CQFD

Ça brûle !

Quand Chien rouge rencontre Chien jaune


paru dans CQFD n°172 (janvier 2019), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par
mis en ligne le 04/01/2019 - commentaires

***

Il a beau être internationaliste, le Chien rouge a du mal avec les couleurs, t’as vu. Politiquement parlant, en tout cas. Pour lui il n’y en a qu’une, qui se décline en diverses nuances : vermillon, sanglant, écarlate, cerise, Beaujolais... Borné des couleurs, qu’il est. Daltonien, quoi. Le noir, à la limite, il peut accepter, mais seulement s’il y a connotation anar ou symbole pirate pour l’accompagner.

Mais tout a changé le 1er décembre dernier. Ce jour-là, le red dog en chef est sorti se dégourdir les gambettes et flairer l’air du temps, dégoûté des miasmes toxiques du local et de ses occupants avinés. Sur la Canebière, surprise, il y avait une manif, mêlant Gilets jaunes et dégoûtés de l’ère Gaudin. Il a commencé à galoper de-ci de-là, un peu étonné de l’ambiance émeutière. Des barricades mastoc, des feux de joie, une voiture de flics qui crame devant le comico de Noailles. « Ma parole, c’est le zbeul final ou bien ?  », qu’il s’est enquis en jappant, ravi.

Des frissons de joie ont fusé dans son corps de cabot. Enfin, ça y était : l’insurrection ! Dès lors, il n’a cessé de courir de barricade en barricade, langue pendante et coussinets aiguisés. D’aucuns racontent qu’il aurait lancé un os de belle taille sur les condés en gueulant «  fils d’homme !  », ce que l’on ne peut confirmer pour des raisons évidentes de sécurité. Quoiqu’il en soit : il était à bloc, plus motivé qu’un bichon frisé au salon de la bouclette.

En fin d’émeute, il a filé sur le côté pour reprendre son souffle. Là, il y avait un alter ego canin vêtu d’un gilet jaune, délicatement enfilé sur son poitrail grassouillet, avec pour inscription au marqueur noir « Rends les croquettes, affameur ». Une chienne assez âgée, du genre qui en a vu passer d’autres et distille la sagesse comme certains la gnôle. Elle s’appelait Kaïa et accompagnait son maître SDF, anciennement occupant du Marabout, squat expulsé par la Ville il y a un an [1].

Photo Émilien Bernard {JPEG}

« On vient pas du même bord à strictement parler, mais il y a moyen de s’entendre, non ? », qu’elle a demandé. Chien Rouge a pensivement zieuté les flammes qui grignotaient la rue, avant de reposer ses yeux sur sa nouvelle amie. « T’as raison ma vieille, y’a moy, même si j’ai dans les bottes des montagnes de doutes. Faut voir où ça nous mène. »

Et ils sont partis vers de nouvelles aventures, pattes-dessus patte-dessous, la truffe enthousiaste. Wouf !


Notes


[1Voir l’article « Marseille, occupy la psychiatrie », publié dans CQFD en novembre 2016, disponible en ligne.



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts