CQFD Mensuel de critique et d'expérimentation sociales, en kiosque le premier vendredi du mois (4 €)

Au sommaire du n°194 (en kiosque)


paru dans CQFD n°194 (janvier 2021), rubrique , par l’équipe de CQFD, illustré par , illustré par , illustré par
mis en ligne le 02/01/2021 - commentaires

En couverture : « Cheveux blancs & colères noires » (par Julien Loïs)

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner...

Actualités d’ici & d’ailleurs

- À Marseille, un McDo devient restaurant solidaire – McDonald’s ne voulait plus d’eux : ils ont décidé de se passer de McDonald’s. Après plusieurs années de lutte pour sauver leurs emplois, les anciens salariés d’un McDo des quartiers Nord de Marseille ont transformé leur fast-food en plateforme solidaire.

- Et maintenant, le fichage des opinions – Depuis début décembre, police et gendarmerie ont le droit de ficher les opinions politiques des individus qu’elles estiment susceptibles de porter atteinte à la « sécurité publique » et à l’intégrité des « institutions de la République ». Elles peuvent également recueillir les convictions philosophiques et religieuses, ainsi que certaines données de santé.

Par Clément Buée {JPEG}

- Arbitraire administratif : après le CCIF, à qui le tour ? – Dans son décret de dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France, le gouvernement assimile la critique de certaines politiques étatiques à un encouragement au terrorisme. Généralisée, cette logique de « délit d’opinion » pourrait conduire à la fermeture administrative de nombreuses autres associations, syndicats ou partis politiques contestataires.

- Criminalisation du sauvetage en mer : bras de fer en Méditerranée – Dans un silence de mort, la Méditerranée continue de se transformer en cimetière. Alors que les candidat·es à l’exil font face à une forteresse aux portes bien gardées, les bateaux de sauvetage tentent de déjouer les entraves de l’Europe...

- Naviguer sur une mer morte : « Ces milliers de personnes secourues t’aident à tenir » – Dans Ce matin la mer est calme, Antonin Richard raconte son expérience de marin-sauveteur en Méditerranée centrale, zone privilégiée des migrations maritimes de fortune. Un témoignage puissant. Entretien.

- De plastique et d’os : cauchemar agro-industriel au Portugal – Le Portugal a autorisé en octobre 2019 l’extension de monocultures intensives sous plastique en plein milieu d’un parc naturel. Encore une fois, la défense d’intérêts financiers ouvre le champ à un désastre écologique, tout autant qu’humain : suivant le sinistre modèle andalou, cette agro-industrie prédatrice a massivement recours à une main-d’œuvre immigrée amenée à travailler et vivre dans des conditions révoltantes.

Dossier « Vieillesses rebelles »

- C’est la lutte finale ! – Hommage aux anciens et anciennes à l’insolence gouailleuse, qui refusent de jouer le rôle de garants d’un ordre établi qu’ils vomissent...

Photomontage Canicule {JPEG}

- Juliette Rennes : « Comme si la révolution ne pouvait venir que de la jeunesse... » – Sur le front des luttes sociales, l’engagement des personnes âgées ne date pas d’hier. Dans l’Amérique des années 1970 déjà, le mouvement des Gray Panthers s’opposait tant aux discriminations liées à l’âge qu’à la guerre du Vietnam. Au fil de cet entretien, la sociologue Juliette Rennes revient sur leur riche histoire, avant d’évoquer plus largement la participation des retraité·es français·es aux mobilisations sociales.

- Une Longwy de luttes : Gérard Lagorce, 73 piges en rouge et noir – C’est l’histoire d’un petit gars de Nanterre qui a connu les barricades de Mai 68 et la lutte antifranquiste avant de jeter l’ancre en Lorraine. Dès 1979, il était aux côtés des sidérurgistes qui ferraillaient contre la fermeture des hauts fourneaux. Deux décennies plus tard, il se battait encore contre les délocalisations. Aujourd’hui, Gérard Lagorce reste un des piliers de la CGT du bassin de Longwy. Portrait.

- Wilfrid Lupano, scénariste des Vieux Fourneaux : « Je ne serais pas surpris qu’Edgar Morin soit fiché S » – Trois potes d’au moins 70 berges, de vieilles histoires de combats syndicaux, des tentatives de sabotage et un collectif militant dénommé Ni Yeux Ni Maître... Dans leur série BD Les Vieux Fourneaux, le scénariste Wilfrid Lupano et le dessinateur Paul Cauuet se penchent avec une bonne dose d’humour grinçant sur une vieillesse qui n’a pas dit son dernier mot... Le sixième tome, L’Oreille bouchée, est paru en novembre : l’occasion de revenir, en compagnie de Lupano, sur son travail et le regard qu’il porte sur les anciens en lutte.

- Violences policières : des nouvelles de Geneviève Legay – Grièvement blessée par un policier lors d’une manifestation à Nice en mars 2019, Geneviève Legay va mieux. À 74 ans, la militante d’Attac garde toutefois de lourdes séquelles de ses blessures. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à manifester. Rencontre téléphonique.

- Les cheveux blancs n’immunisent pas contre la matraque – Au-delà de l’emblématique Geneviève Legay, les manifestants les plus âgés n’ont pas été épargnés par la brutale dérive du maintien de l’ordre qui s’est cristallisée pendant le mouvement des Gilets jaunes. Cette « stratégie de la peur » videra-t-elle les rues des vieux protestataires ?

- « On ne vit pas que pour soi » : portrait d’une militante par la joie – La légende dit que le jour de sa naissance elle a débarqué le poing levé, chantant « La Semaine sanglante » avec dans l’autre main un drapeau anarchiste. Intox ? Dur à dire. Ce qui est sûr, par contre, c’est que l’amie Françoise, bientôt 63 printemps, est un joyeux pilier du Marseille militant. Elle est de toutes les luttes, des Gilets jaunes aux collectifs aidant les jeunes migrants en galère. Et quand la flicaille la malmène, elle ne se laisse pas faire, quitte à rameuter l’IGPN. Portrait.

- Refuser l’Ehpad – Nombre de résidents de maisons de retraite n’ont pas choisi d’y entrer : cette décision fut surtout celle de leurs proches ou des professionnels de santé. Rencontrés dans le Périgord, Jean et Esther résistent encore à la pression sociale. Un refus qui se conçoit : entre libertés restreintes à cause du Covid et recours massif aux psychotropes, ces établissements prennent parfois l’allure d’institutions totales.

- Quand les anciens résistent à la psychose Covid – Depuis le début de la crise sanitaire, les personnes âgées sont censées, plus que les autres, ne plus sortir de chez elles et réduire leurs contacts au maximum. Mais leur a-t-on seulement demandé si elles étaient d’accord pour être ainsi « protégées » ? Paroles, réflexions, impressions et remèdes maison de quelques têtes blanches plutôt agacées.

- Brigitte Fontaine : « Du temps où j’étais vieille » – Depuis les années 1960, elle n’a cessé de multiplier les flamboyantes capes et incarnations : chanteuse, actrice, poétesse, reine du Mardi gras, impératrice des zazous, brûleuse de Dieu, romancière azimutée, poudre à canon médiatique… Sans âge, sans barrière, sans pincettes, Brigitte Fontaine continue d’entrechoquer ses fantaisies contre les murs du présent. Rencontre téléphonique avec une dame riant à la gueule du temps.

Les chroniques

- Je vous écris de l ’Ehpad (épisode 3) : « Bonjour Claudie, vous aimez le rap ? » – Troisième épisode de la chronique de Denis L., qui nous livre chaque mois un récit sensible de son quotidien d’auxiliaire de vie dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) public.

- Valéry Giscard d’Estaing (1926-2020) – En octobre 2013, Patrick Watkins et Jean-Pierre Le Nestour lançaient une nouvelle rubrique dans CQFD, histoire de régler leur compte post-mortem à tous « les ennemis du peuple, de la raison et de la vie », désormais « tous égaux du point de vue des asticots ». La chronique « Viva la muerte ! » mourut elle-même l’année suivante, mais nous avons décidé de la ressusciter ici, à l’occasion du trépas d’un président français qui avait déjà connu une petite mort politique en 1981. À l’époque, ce n’était encore qu’un « Au revoir »… À présent, c’est un adieu des plus définitifs.

Du côté des bouquins

- « Autant ne pas bosser... » : un entretien avec David Snug, auteur de BD rétif au salariat – Dans sa dernière BD, Dépôt de bilan de compétences, David Snug dénonce avec un humour aussi décapant que libérateur le monde merveilleux du salariat, de l’usine au secteur associatif. Il nous a raconté comment il a tout arrêté.

- Laisse béton, frère – Anselm Jappe est un philosophe marxiste, théoricien de la critique de la valeur et spécialiste du situationnisme. Dans Béton, arme de construction massive du capitalisme, paru à l’Échappée fin 2020, il décortique les liens qui unissent ce matériau à un système qui n’en finit plus de tout détruire.

- Cap sur l’utopie : « Rien que ce qui fait plaisir » – Acoquinées pour l’occasion avec les Éditions de la Libre Pensée, les Éditions libertaires viennent de redonner vie à un brûlot didactique incandescent, La Libre Pensée, un long article tiré de l’Encyclopédie anarchiste, fricassée dans les années 1925-1934 par le très remuant puits de science anarchiste Sébastien Faure.

Et aussi...

- Au « laboratoire des Métamorphoses » – « Chaînes d’objets », « rideaux antimistral », « rêves de tiroirs », « mobiles »... Autant de noms qu’utilise Franck Garam pour décrire ses réalisations faites de tous ces « trucs qu’on n’arrive pas à jeter mais dont on ne sait pas quoi faire ». Avec « cette richesse, la richesse des poubelles », il crée son monde. Visite guidée de son atelier marseillais.

- L’édito : Complots à ciel ouvert / Ça brûle ! : Bourre-Pif / Les bonnes nouvelles du mois

- Horoscope / Abonnement (par ici)


La Une du n°194 de CQFD, illustrée par Julien Loïs {JPEG}

- Le numéro 194 de CQFD est en kiosque du 2 janvier au 4 février.

  • Ce numéro est disponible chez près de 3 000 marchands de journaux partout en France. Pour retrouver les points de vente près de chez vous, cliquez ici.
  • Pour recevoir les prochains numéros dans votre boîte aux lettres, vous avez la possibilité de vous abonner.
PDF - 678.1 ko
La Une du n°194 de CQFD en PDF


Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts ø Affichage classique