CQFD

Graphisme, famille, patrie !


paru dans CQFD n°96 (janvier 2012), rubrique , par Juliette Volcler
mis en ligne le 06/03/2012 - commentaires

Sur la couverture, une grande main, forte, au dessin saisissant – mais une main qui dit « halte », une main blanche qui se fond dans le drapeau national, la main des patriotes d’Ordre Nouveau lors d’une campagne de 1973 contre « l’immigration sauvage ». Dans Tricolores, paru aux Éditions l’Échappée, Zvonimir Novak propose « une histoire visuelle de la droite et de l’extrême droite ». De quoi changer un peu de la pléthore de Papillon, Fédération des jaunes de France, 1906bouquins ressassant l’imagerie de mai 68 ou celle des gauches qui « dominent aujourd’hui le graphisme politique » : on s’intéresse ici aux images de l’ennemi, pour rompre le « silence assourdissant » qui les entoure, pour les affronter, pour les disséquer. De quoi changer, aussi, de l’histoire exclusivement vue à travers les belles affiches : on trouve là, pêle-mêle, « tracts, papillons, vignettes, autocollants, insignes cartonnés », étiquettes de champagne, protège-cahiers, pin’s, cartes articulées, couvercles de Vache qui rit ou faux documents officiels. La collection trace une topographie précise des idéologies et des stratégies de persuasion depuis la fin du xixe siècle : agencée selon les grands courants de la pensée réactionnaire, elle en relève les codes, les références, les non-dits. Car le graphisme laisse paraître ce que les discours voudraient masquer ou ce qu’ils n’ont plus le droit de dire : on s’amuse de la vacuité mystique qui inspire les images centristes, beaucoup moins de la récupération récente par les identitaires de l’iconographie de la gauche, ou des emprunts d’une affiche de Dieudonné à celle du collaborationniste Parti Populaire Français des années 1940. On mesure l’évolution depuis la propagande à l’ancienne, qui n’hésitait pas à s’adresser aux écoliers, jusqu’à la généralisation des techniques publicitaires appliquées, avec plus ou moins de finesse, à la politique. Mais plus encore, on prend la mesure de l’affirmation actuelle d’un militantisme par la confusion, qu’il devient essentiel de savoir décrypter et contrer.

Zvonimir Novak, Tricolores, une histoire visuelle de la droite et de l’extrême droite, Éditions L’Échappée, 2011. Images : DR L’Échappée.

Affiche, équipe Alain Fournier, 1943



Ajouter un commentaire

Par Juliette Volcler


Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts