CQFD

Au sommaire du 109


paru dans CQFD n°109 (mars 2013), rubrique
mis en ligne le 15/03/2013 - commentaires

Les articles sont mis en ligne au fil de l’eau après la parution du CQFD d’ensuite. D’ici-là, tu as tout le temps d’aller saluer ton kiosquier ou de t’abonner...

Poing pognon ø Chien méchant ø Agenda

« C’est ça, l’ambiance à PSA ! » > Dossier. Il y a un an, alors que circulaient les premières rumeurs de plans de licenciement dans le groupe PSA, l’équipe de l’émission radio Au fond près du radiateur sur Fréquence Paris-Plurielle commençait à laisser traîner ses micros devant l’usine d’Aulnay. Le 12 juillet 2012, la fermeture du site est annoncée officiellement. « Plan pas acceptable », « Aucun licenciement sec chez Peugeot », feint de sermonner Hollande avant de valider, le 11 septembre, le diagnostic du constructeur automobile sur la « nécessité d’une restructuration ». Comme en 1982 et en 1984, les socialistes, au nom de l’austérité, se rangent encore du côté des patrons. Progressivement, la lutte monte en intensité. Depuis le 16 janvier, date de l’entrée en grève, les salariés ne relâchent pas la pression et entament leur troisième mois à l’heure où nous imprimons. À travers les prises de parole des ouvriers, très vite, les rouages du « système PSA » sont mis en lumière : un paternalisme d’entreprise, autoritaire et empreint d’une logique coloniale, ancré de longue date dans l’histoire du groupe. Une logique face à laquelle s’est développée une culture de luttes, qui fait la spécificité du site d’Aulnay.

« Djamal Chaab, une mort exemplaire » > Exclu de l’indemnisation, considéré comme fraudeur, condamné à rembourser, le chômeur n’a pas supporté. Il s’est immolé devant Pôle emploi. Officiellement, tout a été fait « avec humanité ».

« Les zapatistes sont toujours là ! » > Loin des leaders charismatiques et des causes purement exotiques, les zapatistes refont parler d’eux. Des habitants de San Cristóbal de Las Casas tirent un premier bilan de la récente action d’éclat – bien que silencieuse – des communautés rebelles du Chiapas.

« Sus aux virus ! » > Les derniers développements en matière de cybersécurité sont en train de ringardiser Matrix. Avec la bénédiction de pouvoirs publics disposés, dans ce domaine, à desserrer les cordons de la bourse.

« Un crime à réveiller les morts » > L’assassinat de Chokri Belaïd a plongé la Tunisie dans une crise sans précédent depuis la révolution de 2011. Le Premier ministre a démissionné, mais c’est le ministre de l’Intérieur, une des cibles préférées de Belaïd, qui a été chargé de former un nouveau gouvernement…

« Mais qu’est-ce qu’on va faire des… Zones de sécurité prioritaires » > Un million six cent mille. C’est le nombre d’habitants qui vivent dans les soixante-quatre Zones de sécurité prioritaire (ZSP) lancées en septembre 2012 par Manuel « Nicolas » Valls. De Saint-Ouen dans le 93, à Tourcoing et Roubaix dans le 59 en passant par… Saint-Gilles dans le 30.

« La virginité virtuelle d’Edwy Plenel » > Quand on a été le taulier du Monde, quotidien tombé en pâmoison devant les puissances de l’argent, rien de tel qu’Internet pour se refaire une virginité. Edwy Plenel, fondateur du site d’information Mediapart, ex-pilier de la presse de connivence, s’est reconverti en prophète autoproclamé de l’indépendance des médias.

« La stratégie du choc culturel » > Marseille 2013 n’aura pas lieu. Après six ans de propagande à la nord-coréenne, c’est un euphémisme de dire que le sujet est difficile à éviter. On en parle quasiment partout – mais de quoi parle-t-on, au juste ?

« Le train-train de la justice industrielle au TGI de Lyon » > Chronique judiciaire. À sa sortie de prison, les policiers l’attendent pour le conduire au centre de rétention de l’aéroport de Saint-Exupéry.

« Seins ronds, ventre plat » > Chronique Casse-noisettes. La gestation pour autrui (GPA), ou plus crûment la location d’utérus, redore d’atours modernes les vieilles coutumes de l’exploitation du corps des femmes.

« Samia ou cinq ans de galère ordinaire » > Chronique Saute-frontière. Ayant fui l’Algérie pour la patrie des droits de l’homme et, « accessoirement » de la femme, Samia a découvert en France la condition d’immigrée clandestine. Une tranche de vie qu’on prend en pleine tronche.

« Une vérité sur Fransoizollande » > Chronique Rage dedans. Le 7 mars 2013, Françoizollande, chef de l’état des Françai(se)s (qui sont donc des fois très nœuds dans leurs choix présidentiels), s’interrompt soudainement, dans le cours de son hommage à feu Stéphane Hessel.

« Grande braderie chez Total ! » > Chronique Je vous écris de l’usine. Bon, quitter le giron de Total, trust pétrolier qui se traîne des tas de casseroles (de la Birmanie à « Pétrole contre nourriture »), à titre perso, ça ne me fait ni chaud ni froid. D’autant que l’ère Total ne nous a amené que des technocrates et des cadres dirigeants se sentant au-dessus des lois.

« Que reste-t-il de la Commune de Paris ? » > Les vieux dossiers. Dans un essai très stimulant, La Commune n’est pas morte (Libertalia, 2013), l’historien Éric Fournier explore la « plasticité mémorielle » de ce puissant catalyseur qu’a constitué l’insurrection parisienne de 1871.

« Les autres victimes de la crise grecque » > Reportage photos. Exemples de la montée en puissance de l’extrême droite grecque et les attaques xénophobes.

« Le punk ne se limite plus à la musique » > Chronique Muzik. « Quelle autre contre-culture propose aujourd’hui autant de sensibilités, de courants musicaux, de structures où s’activent des gens avec l’envie de transformer le vieux monde ? »

« Du beau ! Du bon ! Du Bartàs ! » > Dans la continuation des « trad’innovations », les cinq collègues languedociens de Du Bartàs ont réalisé récemment un troisième album, Es contra ta pèl [« C’est contre ta peau »], des plus réussis.

« Des graines d’utopie » > Chronique Cap sur l’utopie. Quand on trompette : « Un autre présent pour un autre futur », on a naturellement tout dit, que pour avoir une chance de transformer le monde, il faut changer la vie illico.

« Une histoire vraie » > Récit. Invitée à rencontrer les élèves d’un collège de banlieue parisienne, l’équipe du livre Dem Ak Xabaar – Partir et raconter (éditions Lignes, 2012) a gentiment œuvré pour que « clando » cesse d’être une insulte dans les cours de récréation.

« Des brebis en hiver » > Chronique Ma cabane pas au Canada. Qu’est-ce qui leur a pris de sortir 200 bêtes au cœur de l’hiver, en pleine période d’agnelage ? Qui plus est, pour battre le pavé toute une semaine au lieu de ruminer sagement du fourrage ? Soit ces gens-là ne connaissent pas leur métier, soit il se passe quelque chose de grave.

Le bronze-cul de Vénus > Le poète Francis Coste voyait dans la baie de Banyuls-sur-Mer l’empreinte laissée par les fesses de Vénus. De fait, la côte Vermeille n’en finit pas d’exciter les fièvres immobilières. Le maire veut agrandir le port dans l’espoir d’y attirer des yachts de luxe. Et si on consulte parfois la population locale, c’est pour lui faire goûter la farine dans laquelle elle sera roulée.



Ajouter un commentaire

Dans le même numéro


1 | 2 | 3

Voir






Spip ø Squelette ø Ce site ø Suivre la vie du site RSS 2.0 ø Naviguer en https ø Soutenir CQFD ø Contacts