CQFD

Cap sur l’utopie

« Il faut mettre le terme aux maîtres » (Desproges)


paru dans CQFD n°134 (juillet-août 2015), par Noël Godin
mis en ligne le 09/03/2018 - commentaires

Une tripotée de livres séditieux régalants pour nos dérives d’été.

Désobéir d’Henry David Thoreau (Aden). Une anthologie fort bien foutue des textes directement pamphlétaires de l’ermite mutin. À compléter par les éperonnants hymnes à l’insoumission du Passager clandestin  : Désobéir au colonialisme, Désobéir pour l’eau, Désobéir pour les animaux, qui peuvent être glissés dans des chaussettes. Et par le précieux Désobéissances libertaires (Nada), un appel à une alternative qualitative au capitalisme d’André Bernard et Pierre Sommermeyer qui peut, lui, tenir dans une culotte.

Voyage dans l’île des plaisirs (Folio) du cancrelat épiscopal Fénelon qu’il serait niguedouille de planter là lorsqu’il nous entraîne dans des îles de sucre, des forêts de réglisse et des mines de saucisses où l’on festoie du matin au soir.

Le Bien commun de Noam Chomsky (Écosociété). Un condensé fortiche de la pensée critique chomskyesque se couronnant par une invitation à des actions rebelles avant tout collectives et à la multiplication des médias parallèles. À consulter à ce propos l’instructive Histoire des radios pirates de Daniel Lesueur (Camion blanc).

Lille en mai de Guy Ciancia (Passez Muscade) qui reconstitue merveilleusement le mai 68 des flibustiers lillois où régnaient la solidarité cocasse, l’inventivité dans les escarmouches, le goût des expérimentations hardies sous le parrainage de Jarry, Péret, Manchette.

L’Imaginaire de la Commune de Kristin Ross (La Fabrique) qui démontre que la Commune de Paris, ce fut beaucoup mieux que 72 jours d’insurrection insolente, que ce fut surtout la création d’un nouvel état d’esprit anti-autoritaire faisant penser à un ruisseau suivant sauvagement son propre chemin avant de devenir une rivière redoutable. Lire dans la même foulée une des plus riches, des plus claires, des plus bandantes études jamais fricassées sur la Commune de 1871 : Paris, bivouac des révolutions de Robert Tombs (Libertalia).

JPEG

La Révolte des boules de neige de Claire Judde de Larivière (Fayard). Truculent  ! Le 27 janvier 1511, le podestat de Venise gouvernant l’île de Murano est chassé par la population (des verriers, des artisans, des pêcheurs) à coups de boules de neige.

Le Réveil sonne  : première humiliation de la journée ou 144 raisons d’abolir le travail salarié (L’Insomniaque). Un vade-mecum flemmartiste signé par Blake, Darien, Topor, Stirner, Wilde, Prévert, Nietzsche, Vian, Makhno, Allais, Büchner ou Desproges.

Histoire de la gauche prolétarienne (Al Dante). Cet ouvrage collectif permet de mettre les points sur les i. Oui, bien sûr, les militants de la GP furent pigeonnés par le marxisme-léninisme le plus cruche. Mais, à leur actif, il y a de couillus raids (Fauchon  !), d’astucieux sabotages, de superbes séquestrations et d’amusants incendies de commissariats.



Ajouter un commentaire

Par Noël Godin


Dans le même numéro


1 | 2

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts