CQFD

Piiiirates !


paru dans CQFD n°139 (janvier 2016), rubrique , par l’équipe de CQFD
mis en ligne le 31/12/2015 - commentaires

« Brest même. P’tite anecdote du quartier, mon bar-tabac-presse, celui-là même où j’ai fait la demande au patron de commander CQFD il y a un an… J’interroge ce dernier sur le fait de ne point voir figurer notre mensuel avec les autres titres (Décroissance, Siné, Charlie & Co…) lorsque je viens acheter mon tabac et le Canard :

« Vous n’avez pas le mensuel CQFD ?

– Aaaah si, bien sûr ! C’est vous d’ailleurs qui me l’avez commandé ! – Ouais c’est ça, mais je ne le vois pas quand je viens, tout est parti ?

– Ah non, c’est parce que faut l’demander au patron çui-là ! Y s’fait « pirater » systématiquement !

– Pirater ?

– Ben oui, volé quoi ! Alors on le trouve que si on me le demande ! »

Il ouvre une p’tite caisse en métal sur pattes, vieux présentoir du Télégramme des années 1980 qui se trouve cachée derrière son comptoir, et sort quatre exemplaires de CQFD

« Pas pratique pour que ce journal obtienne de nouveaux lecteurs qui ne sont pas tous forcément des « voleurs » !

– Ben oui, mais je n’ai pas le choix, j’me l’fait carotter tout l’temps ! Vous l’prenez ?

– Ben non, du coup comme je ne le voyais pas, je me suis abonné ! Mais cela m’arrive de l’prendre pour l’offrir ! Maintenant je saurai, bonne journ’ ! »

Voilà le courrier reçu de notre camarade Bruno, du Ponant.

Alors, chers lecteurs et lectrices pirates, chapardez CQFD si vous voulez… On n’est pas regardant, mais ça peut aussi nous rendre invisible. Alors pour le bien du Chien rouge, parlez-en après tout autour de vous ! Car il n’y a pas de meilleur pub que celles de nos lecteurs. Et le bouche-à-oreille… c’est si sensuel.

GIF



Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts