CQFD

Au sommaire du n°180 (en kiosque)


paru dans CQFD n°180 (octobre 2019), rubrique , par l’équipe de CQFD
mis en ligne le 04/10/2019 - commentaires

En couverture : « On pollue bien les pauvres » (illustré par Gwen Tomahawk).

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre kiosquier ou de vous abonner...

Actualités d’ici et d’ailleurs

- L’édito : Hochet brun / Ça brûle (pas tant que ça) / Les bonnes nouvelles du mois

- « Alors vous êtes black bloc ? » – Les comparutions immédiates au tribunal de Paris deux jours après la marche pour le climat qui coïncidait avec le 45e samedi jaune.

- La cité qui fait des étincelles – Comment des habitants d’une cité des quartiers Nord de Marseille se battent contre la mairie méprisante pour obtenir un nouveau logement digne après un incendie, sur fond d’abus policiers.

- Un arc-en-ciel à Sarajevo – Chronique de la première marche des fiertés de l’histoire de la Bosnie, au lendemain d’une « Manif pour tous » à la sauce balkanique.

- Alarm Phone : « Appelez-moi dès que vous touchez l’eau » – Migrants en Méditerranée : entretien avec un ancien exilé sénégalais qui s’est consacré, comme tant d’autres bénévoles d’Afrique et d’Europe, à prêter une assistance téléphonique à ses compagnons qui tentaient la traversée.

- Quand les meufs ripostent – Autodéfense féministe : histoire et témoignages (en BD).

- Les bons et loyaux sévices de Sebastian Roché – Portrait express d’un faux ami, récemment viré de l’école de police où il enseignait pour des propos trop critiques envers l’institution qui le nourrissait, mais qui a été la caution universitaire du tournant sécuritaire de la « gauche » de gouvernement.

Dossier : « Inégalités environnementales »

- L’écologie est une lutte de classes (enfin, elle devrait) – Si les catastrophes semblent menacer tout le monde, ce sont pourtant bien les pauvres qui trinquent en premier. Il est grand temps de mettre fin au « consensus environnemental » bidon qui répète qu’on habite tous la même planète, refilant lâchement la patate chaude à la responsabilité individuelle de chacun. Non, nous ne sommes pas tous dans le même bateau. Et nous n’avons pas tous les mêmes responsabilités.

- « Il faut casser le consensus environnemental » – Entretien avec le sociologue engagé Razmig Keucheyan.

- Bure, une poubelle nucléaire « chez les ploucs » – Où enfouir les déchets nucléaires les plus dangereux ? Dénuée de tradition de lutte, peu peuplée, paupérisée donc corruptible, la Meuse cochait toutes les cases.

- Le business du diesel de qualité africaine – Des pétroliers occidentaux vendent des carburants ultra-toxique en Afrique de l’Ouest. Pour augmenter les marges, les fluides sont coupés avec des produits dangereux.

- Prenez et mangez-en tous – Incursion en terre cannibale, où l’on voit que le zombie mangeur de cervelle est davantage fils de capitalisme que d’épidémie.

- Quand l’Asie du Sud-Est déborde sous les déchets occidentaux

- Femmes de ménage : un métier qui empoisonne – La santé des agents de nettoyage est menacée par l’utilisation de produits toxiques. Mais sur fond de mépris social et racial, ce danger réel est trop souvent balayé.

- À Salsigne, « l’or pour l’État, l’arsenic pour le peuple » – Après s’être gavé pendant plus d’un siècle en compagnie d’investisseurs privés, l’État rechigne à dépolluer ce qui fut la plus grande mine d’or d’Europe. Les anciens mineurs, leurs voisins et leurs enfants, subissent une important pollution à l’arsenic.

- Au Rojhelat, l’écologie comme espace de contestation – Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour Téhéran, l’environnement du Kurdistan iranien n’est pas une priorité. Les écologistes locaux payent un lourd tribut à leur lutte.

Et aussi...

- À Bali, rock the polder – Un grand projet inutile et imposé s’attaque à l’île de Bali, place forte du tourisme de masse en Indonésie. Mais sur fond de rock indé et de rejet du développement touristique tous azimuts, la résistance des Balinais est acharnée.

- Le rire d’une guerrière – Au cinéma ce mois-ci, le documentaire Warrior Women raconte la vie de Madonna Thunder Hawk, activiste de la cause indienne aux États-Unis. À la confluence de l’émancipation des femmes et de la défense de la Terre comme des peuples autochtones, son combat prend aujourd’hui plus que jamais une dimension universelle.

- Cap sur l’utopie – Retour sur l’oeuvre de l’anarchiste utopiste carabiné et tapissier émeutier Joseph Déjacque (1821-1865).

- Horoscope / Abonnement (par ici) / Mots croisés

- « Les Parisiens les appelaient les Bécassines... » – « Bécassine, c’est ma cousine », fredonnait Chantal Goya. C’est peu dire que le tube n’a jamais eu sa place au hit-parade breton. Et pour cause : l’histoire de Bécassine, c’est d’abord celle de milliers de jeunes Bretonnes contraintes de travailler comme « bonnes » dans les maisons bourgeoises de la capitale.


La Une du n°180 de CQFD, illustrée par Gwen Tomahawk {JPEG}

Le numéro 180 de CQFD est en kiosque du 4 au 31 octobre.

PDF - 366.7 ko
La Une du n°180 de CQFD en PDF


Ajouter un commentaire

Par l’équipe de CQFD


Dans le même numéro


1 | 2

Voir





Anciens numéros



Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts ø Affichage pour mobiles