À notre centaine, Arthur !

Nous l’avions presque oublié, Claude Allègre. Ce ministre de l’Éducation nationale qui, sous Lionel Jospin, voulait « dégraisser le mammouth » – version préhistorique du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Ce scientifique qui n’est pas loin de penser que le réchauffement climatique est un complot des vendeurs de climatiseurs.

Claude Allègre a ouvertement rejoint les rangs umpiques, et a même pris la parole lors du meeting toulousain de Nicolas Sarkozy du 29 avril : « Ma simple présence ici garantit que cet homme est un démocrate total. » Total fini, même.

Voir ce « rondouillard aux sourcils en haie de thuyas » se vautrer ainsi aurait sûrement réjoui notre camarade Arthur – de son vrai blaze Henri Montant – qui aimait à épingler le Claude. Aurait réjoui, s’il n’avait bêtement cassé sa pipe voilà presque deux ans.

Arthur, tu nous entends ? Allègre a viré complètement béchamel ! Et nous, nous te dédions ce centième numéro, l’ami.

Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Paru dans CQFD n°100 (mai 2012)
Dans la rubrique Ça brûle !

Par l’équipe de CQFD
Mis en ligne le 14.05.2012