis à Commercy (Meuse) pour une « assemblée des assemblées ». De nombreux groupes locaux avaient envoyé des délégués participer à cette tentative de coordonner le mouvement de manière démocratique, à la mode communaliste, depuis la base. L’aminche Pierre Souchon y était. Mais contrairement à pas mal de camarades, il n’en est pas revenu convaincu. Paroles, paroles, paroles ?



Dossier « Un peu de l’âme des bistrots »
D’une gargotte athénienne

paru dans CQFD n°148 (novembre 2016), par Un ex-tavernier

Longtemps, Babis alias « Kostas », a tenu une taverne souterraine dans le quartier de Gazi à Athènes. Il évoque ici ce lieu qui « réalisait la fusion entre le passé et le présent ». La parole est à l’ex-tavernier.


Fin novembre 2016, le collectif Thomas Bouloù, originaire de Brest était depassage à Manifesten, célèbre lieu alternatif de Marseille, pour échanger sur les pratiques trop méconnues de contraception masculine.



En couverture : « Pas de fumée sans femmes » (illustré par Marine Summercity).

Quelques articles seront mis en ligne au cours de l’été. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre kiosquier ou de vous abonner...

Actualités

La solidarité bloquée à quai – (...)

JPEG



De l’art d’annoncer à quatre euros un journal qui en vaut cinq...





@CQFDjournal sur Twitter CQFD Mensuel sur Facebook @CQFD sur SeenThis
S'abonner au journal papier par carte bancaire
Articles en ligne à prix libre

Don Paypal






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts ø Affichage classique